Attention, émotions garanties ! Keroman, le port de pêche de Lorient, dévoile
ses coulisses à ceux qui n’ont pas peur d’enfiler bottes et cirés pour assister à
la vente à la criée de 4 heures du matin.
La nuit portuaire est habitée. Tous feux allumés, les chalutiers sont de retour,
accompagnés de nuées d’oiseaux de mer. Aux embruns se mêlent les odeurs
salines de poissons, de bitume, d’aventure.
Lorient est le deuxième port de pêche français. A quai, l’activité est à son comble.
Vite, les enchères ont commencé. On rejoint les salles des ventes où les tonnes
de poissons transitent.
Dès la fin de l’hiver, les stars de Keroman sont les demoiselles, comme on
appelle ici les langoustines. Fraîches, belles, elles jouent des castagnettes avec
leurs pinces.
Le métier est rude, on aperçoit dans les ateliers les hommes et les femmes qui
découpent et disposent dans les caisses bleues et jaunes typiques de Lorient
le fruit des efforts des marins.
Dehors, la noria des bateaux de petite pêche est déjà repartie. L’aube pointe.
On va aller se réchauffer de café et de croissants, tout ébahis de cette visite
insolite dans la nuit lorientaise. La récompense pour s’être levé aux aurores !

Adulte : 6,50 €, TR : 3,50 €
www.maisondelamer.org
www.lorientbretagnesudtourisme.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.