lun. Mai 27th, 2024

Saphir, Rubis, rouge violacé, broderies vieil or… Les sacs Romi Loch Davis sont tels des joyaux.
Leurs nuances éclatantes viennent souligner l’art ancestral de la passementerie. Ces objets du désir ne sont pas sans rappeler la quintessence de tonalités de la mythique Venise, ville où
réside désormais la créatrice de ces merveilles : Romi. Détails raffinés, motifs complexes et matières nobles transforment chaque sac en une œuvre d’art. Son modèle culte, le Jennifer, se décline en une infinité de coloris, avec ou sans broderies, avec ou sans des pompons.
Chaque sac est méticuleusement tissé à la main par un atelier familial français : les couturières, « piqueuses », tissent cette matière rare, appelée « soutache », des premiers fils à l’étoffe. C’est une alliance parfaite entre l’art traditionnel de la passementerie et le design contemporain.
Dû à l’extrême raffinement de la fabrication de chaque pièce, d’innombrables heures de travail sont nécessaires à leur création.

 

 

 

ROMILOCH DAVIS PRINTEMPS 24

Pour cette saison, Romi Loch Davis met l’accent sur des couleurs marquées, puissantes et énergisantes qui donnent un touche incroyablement chic à n’importe quelle silhouette. Les coloris disponibles sont infinis : il en existe une centaine. Une dizaine de modèles sont actuellement disponibles à la vente sur l’e-boutique de la marque.

Zoom sur… le modèle Abiah

La quête du sac parfait pour transporter son ordinateur est terminée. Le modèle Abiah de Romi Loch Davis coche toutes les cases : chic, élégant, unisexe, assez grand pour contenir un ordinateur, des anses confortables et un look à faire pâlir d’envie quiconque croise sa route. Un briefcase terriblement efficace.
À partir de 730€.

A propos de la créatrice
Lorsqu’elle était enfant en Afrique du Sud, Romi retirait la passementerie des rideaux pour en faire des ceintures et teignait ses propres étoffes. Après ses premières études au Cap, elle s’est installée à Paris pour développer sa
marque éponyme. Durant de nombreuses années dans sa boutique germanopratine, de la rue du Pré aux Clercs, Romi était longtemps immergée dans la création de vêtements, avant d’imaginer lancer sa ligne de sacs à main et sacs de voyage … Aujourd’hui, Romi évolue entre Paris, Le Cap et Venise.

Légendes sur demande
Photographies : Paola de Caló