lun. Mai 27th, 2024

De la grande saline de Salins-les-bains à la saline royale d’Arc-et-Senans, la production du sel ignigène

Fondée en 1118 par Saint Bernard dans une petite vallée marécageuse, à quelques kilomètres de Montbard, l’abbaye Inscrite en 1982, la saline royale d’Arc-et-Senans est l’œuvre de l’architecte et inspecteur des salines de Franche-Comté et de Lorraine, Claude-Nicolas Ledoux.
Commencée en 1775 et achevée en 1779 sous le règne de Louis XVI, sa construction fut la première réalisation d’envergure de l’architecture industrielle, reflétant l’idéal de progrès du siècle des Lumières et témoignant d’un projet architectural visionnaire d’une « usine modèle ». Elle constitue l’extension moderne et utopique de la grande saline de Salins-les-Bains, qui a été incluse dans le bien en 2009.

Le caractère exceptionnel de ce bien tient en partie à la spécificité de la production du sel à Salins-lesBains et à Arc-et-Senans, fondée sur une technique de captage de sources salées profondes, l’utilisation du feu pour l’évaporation de la saumure et l’innovation que représente, au XVIIIe siècle, la création d’un saumoduc de 21km pour l’acheminement de la saumure entre les deux sites. Les salines de Salins-les-Bains et d’Arc-etSenans sont également remarquables pour l’importance de l’amplitude chronologique au cours de laquelle a perduré l’exploitation du sel à Salins, de manière certaine depuis le Moyen Âge, et de manière probable depuis la préhistoire, jusqu’au XXe siècle. Le thermalisme en a prolongé l’usage jusqu’à aujourd’hui

Adeline Dody, en charge de la médiation à la Saline Royale d’Arc-et-Senans « C’est une reconnaissance au niveau mondial, pour l’histoire du lieu et ce qui s’est passé ici au cours du temps, de sa construction à la fin du 18e siècle jusqu’au milieu du 20e siècle. En 1982, la Saline royale d’Arc-et-Senans est le 1er site d’origine industrielle inscrit dans le monde. En 2009, le bien est étendu à la Grande Saline de Salinsles-Bains. Pour donner de la visibilité à cette reconnaissance, nous proposons depuis quelques mois un espace immersif à la Saline Royale, véritable capsule à voyager dans le temps et dans l’espace, le pavillon présente certains des plus beaux sites du patrimoine mondial de l’UNESCO comme les pyramides de Gizeh, les temples d’Angkor, les vestiges de Palmyre ou encore les falaises de Bamiyan. Nous marquons ainsi notre appartenance à ce grand club du patrimoine universel mondial. »