La Feria 

La première Feria a eu lieu en 1952, dans le pur  style espagnol et aujourd’hui encore, mêle corri das, courses camarguaises, concerts, lâchers de taureaux dans les rues et manifestations diverses. Réputé dans toute l’Europe, c’est l’événement po pulaire incontournable. Deux fois par an, des centaines de milliers de personnes envahissent les rues de la ville. Tout le monde aime cette excitation, cette ambiance qui emplit la ville et qui réunit  musique et danse.  Les dizaines de bodegas (bars improvisés) jaillissent à travers la ville et les gens s’y rassemblent  pour y faire la fête.   La Féria, c’est six jours à Pentecôte et trois jours  en septembre. Les festivités s’enchaînent pour sa tisfaire tous les publics et tous les goûts ! On peut  assister à des corridas dans les Arènes, à des abri vados et des bandidos (lâchers de taureaux dans  les rues), voir déambuler les peñas (fanfares), dan ser la sévillane jusque tard dans la nuit dans les  bodegas, manger une paëlla sur les boulevards,  assister à des concerts, regarder les joutes sur le  canal de la Fontaine, aller écouter la messe en  provençal à la Cathédrale, découvrir les chars de  la Pégoulade, le défilé d’ouverture de la Feria de  Pentecôte… 

 

 

 

Les Grands Jeux Romains 

Tous les passionnés d’histoire se donnent ren dez-vous dans les Arènes de Nîmes pour assister  à la plus grande reconstitution historique antique  d’Europe.  Plus de 500 reconstituteurs vous feront revivre les  légendaires « ludi » (jeux) comme auraient pu les  vivre les habitants de Nîmes il y a 2000 ans : dé filés de légionnaires romains, courses équestres,  les célèbres combats de gladiateurs et un grand  spectacle !  www.arenes-nimes.com 

 

 

 

Le Festival de Nîmes 

C’est dans le cadre majestueux des Arènes de Nîmes que se pro duisent chaque année des invités de prestige.  Stars nationales et internationales, groupes et musiciens incon tournables ! De la pop à l’électro, du hard rock à la variété, de Ra diohead à Elton John, de Depeche Mode à Muse, de David Guetta  à Lenny Kravitz, de Rammstein à Scorpions … Des concerts très attendus, un public très nombreux, une ambiance de Festival ! www.festivaldenimes.com/ 

Les Jeudis de Nîmes 

Tous les jeudis soir pendant les mois de juillet et août la ville  s’anime : artisans d’art, peintres, brocanteurs, collectionneurs, pro ducteurs locaux… donnent rendez-vous aux visiteurs au hasard  des multiples places et rues du centre historique. Sans oublier les  animations pour les enfants et les JeuDivin, des dégustations de  vins accompagnées de produits du terroir, au pied de la Cathé drale, dans une ambiance festive assurée.  Ces marchés sont ponctués de nombreuses scènes musicales :  jazz, blues, flamenco, swing, musique classique, tango, musiques  du monde, country, variétés…  www.nimes.fr/ 

Festival Flamenco 

Le Festival, organisé par le Théâtre de Nîmes, accueille de grands  artistes espagnols et est le révélateur de nombreux talents du  chant, de la guitare et de la danse qui perpétuent la tradition de  l’art andalou dans le Sud de la France.

PROMENADE DANS NÎMES

La place d’Assas, voisine de la Maison Carrée: Anciennement place du lavoir, alimentée par les eaux de la Fontaine, elle prend le nom de place d’Assas en 1824. Fin des années 1980, le plasticien Martial Raysse la restructure, mettant en vedette l’eau qui court d’un bout à l’autre entre deux têtes humaines monumentales représentant Nemausa, la source qui a donné son nom à Nîmes, et Nemausus, le dieu de cette source.

Une place où se mêlent en un savant mélange soleil, eau, végétal et minéral. La place du marché au coeur de l’Ecusson: Célèbre pour son palmier et sa fontaine au crocodile, créée en 1987 par le plasticien Martial Raysse qui a mis en scène les armoiries de la ville, cette jolie place a vu fleurir restaurants et cafés et les terrasses y sont nombreuses pour s’imprégner de l’art de vivre à la Nîmoise.

La Place du Chapitre, près de la Cathédrale Blottie contre l’ancien Evêché, la Prévôté et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts, à deux pas de la Cathédrale, elle s’organise autour d’une fontaine monumentale en escalier. La place a retrouvé sa splendeur en juin 2007 grâce au travail des architectes Dominique Pierre et Philippe Ghezzi. Sur le bas de la place dallée, les grands arbres et un éclairage intégré au sol donne, la nuit, une couleur particulière à ce décor où l’on aime danser le tango certaines soirées d’été.

