Des rives sauvages de la Garonne et du Tarn de Montauban à Moissac, aux falaises vertigineuses des Gorges de l’Aveyron en passant par les collines du Quercy et les coteaux de Lomagne, c’est un territoire aux milles splendeurs qui est à apprivoiser.

Aux confins de la région Occitanie, le plus jeune département de France est unique par sa diversité. C’est une explosion de couleurs et de saveurs qui se mélangent lors des marchés locaux, où se mêlent des producteurs passionnés. Véritable berceau des meilleurs fruits, pommes, prunes, melons, fraises, chasselas marquent ses paysages, où les vergers n’hésitent pas à prendre de la hauteur pour livrer leurs trésors. À pied, à vélo ou à cheval, ce territoire est le terrain idéal des amoureux de la nature et de slow tourisme.

Poursuivre l’Itinérance douce le long du Canal des Deux Mers, défier la nature et tenter l’aventure sportive sur la vélo route des Gorges de l’Aveyron, marcher dans l’Histoire sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, s’émerveiller par des promenades tranquilles à travers les forêts et les champs. Au fil des saisons, la culture rythme l’ambiance de ce département. De Festivals en fêtes gastronomiques, tous les arts sont ici célébrés, et les artistes puisent toute leur inspiration dans cet écrin magique. Douceur de vivre et plaisirs authentiques.. bienvenue en Tarn-et-Garonne !

Lauzerte territoire bio engagé !

Depuis septembre 2021, 6 communes du territoire Quercy Sud-Ouest ont reçu le label « territoire bio engagé ». L’Occitanie est la 1re région Bio de France. Dynamiques de la production à la transformation, nos filières offrent une grande diversité de produits, reflets de la typicité de nos territoires. Ainsi en Tarn-et-Garonne, Sainte-Juliette, Lauzerte, Montaigu-de-Quercy, Lacour, Touffailles, Sauveterre sont fières de valoriser une production locale de qualité et respectueuse de la nature.

MONTAUBAN, Bienvenue dans la cité d’Ingres

Paradoxalement, son nom occitan signifie “mont blanc”… …Alors qu’ici, on ne voit que du rose ! En rose la célèbre Place Nationale où il fait bon… ne rien faire, en rose les tuiles des toits des hôtels particuliers construits avec les fortunes accumulées du commerce du pastel, rose l’église Saint-Jacques, l’ancien collège, le pont vieux qui enjambe le Tarn qui lui est en bleu, comme pour accentuer le contraste. Est-ce le rose qui a déteint sur le caractère accueillant et chaleureux des Montalbanais ?

Ville d’art et d’histoire et Grand Site Occitanie, Montauban est l’une des plus anciennes et des mieux conservées des villes neuves médiévales du Sud-Ouest qui n’en manque pourtant pas. www.montauban-tourisme.com

Le Musée Ingres Bourdelle

C’est dans l’ancien palais épiscopal qu’est installé cet impressionnant musée. Parcourez les étages en admirant les chefs d’oeuvre d’Ingres, Bourdelle et de leurs élèves. Si pendant la visite vous avez envie d’une pause, profitez du salon de thé du musée et offrez-vous une pâtisserie made in Montauban, d’Alexandres ou Maurannes. Ne quittez pas l’édifice sans être descendu dans la salle du Prince Noir… https://museeingresbourdelle.com/

STREET ART

À Montauban, les oeuvres d’Art et de street Art à voir dans les rues rendent hommage aux enfants célèbres de la ville. Des artistes qui ont livré quelques-uns des plus grands chefs-oeuvre de notre pays, ont influencé les générations futures et ont laissé leur empreinte dans l’histoire de France ! Partez dans cette aventure graphique à la recherche de la belle Olympe, de Bourdelle et Ingres. Olympe de Gouges : Une féministe haute en couleurs Cette femme de lettres a légué à sa ville natale ses idées révolutionnaires et son courage.

