Alastair McKimm, né et élevé en Irlande du Nord, est actuellement rédacteur en chef d’i-D, ayant précédemment contribué à T, The New York Times Magazine, British Vogue, Vogue Italia et Self Service, entre autres titres. En tant qu’initié de longue date opérant hors des projecteurs, son sens de la mode dans n’importe quel contexte reste aiguisé, pertinent et largement respecté. Il continue de travailler avec les noms les plus pertinents de la photographie et a publié trois livres avec IDEA : An IDEA book about T-shirts by Stüssy (2017), MICA (2020) et JEAN (2021).

Dans quelle mesure pensez-vous que la mode consiste à proposer/vendre du rêve ? Comment cela pourrait-il avoir un effet positif sur les gens ? Notre responsabilité est d’exploiter la mode et de l’utiliser comme un véhicule pour commenter la culture. Cela peut être traduit par la fantaisie ou la réalité, mais au premier plan de la conversation doit toujours être l’air du temps. Nous commentons le présent en prédisant l’avenir. Pour moi, c’est toujours un espace inspirant et positif à occuper. J’en suis extrêmement reconnaissant.

Quelle est la tendance ou le vêtement qui définira l’année à venir (je pense que nous devrions garder celui-ci, d’autant plus que nous commençons une nouvelle année)
Je suis toujours obsédé par le sweat à capuche parfait, le vêtement pratique le plus moderne.

Comment ce visuel parle-t-il de vos rêves de mode ?
C’est une photo que j’ai dans mon bureau à New York. (LA haze 1, 2018 par Arthur Jafa) Je le regarde constamment. Cela m’aide à rassembler et à définir mes idées d’une manière presque méditative. Il me transporte dans le futur.

Courtesy: Arthur Jafa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.