 

Les Allées Jaurès: Elles sont une formidable entrée de ville, avec les Jardins de la Fontaine et la Tour Magne en point de mire. Achevée en 2013, la métamorphose de cet axe majeur a été confiée à Jean-Michel Wilmotte. Inspirée des Ramblas de Barcelone, cette véritable promenade urbaine offre espaces verts, bassins, fontaines, canaux, bancs ombragés propices à la flânerie. Des pergolas et des kiosques abritent de la chaleur de l’été et les marchés attirent Nîmois et touristes! Les enfants aiment s’y amuser sur les aires de jeux pendant que les parents et grands-parents s’adonnent aux joies de la pétanque. Avec une piste cyclable, des parkings, des cafés, des restaurants et des commerces, cette artère essentielle de la ville est un véritable lieu de vie et un quartier à part entière.

AEF – Arènes Esplanade Feuchères: Réalisé par l’architecte urbaniste Alain Marguerit et l’Atelier des Paysages, le but de ce projet était de rendre l’espace aux piétons, d’améliorer le cadre de vie et de valoriser le paysage urbain. La 1ère partie, en 2007, a mis en valeur l’amphithéâtre bimillénaire et a été suivie par l’aménagement de L’Esplanade en 2012.Véritable jardin urbain de près d’1 ha au coeur de la ville, ce jardin public historique a vu fleurir terrasses de café, bancs et larges pelouses. Des milliers d’essences de plantes, arbres et graminées fidèles aux végétaux de la campagne nîmoise y ont été plantées. D’immenses cannes de bambou ont été disposés sur les pergolas et les kiosques. Partant de l’Esplanade, l’avenue Feuchères reste un axe important entre la gare et le coeur de la cité. Inaugurée en 2013, plus conviviale et fonctionnelle pour les piétons, elle élargit le centre historique par la création d’un espace urbain de 8 ha qui propose un espace de vie modernisé et une entrée de ville à la hauteur du joyau patrimonial qui attend le visiteur quelques mètres plus loin. La nuit, une mise en lumière embellit l’avenue et l’Esplanade mettant en valeur l’amphithéâtre.

L’Abribus par Starck: Pour terminer ce tour de ville aux allures contemporaines, un détour s’impose par l’Abribus créé en 1987 par Philippe Stark représentant l’emblème de la Ville et qui trône au début de l’avenue Carnot.

Le Vaisseau de Jean Nouvel: Nemausus, ensemble futuriste de logements sociaux sous forme de grands vaisseaux a été réalisé par l’architecte Jean Nouvel. Il se trouve non loin de la gare, avenue Général Leclerc

Grande Scène de Musiques Actuelles  

La SMAC « Paloma», imposant bâtiment de  5000 m2 est un trait d’union entre les univers  culturels, doté des dernières technologies nu mériques. Au-delà de la salle de spectacle, elle  renferme studios, plateaux et un pôle logement  pour les artistes en résidence. Paloma affiche  une programmation forte avec des artistes de  notoriété nationale ou internationale.  

Les cinémas 

Le Multiplexe CGR d’une superficie de 7 000m2 a ouvert fin 2017 derrière la gare, dans le nou veau quartier du Triangle de la Gare. Il propose dix salles ainsi qu’un bar et un restaurant. Le Sémaphore, cinéma d’art et d’essai en  centre-ville, offre six salles et une cafétéria dans  une atmosphère chaleureuse et familiale. Le Multiplexe Kinepolis dispose de douze  salles et programme notamment des films à  grands spectacles mais aussi des retransmis sions filmées, comme l’ouverture du festival de  Cannes, des concerts mythiques et autres évè nements sportifs. Autour du Kinépolis, profitez  des bars, un bowling et des restaurants pour  l’avant ou après-séances. 

Nîmes Festive

Les cafés et sorties nocturnes  Ville méditerranéenne aux influences ibériques, Nîmes garde, au-delà de ses Férias, un goût pro noncé pour la fête. En témoignent ses nombreux  bars qui, à l’heure de l’apéritif, s’animent dans une  atmosphère chaleureuse.   Le centre historique fourmille de petits bars à  tapas, de bistrots et de terrasses où il fait bon  boire un verre et souvent, plus tard dans la soirée,  danser !   La rue Fresque est très fréquentée avec notam ment la Cave d’Arthur, le bistrot L’Estanco ou  encore le 421, bar nîmois atypique et incontour nable.