Expérience détaillée sur : https://www.tourisme-tarnetgaronne.fr/moments-a-vivre/nos-plus-belles-experiences/balade-street-art-a-montauban/ 

MOISSAC Au Patrimoine Mondial de l’Humanité

On peut découvrir Moissac à pied comme des milliers de pèlerins, car la cité demeure une étape majeure de la Via Podiensis. Traversée par la vélo voie verte le long du Canal des 2 Mers et le Tarn, Moissac, c’est une destination pour deux voyages, en Quercy et en Gascogne. Moissac a connu des périodes de prospérité qui ont laissé des traces : la plus célèbre, l’Abbaye de Moissac, inscrite au Patrimoine mondial par l’UNESCO au titre des chemins de St-Jacques, date de près de mille ans !

La sculpture de son cloître, jamais restaurée, se situe aux origines de l’art roman et invite à un voyage émouvant à travers les siècles. Les minoteries sur le Tarn ont favorisé la construction de maisons d’armateurs au XVIIIe siècle qui ponctuent la vieille ville. Enfin, la culture du chasselas, ce raisin de table qui fond dans labouche comme un bonbon, a été à l’origine d’un projet de station uvale dont la ville a gardé les constructions de style art déco, et fait de Moissac un site remarquable du goût https://tourisme-moissac-terresdesconfluences.fr/fr

LE TARN-ET-GARONNE FAIT SON CINÉMA

Steven Spielberg et Lasse Hallström pour « Les recettes du bonheur », Robert Enrico et « Le vieux fusil », Gillian Armstrong pour « Charlotte Gray » …autant de réalisateurs qui ont découvert sur ces terres un concentré de paysages forts, originaux, souvent imprégnés d’un passé violent qui participent à leur oeuvre et lui donnent une force évocatrice supplémentaire. On ne devrait jamais quitter Montauban ! Les Tontons Flingueurs, film culte, est devenu un symbole pour les Montalbanais, grâce à cette réplique célèbre prononcée par Lino Ventura : « On ne devrait jamais quitter Montauban » !

Les icones du film ont donc pris possession de la ville, au rond point des Tontons Flingueurs, chez Lulu la Nantaise, brasserie gastronomique du centre ville, à la boutique Archéodéco de la place nationale, chez Alexandres où Jérôme Allamigeon leur a rendu hommage avec ses bonbons flingueurs. Steven Spielberg et Lasse Hallström pour « Les recettes du bonheur », Robert Enrico et « Le vieux fusil », Gillian Armstrong pour « Charlotte Gray » …autant de réalisateurs qui ont découvert sur ces terres un concentré de paysages forts, originaux, souvent imprégnés d’un passé violent qui participent à leur oeuvre et lui donnent une force évocatricesupplémentaire. Le Vieux Fusil, le film aux 4 Césars Les Châteaux de Bruniquel servirent de cadre pour le tournage du film inoubliable de Robert Enrico avec Philippe Noiret et Romy Schneider . Une salle du Château vieux est consacrée à l’exposition de photos prises pendant le tournage.

AUVILLAR, perle scintillante dominant la Garonne

Étape du chemin de Saint-Jacques de Compostelle, le village a conservé sa magnifique place triangulaire où s’élève la halle, édifice circulaire dont l’arcature en plein cintre est exceptionnelle par sa symétrie. Cette cité nest exceptionnelle par l’architecture des maisons avec encorbellements, moulures et accolades. À noter également l’église Saint-Pierre, récemment restaurée, la Tour de l’Horloge, la place du château et le port. Actu : En 2021 Auvillar représentait la région Occitanie dans l’émission de Stéphane Bern « Le village préféré des français » et s’est hissé à la 4e place ! https://www.officedetourismedesdeuxrives.fr

 

 

BRUNIQUEL

Châteaux perchés Les origines de Bruniquel datent du paléolithique, des vestiges ont été découverts dans la grotte des Pouxet. Mais ce village est aussi un important carrefour au Moyen Âge comme en témoignent les deux châteaux classés monuments historiques : le Château vieux (XIIe et XIIIe siècles) et le Château jeune (XVe siècle). www.bruniquel.fr

