mar. Mai 21st, 2024

LA VIA FRANCIGENA – UNE VÉRITABLE EXPÉRIENCE 

La via Francigena, chemin de pèlerinage reliant Canterbury à Rome, traverse la Toscane en  16 étapes parmi des paysages aussi variés qu’évocateurs, immergés dans une nature  changeante et colorée. Y séjourner devient une expérience inoubliable grâce à un réseau  d’auberges insolites qui jalonnent l’itinéraire et permettent une véritable immersion  dans l’histoire. Le long du chemin, on croise bâtisses en pierres millénaires, anciennes  églises paroissiales et auberges qui figuraient jadis dans les carnets de voyage de  l’archevêque de Canterbury qui se rendit à Rome en 990. Aujourd’hui, il est toujours possible  d’être hébergés dans ces anciens murs évocateurs qui ont vu passer voyageurs et pèlerins  pendant des siècles.  

C’est le cas de l’église paroissiale romane de Chianni, près de Gambassi Terme, où le  voyageur dormira dans l’ancien couvent, transformé en auberge. Santa Maria della Scala à  Sienne est l’un des plus anciens hôpitaux d’Europe, aujourd’hui transformé en musée et  l’on peut y admirer les fresques du XVe siècle dans la majestueuse “Sala del Pellegrinaio”  (salle du pèlerin) qui héberge toujours encore des voyageurs ! Un autre exemple est le  monastère d’Abbadia Isola, près de Monteriggioni, qui abrite une auberge à l’intérieur  des murs épais datant du 1er siècle après JC. Un autre monastère avec vue sur les Alpes  Apuanes, est celui de l’Abbaye de San Pietro à Camaiore. À Lucques, on découvre une  auberge qui donne sur des remparts du XVIe siècle, tandis qu’à Altopascio, l’accueil des  pèlerins est une tradition qui remonte à l’ancien ordre monastique des Chevaliers de Tau. 

Un voyage le long de la Via Francigena toscane ne se limite pas à la marche, mais devient  une véritable expérience de séjour immersif !  

 

LES STATIONS THERMALES LE LONG DE LA VIA FRANCIGENA 

La via Francigena croise parfois d’anciennes stations thermales, souvent connues depuis  l’époque étrusque et romaine. Des lieux qui offrent aux marcheurs la possibilité de combiner  le trekking avec un moment de détente et de bien-être, grâce aux bienfaits des eaux  thermales et des soins spécifiques.  

L’étape 22 (première étape toscane), rejoint la région par le col de la Cisa pour arriver à  Pontremoli. De la source du petit village de Cavezzana jaillissent les eaux sulfureuses à 18°C  des Terme della Lunigiana qui offrent des bains de boue et de longs bains énergisants, en  plus des traditionnelles cures hydropiniques et d’inhalation. 

L’étape 30 part de San Miniato et arrive à Gambassi Terme, en traversant les crêtes  vallonnées du Val d’Elsa, parsemées de châteaux, de forteresses et d’anciennes abbayes. Les  thermes de Gambassi proposent des traitements qui exploitent les propriétés salines,  bromées et iodées des eaux qui s’écoulent à 15°, notamment un parcours bien-être entre  piscines froides et chaudes, bains à remous et traitements qui soignent le corps et l’esprit.  

L’étape 36 traverse le bourg de Bagno Vignoni, célèbre pour sa belle piscine naturelle d’eau  thermale. Les eaux, riches en sels carbonatés et sulfatés, permettent de se baigner à 38°- 39°C et de suivre des traitements bien-être à la station thermale de Bagno Vignoni ou à  l’hôtel Albergo Posta Marcucci.  

Le long de la variante de l’étape 36, on passe par le village de Bagni San Filippo, connu  pour ses eaux chaudes qui, au milieu des bois, ont créé des formations calcaires, des petites  cascades et des bassins dans lesquels il est possible de se baigner.  

 

LA TOSCANE À VÉLO – UN VOYAGE DÉCOUVERTE 

La Toscane a ouvert la saison cycliste ! Saviez-vous que la Toscane est l’une des régions  italiennes qui enregistre le plus grand nombre de séjours de cyclistes ? Ce n’est pas  seulement la beauté de ses paysages incomparables qui attire les cyclistes du monde entier,  mais aussi le nombre d’événements emblématiques autour du vélo. 

Le véritable défi en Toscane ne sera pas de pédaler dans les collines du maquis  méditerranéen, dans les oliveraies et les vignobles, ni de goûter aux saveurs et parfums  toscans le long des itinéraires cyclables. Le vrai défi sera celui de choisir parmi les  nombreuses propositions d’itinéraires de cyclotourisme.  

Chacun y trouvera son bonheur, que l’on aime séjourner dans un bourg et partir chaque jour  en randonnée ou que l’on préfère les parcours itinérants parcourant chaque jour une  boucle à la découverte des paysages insolites en pleine nature, comme la Montagnola  Pistoiese. Ceux qui opteront pour un véritable voyage, choisiront un grand tour à la  conquête de la région comme La Via della Costa Toscana (l’itinéraire de la côte  Toscane), 308 km de beauté passant par Forte dei Marmi, Pise, Castiglioncello, Castagneto  Carducci, Suvereto, Castiglione della Pescaia, Capalbio, pour n’en citer que quelques-uns. 

Les évènements autour du vélo 

La saison toscane sur deux roues commence avec Strade Bianche, un grand classique de  course cycliste près de Sienne qui offre un spectacle inégalé et se poursuit avec Gran Fondo  Strade Bianche, un itinéraire d’une semaine pendant lequel quelques 6.500 amateurs  cyclistes profitent du climat, de la gastronomie et du vin de la région le long de la route.  