A la Tchatche, bar à vins et tapas tout  proche on déguste les produits des petits produc teurs locaux, à moins de préférer la charcuterie  camarguaise accompagnée de bières locales à  La Bonne Mousse. Non loin de là, on s’arrête sur  les terrasses des cafés de la Place de la Maison  Carrée ou au café historique Le Napoléon. Sur  le boulevard Victor Hugo, nombreux sont les bars  où jeunes gens et étudiants se pressent comme  Le Victor ou Le bar Joe. A quelques mètres de  là, La Noche, bar à tapas à l’ambiance bran chée, accueille les noctambules. En remontant  vers les Jardins de la Fontaine, une petite halte  s’impose à La Bodeguita, sur la place d’Assas,  où l’ambiance est festive et chaleureuse.

Nîmes sportive

Golfs Le Golf Club de Nîmes-Campagne est l’un des plus beaux clubs privés de France, il a été classé 5* par le magazine Golf Européen. Le parcours du Golf de Nîmes Vacquerolles est, quant à lui, un parcours moderne et exigeant au coeur de la garrigue nîmoise. Piscines Parmi les nombreuses piscines, le complexe aquatique Aquatropic offre de multiples activités et une eau à 28 degrés toute l’année, le stade nautique Nemausa dispose du seul bassin olympique du département. Glisse:

Le Skate Parc a été construit au milieu d’un espace arboré derrière le boulodrome de l’Estanque. La surface totale est de 4200 m² et la partie street park fait 1155 m².

La Patinoire a ouvert en décembre 2017, au même emplacement que la patinoire précédente, afin de répondre aux attentes des clubs sportifs de hockey, de patinage artistique, mais aussi aux scolaires et auxfamilles.

Les loisirs virtuels: Partez à la découverte de la réalité virtuelle pour tous avec des escape games qui proposent des simulateurs, un jeu d’évasion grandeur nature, ou encore des jeux de réflexion.

Nîmes Olympique – Football En 2018, la « montée » en Ligue 1 de Nîmes Olympique après 25 ans d’attente replace l’équipe au sein de l’élite du football français. C’est au Stade des Costières, dans une ambiance déchaînée et des supporters « Gladiators » infatigables que se déroulent les matches. Construit en 1989 par les architectes Vittorio Gregotti et Marc Chausse, ce stade d’une capacité de 20 000 places intègre aussi des équipements sportifs annexes dans ses quatre angles bâtis. Le projet d’un nouveau stade est à l’étude. www.nimes-olympique.com/

L’USAM – Handball L’Union Sportive des Anciens du Mont Duplan a été créée en 1960 par des anciens élèves de l’établissement scolaire nîmois du même nom, passionnés dehandball. Très vite Champion du Gard, puis du Languedoc,l’USAM Nîmes Gard déborde du cadre régional pour accéder au Championnat de France Proligue. Ils se produisent au Parnasse à chaque match. www.usam-nimesgard.fr/

Rugby Club Nîmois Aujourd’hui premier Club du département, il a été créé en 1963, sous l’impulsion de Nicolas Kaufmannqui deviendra Président et dont le stade porte le nom. Le RCN évolue aujourd’hui en Fédérale 1. www.rcnimois.com/

LA RESTAURATION

Parmi les mieux conservés du monde romain, mais considérablement fragilisé par le temps, l’amphithéâtre de Nîmes nécessite une campagne de restauration de très grande ampleur. Ce projet ambitieux, commencé en 2009, devrait être terminé en 2034.

Protéger les arènes des eaux de pluie Les diagnostics successifs montrent que depuis l’Antiquité, plusieurs facteurs, dont les destructions des gradins intermédiaires et le comblement deségouts d’évacuation, ont exposé l’amphithéâtre aux effets destructeurs des intempéries, perturbant ainsi le réseau d’évacuation des eaux de pluie tels que les Romains l’avait initialement conçu. Lorsque les pierres sont imbibées d’eau, elles perdent 30 à 40% de leur résistance, ce qui peut provoquer leur éclatement, entraînant la fragilisation de voûtes, piliers et développer des altérations biologiques (algues, mousses, lichens…).

Restaurer l’extérieur et l’intérieur de cet édifice bimillénaire Avec la disparition des gradins antiques, les phénomènes de dégradation se sont accentués et il est donc apparu indispensable de restaurer l’ensemble du monument, de consolider et réparer chacune des 60 travées, d’examiner et diagnostiquer chaque pierre, de colmater les entrées d’eau et de  remplacer les pierres trop altérées. Ce programme de restauration, d’une ampleur considérable, concerne les façades, le sommet des arènes, les galeries, les promenoirs et les gradins. Il comprend également l’installation de garde-corps et de mains courantes.

Une prouesse technique dans un équipement public, ouvert toute l’année Ce chantier de grande envergure nécessite le concours pérenne de l’Etat et des collectivités territoriales. Afin de préserver l’utilisation festive de ce monument vivant qui accueille chaque année + de 350 000 touristes et des manifestations de grande ampleur, il a fallu établir un planning de mise en oeuvre particulièrement précis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.