 

 

LAUZERTE

Bastide “sur ciel” Cette bastide révèle encore son caractère défensif avec la barbacane, d’où l’on a un point de vue superbe sur les vallons du Quercy blanc. La ville est organisée autourde l’église Saint-Barthélemy datant du XIIIe siècle et de la place des Cornières, bordée d’arcades en plein cintre et de maisons datant du XVe au XVIIIe siècle. Ses vestiges médiévaux font de Lauzerte une étape remarquable dupèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. Le charme de Lauzerte c’est aussi sa gastronomie, au coeur de l’appellation Chasselas de Moissac et melons du Quercy. www.quercy-sud-ouest.com

 

LE TARN-ET-GARONNE, TERRE DE BASTIDES

On remonte au Moyen-Âge en suivant la route des plus belles bastides, ces villages typiques du Sud-Ouest à l’architecture époustouflante, où se dégage un indéniable charme à la française. Notre département compte 31 bastides, 31 villages ou petites villes, façonnés par une histoire commune et des similitudesarchitecturales : des couverts, des maisons à pans de bois, parfois des halles impressionnantes… et géographiques. Une position stratégique d’où voir l’ennemi et où protéger la population, tout en développant le commerce, à toutes les époques depuis leurs créations.

Les bastides

Albias – Angeville – Beaumont de Lomagne – Castelsagrat – Castelsarrasin – Caumont – Cordes Tolosannes – Donzac – Dunes – Labastide St Pierre – Labastide du Temple – Lafrançaise – Larrazet – Lauzerte – Mirabel – Molières – Monclar de Quercy – Montalzat – Montech – Montjoi – Négrepelisse – Puylagarde – Réalville – St Nicolas de la Grave – Saint Sardos – Septfonds – Valence d’Agen – Verdun s/ Garonne – Verfeil s/ Seye – Verlhac Tescou – Villebrumier Verdun-sur-Garonne, un village surprenant à découvrir : Cette charmante bastide était un ancien oppidum, qui est devenu au Moyen-Âge l’un des ports les plus importants sur la Garonne.

Elle offre aujourd’hui un important patrimoine architectural : la Tour de l’Horloge (XIVe siècle), la très belle église colorée Saint-Michel Notre-Dame (XVIe siècle), les remparts (XIVe siècle), les nombreuses maisons à colombages, l’allée de platanes classée depuis 1815 Monument Historique « vivant ». Ne pas manquer son surprenant parcours street Art au fil du cours d’eau « segonde ».

LES INCONTOURNABLES Patrimoine : Châteaux et Abbayes Château de Montricoux – Musée Marcel Lenoir Marcel-Lenoir, pseudonyme de Jules Oury, né le 11 mai 1872 à Montauban. D’abord attiré par l’enluminure, il monte à Paris à l’âge de treize ans. Son art reste symboliste jusqu’en 1912, puis assimile le cubisme qu’il restitue selon ses propres conceptions, à l’aide de plans superposés et de facettes.

Explorant le néo-impressionnisme et le pointillisme, il se lie, à Paris, avec Modigliani, Léger, Picasso. Excellent portraitiste, remarquable dessinateur, Marcel-Lenoir synthétise avec bonheur les expériences picturales du début du XXe siècle. Figuratif, il privilégie l’être humain et les thèmes religieux, qu’il traite d’une manière très personnelle. Malheureusement, sa rigueur technique lui vaut d’être mis à l’écart en un temps où se développe l’abstraction. Il meurt à Montricoux en 1931. Claude Namy a choisi de rendre hommage à Marcel- Lenoir en créant, dans l’ancienne commanderie templière ornée de fresques du XIIIe siècle, le musée dont le peintre rêva de son vivant. https://marcel-lenoir.com

 

LE CANAL DES DEUX MERS

Ou le Sud-Ouest en douceur Plus grand chantier de son temps, le Canal du Midi a été interrompu à Toulouse faute de financements. Au 19e siècle, il a été prolongé par le canal de Garonne de Toulouse à Castets-en-Dorthe près de Bordeaux. L’ensemble forme le Canal des Deux Mers, de la Méditerranée à l’Atlantique. Sous la voûte verte des platanes, le rythme lent de la croisière est synonyme de slow tourisme, de détente, dans une ambiance bucolique.