Début juin, les plus intrépides participeront au Tuscany Trail, le plus grand événement  de bikepackers au monde,  réunit des participants de plus de 40 pays du monde entier. Suit la course Nova Eroica  Buonconvento, un événement cycliste tout terrain, ouvert à tous ceux qui recherchent une  expérience unique avec leurs vélos de course, de gravel ou de cyclo-cross. Enfin, Ganza  Gravel propose 4 parcours pour vélo gravel. Bien d’autres évènements jalonnent cette saison  cycliste qui s’achèvera à la fin du mois d’octobre. 

 

EXPOSITIONS ET EVENEMENTS 

Sites Unesco : Le baptistère de Florence dévoile de près les mosaïques de sa  coupole intérieure 

Réalisées entre autres par Cimabue et source d’inspiration pour la représentation de l’Enfer  dans la Divine Comédie de Dante, le public peut pour la première fois voir de près le cycle  grandiose de mosaïques de la coupole du baptistère, dans le cadre des travaux  importants de restauration qui vont redonner à la voûte ses couleurs vives d’origine. Ce  chantier, qui va durer six ans, a vu l’installation d’une plateforme de 63 m2, surmontée d’une  surface de 630 m2, permettant d’admirer de près les mosaïques polychromes du XIIIe  siècle sur fond d’or qui recouvrent la coupole du baptistère, réalisées avec plus de 10  millions de tesselles polychromes sur une surface de plus de 1000m2! Ces mosaïques,  exécutées d’après des dessins d’artistes tels que Cimabue et Coppo di Marcovaldo, racontent  la scène grandiose du Jugement dernier, les histoires de la Genèse, de Joseph le Juif, du  Christ et du Baptiste. L’œuvre, commencée en 1225 a vu se succéder jusqu’en 1330 plusieurs  générations d’artistes sur les échafaudages pour la réalisation d’une œuvre colossale, qu’il  est donc désormais possible de voir dans son intégralité et presque toucher !  

Tourisme (au) féminin – La Toscane met l’accent sur les femmes qui voyagent. 

De Beatrice Portinari, muse inspiratrice de Dante, à Eleonora da Toledo, qui a introduit en  Toscane le concept de cour (bourbonienne), en passant par les femmes du Grand Tour qui  l’ont choisie comme destination privilégiée. La Toscane a toujours été féminine, l’art de la  Renaissance dont elle se nourrit est féminin, tout comme les collines qui l’entourent, douces  et rassurantes. Et la Toscane d’aujourd’hui, comme celle d’hier, place la femme au  centre… du voyageL’objectif du projet est précisément de construire une offre et un accueil basés sur  l’attention et l’écoute des voyageuses tout en valorisant dans cette région,  traditionnellement sensible aux droits des femmes, l’entrepreneuriat féminin dans le secteur  du tourisme, qui a toujours fait preuve d’une excellence extraordinaire. 

Leonardo//Thek@ 

Le Musée Galilée de Florence rend désormais disponible et compréhensible sur une  plateforme l’énorme quantité de contenus textuels et graphiques du Codex Atlanticus de  Léonard de Vinci. La plateforme permet de lire, décrypter et découvrir la masse de pensées  du génie florentin : de la peinture, de l’ingénierie à la science, tout passe par les images et  les annotations de son recueil de 1100 feuilles. Plus d’informations ici 

Le « triptyque » des courses d’aviron dans la mer et les canaux de Livourne  

Ghiberti, Verrocchio et Giambologna, hôtes illustres d’Orsanmichele au musée du  Bargello 

Jusqu’au 4 septembre, sont exposés trois des plus grands chefs-d’œuvre en bronze de la  Renaissance : le Saint Jean-Baptiste de Lorenzo Ghiberti, l’Incrédulité de Saint Thomas  d’Andrea del Verrocchio et le Saint Luc de Giambologna. 

Lucio Fontana l’origine du monde au Museo del Novecento jusqu’au 13 septembre  

Light, Gaze, présence de l’artiste iranien Y.Z. Kami – divers lieux dans la ville Jusqu’au 24 septembre, une sélection d’œuvres exposées pour la première fois à Florence  dans certains lieux symboliques de la ville : Museo Novecento, Museo di Palazzo Vecchio,  Museo degli Innocenti et, exceptionnellement, dans l’abbaye millénaire de San Miniato al  Monte. 

Jusqu’au 5 juin, le Museo Marino Marini présente la première exposition personnelle en  Italie du sculpteur cubain Martinez Celaya, intitulée « Guardare e Aspettare ». 

TOSCANE DURABLE – UNE CHARTE DE VALEURS POUR UN TOURISME RESPONSABLE 

Voyager de manière durable n’est plus seulement une tendance, mais une nécessité pour  minimiser notre empreinte écologique sur la planète. La Toscane en est consciente et fait  partie des régions italiennes qui font le plus d’efforts pour offrir aux visiteurs des expériences  touristiques ayant un faible impact sur l’environnement avec un retour d’expérience  élevé. La région a toujours reconnu comme l’une de ses valeurs intrinsèques l’attention  portée à la préservation du patrimoine naturel et culturel du territoire. De nombreuses  activités touristiques suivent depuis longtemps des protocoles de qualité internationaux, tels  que les certifications de protection de l’environnement et de prospérité sociale. Parallèlement,  une culture de sensibilisation aux questions de durabilité s’est répandue grâce à  l’organisation de festivals à thème.  

Toscana Promozione Turistica, l’agence régionale de tourisme, a récemment rédigé une  Charte des valeurs toscanes, conçue et signée par tous les opérateurs touristiques, visant  ainsi à consolider les valeurs qui guideront le développement du tourisme dans les années à  venir. L’un des points forts de cette chartre est de mettre l’accent sur la qualité de vie et  l’interaction entre les personnes qui y vivent et celles qui la visitent.