dim. Juin 16th, 2024
Featured Video Play Icon

Classé au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1979, le château de Versailles demeure l’une des plus magnifiques créations artistiques du XVIIe siècle en France. Initialement le pavillon de chasse de Louis XIII, il fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV, qui y établit sa Cour et son gouvernement en 1682. Jusqu’à la Révolution française, chaque roi a laissé son empreinte en embellissant le château à sa manière. Actuellement, le Château compte 2 300 pièces, occupant une superficie de 63 154 m2. En 1789, la Révolution française oblige Louis XVI à quitter Versailles pour Paris. Le Château ne redeviendra jamais une résidence royale, amorçant au XIXe siècle un nouveau chapitre : en 1837, il se transforme en musée de l’Histoire de France, sur la décision du roi Louis-Philippe, arrivé au pouvoir en 1830. Les salles du Château abritent alors de nouvelles collections de peintures et de sculptures, représentant à la fois les grandes figures de l’Histoire de France et les événements marquants qui ont jalonné son histoire.

Ces collections continuent de s’enrichir jusqu’au début du XXe siècle. Sous l’influence de son conservateur éminent, Pierre de Nolhac, le Château renoue avec son histoire en retrouvant, dans l’ensemble du corps central, son aspect de résidence royale de l’Ancien Régime. Château ou palais ? Contrairement à un château fort médiéval, le Château de Versailles n’a jamais eu de fonction défensive. Depuis la Renaissance, le terme “château” désigne une résidence somptueuse en milieu rural, par opposition au palais urbain. Ainsi, on parle du “Palais du Louvre” au cœur de Paris et du “Château de Versailles” en pleine campagne. À l’époque, Versailles était un simple village détruit en 1673 pour faire place à la ville nouvelle voulue par Louis XIV. Bien que le Château soit aujourd’hui au cœur de l’urbanisme versaillais, il conserve son lien avec la campagne à l’ouest, où le domaine de Versailles jouxte encore bois et champs agricoles.