Voguer au fil de l’eau : La navigation est douce et tranquille sur le canal des deux mers, car il faut traverser les 30 écluses de Grisolles à Valence d’Agen, dont 9 entre Montech et Montauban. De nombreux ports de plaisance ont été aménagés au long des 80 kilomètres du canal en Tarn-et-Garonne : Montech Montauban Castelsarrasin Moissac Valence d’Agen Inscrit dans un projet de valorisation touristique initié en 2015 par le Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne et VNF, le nouveau site de la pente d’eau de Montech a été inauguré en 2021, et a déjà conquis les nombreux visiteurs venus le découvrir.

Il met en scène un patrimoine unique autour du tourisme fluvial et de ses trésors industriels le long du Canal des Deux Mers. Au départ du nouvel office de tourisme intercommunal, situé dans l’ancienne papeterie, on s’offre une balade inattendue de 2,7 km le long du canal latéral à la Garonne, nà la découverte d’un site d’exception, à la fois naturel net technique. Remise au goût du jour, la machine de la pente d’eau affiche des couleurs vives, inspirées du mouvement artistique Memphis ! En été un espace muséographique situé dans une npéniche Freycinet accueille le public pour une plongée immersive au coeur des secrets de cette incroyable mécanique. www.pentedeaudemontech.fr

SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE

À la confluence du Tarn et de la Garonne Le plan d’eau de Saint-Nicolas-de-la-Grave est une zone Natura 2000. Lieu naturel et préservé qui s’étend sur 340 hectares, et se situe à la confluence du Tarn et de la Garonne. Le mariage de Garonne, la célèbre,et du Tarn, le tumultueux, crée ici un lieu d’intérêt écologique majeur, où la nature s’impose librement. Ce milieu naturel est remarquable grâce à la présenced’une faune et d’une flore exceptionnelles, situées au coeur de plusieurs zones humides. Parmi les espèces végétales présentes, des saules, des frênes, des peupliers, des arums, des joncs… tous ensemble ils semblent sortir de paysages lointains mais vivent dans ce lieu magique en parfaite harmonie.

Le rendez-vous des oiseaux du monde entier Le plan d’eau de Saint-Nicolas-de-la-Grave est également une réserve ornithologique, la plus importante du Sud-Ouest, unique en Europe, reconnue pour la diversité des espèces qui la fréquentent. Installé au bord de la Garonne, l’observatoire ornithologique, créé et animé par la société des Sciences Naturelles de Tarn-et-Garonne, permet de suivre les évolutions des oiseaux migrateurs et sédentaires qui se donnent rendez-vous dans cet espace protégé. Au départ de la base de loisirs, un sentier pédagogique amène à la confluence du Tarn et de la Garonne. De là, on peut rejoindre le village de St-Nicolas-de-la-Grave, son château et ses arcades du centre ville. Des activités pour s’émerveiller Sur les 340 hectares du plan d’eau, 29 sont dédiés aux activités nautiques et ludiques à pratiquer sur le confluent du Tarn et de la Garonne : promenades en VTT, pique-nique, arboretum, randonnées, activités nautiques, pêche et piscine… sans oublier la détente et le jeu à la base de loisirs. http://www.loisirs82.fr

LES GORGES DE L’AVEYRON

La nature profonde du Tarn-et-Garonne L’Aveyron naît dans le département voisin, mais c’est bien en Tarn-et-Garonne que la rivière donne le meilleur d’elle-même. Dans les causses calcaires de l’Est du département, elle a creusé des gorges sauvages où elle s’ébroue. Cette sauvagerie garantit la conservation de son environnement et de sa biodiversité. Classé en zone Natura 2000, c’est un espace naturel reconnu pour la qualité, la rareté et la fragilité de sa faune et de sa flore. Très tôt, l’Homme a considéré ces gorges comme un refuge et s’y est installé.

