sam. Juin 15th, 2024

Les travaux de restauration de l’église Saint-Nicolas, monument phare du monde chrétien, situé à Demre à Antalya, sont terminés. L’église a été construite à la gloire de Saint-Nicolas, qui a consacré sa vie à faire le bien et à partager ses biens avec les plus démunis. Le saint est devenu une légende et a inspiré le Père Noël.
 

Lors de l’inauguration de la réouverture de l’église Saint-Nicolas, le ministre turc de la culture et du tourisme, Mehmet Nuri Ersoy, a déclaré :

« Après avoir achevé les travaux de restauration et d’aménagement paysager, nous rouvrons aujourd’hui l’église Saint-Nicolas. Cette église, qui est l’une des œuvres les plus remarquables de l’art roman oriental, avec son architecture et ses décorations, a une grande valeur pour le monde chrétien. Saint-Nicolas est considéré comme l’un des patrons les plus respectés de la chrétienté. Nous pouvons comprendre cela car la tradition du Père Noël, qui s’est répandue dans tout le monde chrétien à partir des pays d’Europe du Nord, est basée sur Saint-Nicolas. C’est à la lumière de toutes ces informations que nous avons mené à bien nos travaux de restauration. Ainsi, l’église Saint-Nicolas continuera à accueillir ses visiteurs dans les années à venir ».
 

 

Saint Nicolas a passé sa vie à Demre
 

Saint-Nicolas, également connu internationalement sous le nom de Père Noël, est l’un des saints chrétiens les plus respectés. Saint-Nicolas est né à Patara (l’ancienne région d’Antalya) et a passé sa vie à Demre. Fils d’un riche marchand de blé, devenir évêque de Myra, aux confins de Demre, a été l’un des tournants de la vie de Saint-Nicolas. En effet, à cette époque, Myra était la capitale de l’État lycien et l’évêque, qui y officiait, était considéré comme la deuxième autorité religieuse d’Anatolie.
 

Connu pour avoir aidé les personnes dans le besoin tout au long de sa vie, Saint-Nicolas est également célèbre pour les miracles qu’il a accomplis. Nikolaos, également connu sous le nom de « saint des miracles », est mort dans l’église où il était évêque à Myra. Après sa mort, le 6 décembre 365, les habitants de Myre ont construit un monument, puis une grande basilique en l’honneur du saint. Sur les murs de la basilique étaient représentés les miracles ayant été accomplis par Saint-Nicolas. La basilique, qui avait été gravement endommagée par des tremblements de terre et des raids sur la ville, a été reconstruite plus tard sous la forme d’une église à coupole au IXe siècle.

 

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Les travaux de réparation les plus importants de l’église ont été effectués en 1042 par l’empereur byzantin, Constantin IX et son épouse Zoé. L’église Saint-Nicolas est l’une des œuvres essentielles de l’histoire de l’art byzantin, avec des ajouts effectués au XIe siècle. Elle est l’un des vestiges les plus marquants de la période byzantine moyenne, grâce à son style architectural et à ses décorations. L’église, qui figure sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000, est visitée chaque année par les touristes locaux et étrangers. L’église est également essentielle en tant que centre religieux. Elle était une destination sacrée pour les pèlerins, qui se rendaient autrefois, à Jérusalem par la route méditerranéenne. On y trouve également un sarcophage romain, décoré d’écailles de poisson et de feuilles d’acanthe, qui pourrait être la dernière résidence du Père Noël. Des ossements supposés appartenir à Saint-Nicolas sont exposés au musée d’Antalya.

 

 

L’histoire renaît à Demre

L’église Saint-Nicolas accueille à nouveau ses visiteurs, après la réalisation des travaux de restauration et d’aménagement menés par le ministère de la Culture et du Tourisme. Dans le cadre des travaux effectués dans l’église, les anciens toits ont été enlevés et de nouveaux toits de protection ont été construits. Des travaux de conservation et de réparation ont été effectués à l’intérieur, à l’extérieur de l’église, sur des murs à la coupole, mais aussi sur la voûte et les sols. Outre les travaux de documentation et de conservation des peintures murales originales et des mosaïques du sol, l’espace de la galerie au deuxième étage a également été inclus dans le parcours de visite. Des aménagements intérieurs pour les visiteurs aux besoins particuliers ont été construits et des canalisations ont été ajoutées à l’édifice. L’église, qui se trouve à cinq mètres au-dessous du niveau de la ville et à un mètre au-dessous du niveau de la mer, a été renforcée contre les déformations dues à la pluie et aux nappes phréatiques.