On recense plus de 1000 grottes et abris sous roche parmi lesquels trois sont des grottes ornées du Paléolithique supérieur. Les sites préhistoriques de Bruniquel tiennent une place privilégiée dans l’émergence de la préhistoire en tant que discipline scientifique. Ces qualités défensives se sont confirmées au cours des siècles tourmentés. Négrepelisse, Bioule, Montricoux, Bruniquel, Saint-Antonin-Noble-Val, le prieuré de Varen ont été des places fortes dont il reste encore de nombreux ouvrages médiévaux. Ces gorges ne sont plus impénétrables, elles sont même devenues le terrain d’expression favori des adeptes des sports de nature. Canoë- kayak, escalade, spéléologie, VTT, randonnées pédestres et équestres, véloroute, parapente, la carte des plaisirs intenses est longue.

BRUNIQUEL

Une découverte scientifique exceptionnelle La plus vieille construction humaine a été découverte à Bruniquel, réalisée il y a 176 500 ans. Il s’agit de deux cercles formés par près de 400 morceaux de stalagmites soigneusement coupés, calibrés et dressés sur 112 mètres. Ce site pourrait être un lieu de culte aménagé par les hommes de Néandertal. Cette découverte bouleverse les nconnaissances actuelles de la Préhistoire, car jusqu’à présent, la plus ancienne preuve de fréquentation d’une grotte par l’Homme datait de 30 000 à 32 000 ans, avec le site de la grotte Chauvet. La grotte ne se visite pas mais de nombreuses activités autour de la Préhistoire sont à faire à Bruniquel.

Au campement préhistorique les petits et grands peuvent apprendre la taille du silex, faire des fouilles et allumer un feu dans la reconstitution d’un campementpaléolithique avec différents types d’habitats en pleine nature et situé dans une zone riche en gisements archéologiques. Les châteaux de Bruniquel accueillent une salle consacrée à la grotte de Bruniquel présentant des fossiles et des objets liés au travail de la pierre et une partie des vestiges préhistoriques retrouvés dans les abris sous roches, Grotte du Bosc, la mémoire de l’eau Seule grotte du Tarn-et-Garonne ouverte à la visite, la grotte du Bosc est exceptionnelle grâce à la diversité de stalagmites, stalactites et autres concrétions qu’elle renferme, et s’adresse aux petits et grands. Située à 3 km du village médiéval de Saint Antonin Noble Val sur le causse du Bosc de la Cam, la grotte du Bosc est un petit trésor géologique du Tarn-et-Garonne. Creusée par l’eau durant des millénaires, elle nous révèle aujourd’hui, une grande diversité de concrétions et les secrets d’un monde souterrain… Fermée pendant plusieurs années nous avons le plaisir de la redécouvrir avec de nouvelles installations et un nouveau sentier d’interprétation depuis l’été 2020. La visite dure 45 minutes et nécessite de porter un vêtement chaud et des chaussures adaptées car la température est constante, à 14° toute l’année ! https://grottedubosc.com/

JARDINS

On dit que le Tarn-et-Garonne est le « verger du Sud-Ouest » mais il n’y a pas que des arbres fruitiers qui s’épanouissent dans son territoire, de superbes jardins, publics ou privés, se visitent tout au long de l’année pour voir évoluer la nature et sa flore. Le Jardin des Plantes de Montauban Cet arboretum couvre aujourd’hui 3 hectares de part et d’autre du Tescou, et offre un cadre de verdure et de repos en plein coeur de ville. Il présente quelques spécimens remarquables de végétaux la plupart plantés lors de la création du jardin en 1861, comme l’Arbre aux 40 écus, le Séquoia géant, le tilleul argenté, le cèdre du Liban, le tulipier de virginie, le mûrier blanc, l’olivier de bohème, le cephalotaxus de Chine…

La serre exotique du Domaine de Gazania

Dans un labyrinthe d’eau et de plantes tropicales, rappelant le parfum des îles, des plantes rares et des oiseaux multicolores s’épanouissent parmi les passiflores, daturas, géraniums de Madère, bougainvilliers, noiseaux du paradis, aux formes variées. Des sentiers aménagés entre les plantations, les bassins et les fontaines ndonnent l’impression d’évoluer au coeur d’une forêt luxuriante. www.domainedugazania.fr

Le Jardin du pèlerin de Lauzerte

Ce jardin est un véritable havre de paix en plein coeur de la cité médiévale, et surplombe les collines du Quercy. Il retrace l’histoire et le parcours initiatique du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Le Jardin qui se présente comme un jeu de l’oie, parsemé de cases et de panneaux numérotés permet aux joueurs ou promeneurs de se déplacer en suivant des étapes qui racontent le quotidien du pèlerin, entre fables et témoignages.

Le jardin de Laroque à Escatalens

Ce jardin s’étend sur 2 hectares et grâce à la présence de nombreuses sources naturelles, il compte plusieurs ruisseaux et bassins agrémentés de plantes aquatiques. Sa conception est inspirée du Feng Shui et on ressent ici une véritable harmonie entre les arbres majestueux et les nombreuses fleurs et oeuvres d’art. www.lejardindelaroque.com le CANAL des DEUX MERS à VÉLO, de l’Atlantique à la Méditerranée ! Partir à la découverte des trésors du Tarn-et-Garonne en pédalant à l’ombre de platanes centenaires.

Le Canal des Deux Mers à vélo est un itinéraire exceptionnel qui relie l’Atlantique à la Méditerranée, sur près de 700 km, le long du Canal de Garonne et du Canal du Midi, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco. En Tarn-et-Garonne, cette Vélo voie verte du Canal des Deux Mers longe les anciens chemins de halage et offre un parcours magnifique sous ses grands platanes. Sur le parcours à l’extrémité Ouest du Département, Valence d’Agen et ses lavoirs circulaires sont les témoins du riche passé de la ville. Le marché du samedi matin est une sortie obligatoire pour découvrir les richesses du terroir et aller à la rencontre des producteurs locaux sous la halle carrée. À quelques kilomètres, Auvillar, est une échappée belle obligatoire. L’arrivée à Moissac est bucolique avec la découverte de ses trésors de l’Art roman.

À Castelsarrasin, l’arrivée en vélo se fait romantique grâce à toutes les fleurs qui s’épanouissent dans le Port Fluvial au milieu des superbes péniches des vacanciers amarrées. À Montech, la pente d’eau est une véritable curiosité, cet ouvrage unique en Europe permettait autrefois aux bateaux de franchir plusieurs écluses et de gagner un temps précieux pour la navigation sur le Canal. De Montech, il est indispensable de poursuivre jusqu’à Montauban. La cité d’Ingres s’offre aux visiteurs comme une ville secrète, avec ses façades de briques roses et ses hôtels particuliers. Grisolles est une des dernières étapes avant Toulouse où il fait bon s’arrêter pour découvrir sa halle et le Musée Calbet. www.canaldes2mersavelo.com

VALLÉE et GORGES de L’AVEYRON à VÉLO

La véloroute est un itinéraire routier de qualité, à la signalétique dédiée, destiné aux cyclotouristes confirmés. Les dénivelés sont parfois importants, mais les panoramas et les découvertes valent bien un peu de sueur… Sur près de 84 kilomètres de Montauban à Laguépie, on peut ainsi visiter les Gorges de l’Aveyron et continuer jusqu’aux portes du Rouergue et de l’Albigeois.

Les cyclotouristes pourront faire halte à Négrepelisse, qui réhabilite son important patrimoine médiéval. Les plus curieux visiteront le centre d’art et de design “ La Cuisine ” installé dans l’ancien château. Ensuite, les belles étapes s’égrènent comme un chapelet d’histoire : Bruniquel et ses châteaux perchés sur un éperon rocheux dominant les vallées de l’Aveyron et de la Vère ; Saint-Antonin-Noble-Val, au point de rencontre des anciennes provinces du Rouergue, du Quercy et de l’Albigeois.

À Varen, le prieuré et le doyenné ainsi que l’étonnante gare de Lexos, totalement disproportionnée par rapport au hameau tout proche. Ce monument de l’architecture ferroviaire du XIXe siècle est le témoin du passé industriel et minier de cette région.Puis dernière ligne droite jusqu’à Laguépie pour une baignade estivale en eaux vives bien méritée sur la plage du Viaur, lieu unique et privilégié sur la rivière sauvage du Viaur.

RANDONNÉE À PIED

Le Tarn-et-Garonne ne se visite pas, il se découvre le nez en l’air, au rythme des centaines de chemins de randonnées à parcourir à pied ou à cheval, pour apprécier sa diversité de paysages, de vallées verdoyantes aux collines de tournesols puis aux falaises calcaires des Gorges de l’Aveyron. Chaque année, de nouvelles randonnées voient le jour, pour découvrir des territoires inconnus et en apprécier les beautés. Plus de 70 fiches randonnées sont téléchargeables sur le site : www.tourisme-tarnetgaronne.fr

Circuit de la tombe du géant Ce petit circuit de 8,7km est accessible à tous. Au départ du village de Septfonds, il permet de découvrir les jolis bois de chênes du Quercy Caussadais, et surtout les nombreux dolmens, dont la fameuse tombe du géant. La tombe du géant est un impressionnant dolmen, datant de la période néolitique (entre 2500 et 1700 avant notre ère). Véritable trésor, il est niché au coeur d’un bois de chênes. Le Tarn-et-Garonne est un lieu idéal où se ressourcer et prendre le temps de penser à soi et se détendre au calme, dans des lieux insolites au coeur de la nature.

L’OSTALAS

une adresse bien-être et mieux être Cet hôtel de charme propose de vivre une parenthèse mieux-être à Lafrançaise. Dans un cadre privilégié, ce nouvel éco-lodge propose de se ressourcer en prenant soin de son corps, de son esprit et de son alimentation. Ceci en offrant à ses hôtes un planning d’activités sans supplément (yoga, méditation, qi gong, taï chi, bain de forêt…et marche afghane le mercredi matin jusqu’au marché) et une restauration végétarienne d’inspiration ayurvédique, dont les partis pris sont ceux de l’équilibre et de la responsabilité (bio, local et de saison). https://www.domaine-lostalas.com/

LE BELVÉDÈRE

Hôtel et Spa Surplombant la vallée de la Barguelonne, proche de la cité médiévale de Lauzerte, le Belvédère est un lieu de prédilection pour les amoureux de la nature. Ici, tout est conçu pour se ressourcer, se détendre, déconnecter du quotidien : spa géant, cabines de soins, sauna traditionnel, bains bouillonnants extérieurs, espaces de détentes, une tisanerie, une piscine à débordement unique… www.lebelvedere-lauzerte.com

TOURISME & HANDICAP

Rendre les lieux de vacances et les sites touristiques accessibles aux personnes handicapées est l’objectif du label national “Tourisme & Handicap”. Fruit d’une étroite collaboration entre associations d’usagers et professionnels du tourisme, il garantit l’accessibilité des structures touristiques labellisées.

VOL EN PARAPENTE au dessus du Roc d’Anglars Avec un décollage à plus de 350 mètres d’altitude, le roc d’Anglars est l’un des sites les plus spectaculaires du Tarn-et-Garonne pour s’envoler et admirer le paysage. Les personnes à mobilité réduite apprennent aussi à mettre en place le matériel avant leur envol auprès des professionnels qui les guideront tout au long de cette expérience au coeur des Gorges de l’Aveyron.

L’ESCARGOLINE

Au départ de Lauzerte, l’escargoline propose des balades pour les personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap en charrette tractée par des ânes ou des personnes valides. Cette sortie est idéale pour découvrir les collines du Quercy Blanc et rendre la beauté de ces paysages accessible à tous. https://adodane.jimdo.com

LE CONSERVATOIRE DE DONZAC

Le Conservatoire de la ruralité et des métiers d’autrefois a pour principal objet de sauvegarder et de mettre en valeur le patrimoine rural, de présenter la vie et les moyens de travail du passé, et également d’évoquer les grandes réalités del’évolution rurale liée à l’occupation de l’espace, et à l’activité humaine. A partir d’archives locales et de témoignages anciens, le conservatoire retrace de nombreux aspects de la vie quotidienne d’autrefois ; il incarne en quelque sorte la mémoire du passé. www.officedetourismedesdeuxrives.fr

HANDI CANOË

Ce projet a été réfléchi pour les personnes en situation de tétraplégie et s’adapte à tout type de handicap (moteur, mental, visuel…). Il offre également la possibilité d’en faire une activité de groupe (accompagnement amis, familles ou soignants…), de faire découvrir le territoire autrement et découvrir les sensations de glisse. canoe-tarnetgaronne.fr

LE MAS DE MONILLE, une ferme auberge exemplaire Située sur la commune de Loze, la Ferme Auberge du Mas de Monille, à l’architecture typiquement quercynoise a été entièrement restaurée en tenant compte de l’accueil des personnes à mobilité réduite. En 2017 les 3e Trophées du Tourisme Accessible ont récompensé la Ferme Auberge du Mas de Monille et son propriétaire, Benoît Leverrier, pour tous ses efforts en faveur des personnes à mobilité réduite. www.masdemonille.com

TOURISME DE MÉMOIRE

Façonné par son histoire de résistance et d’hospitalité, le Tarn-et-Garonne a été profondément marqué par les guerres mondiales ainsi que par la Guerre d’Espagne.

SEPTFONDS, un camp des mémoires, La Mounière est l’ancienne maison du résistant communiste Raymond Peyrières, elle est aujourd’hui un emblème de l’histoire de Septfonds. Elle propose de découvrir cette ancienne bastide, petite par sa taille mais grande par son Histoire. À l’éclairage de la thématique du déplacement de populations, des valeurs d’accueil et d’hospitalité le visiteur est invité à observer comment le développement de l’activité chapelière au 19e siècle a façonné l’architecture et inscrit le village dans les échanges économiques internationaux, et comment la présence du Camp de Judes, ouvert en 1939 pour l’accueil des réfugiés espagnols de la Retirada, a fait de Septfonds un haut lieu de mémoire des conflits de la Seconde Guerre mondiale. Nouvelle application : Écoutez la fiction « Passages, une histoire dans l’Histoire », laissez-vous guider au fildu récit sur ce site du Mémorial et accédez aux aventuresimaginaires inspirées de faits réels du camp et des 9 personnages principaux. www.septfonds-la-mouniere.com

MONTAUBAN, terre d’accueil de Manuel Azaña Manuel Azaña Diaz, le dernier président espagnol avant la dictature de Franco est l’une des grandes figures du républicanisme en Espagne. Montauban est la ville où il s’exile lors de la chute de la Catalogne. Elle restera la dernière ville dans laquelle il a séjourné avant de mourir en 1940. Chaque année les journées « Manuel Azaña » qui ont lieu en Novembre font vibrer la culture au sein de la cité d’Ingres et raniment les liens d’amitié entre Montauban et l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.