Nîmes a grandi parmi les parfums de  garrigue, les oliviers, la vigne et les  châtaigniers. Alors, naturellement, sa  cuisine a pris l’accent de la Provence  et la force des Cévennes, relevée, à  l’évidence, d’une pointe de fleur de sel  de Camargue. 

Rendue célèbre vers 1830 par le cui sinier Durand, la Brandade de Nîmes demeure le plat nîmois le plus connu.  La chair de morue, pochée dans du lait,  puis montée à l’huile d’olive se trans forme en purée blanche et onctueuse  et se déguste froide ou chaude.  

Pourquoi la morue ? Nîmes était bien  approvisionnée en morue car cette  dernière aurait autrefois servi de mon naie d’échange, les marins bretons la  troquant contre des sacs de sel d’Ai gues-Mortes, ville proche de Nîmes. 

Le Petit Pâté Nîmois est une jolie  croûte blonde qui cache sous son cou vercle une farce de veau et de porc à  savourer tiède ou chaude. 

La recette secrète du Croquant Vil laret n’a pas changé depuis 1775. Le  plus surprenant dans ce délicieux bis cuit long et doré n’est pas son goût mystérieux mais sa consistance.  Le Caladon, plus moelleux, est à base  d’amandes et de miel. 

La Fraise de Nîmes IGP est la seule  fraise de France cultivée sous abri en  pleine terre. 

 

L’Olive 

L’olivier est présent dans le Gard depuis l’ère ter tiaire. Il a commencé à être domestiqué par les  Grecs au 6ème siècle avant J.C. L’huile d’olive de  Nîmes est très appréciée pour son goût fruité et  sa belle couleur et l’olive Picholine, spécifique au  département du Gard, est très prisée des gour mets : elle est longue, au noyau fin et a une chair  ferme. On dit qu’elle aurait vu le jour à Collias, près  du Pont du Gard ! 1ère AOP Oléicole du Langue doc-Roussillon, l’AOP Huile d’Olive de Nîmes est  née de la rigueur du travail des hommes. L’huile  doit être composée d’au moins 70 % de picholine.  

 

Les Costières de Nîmes 

Royaume de galets roulés déposés par le Rhône  et la Durance, le terroir des Costières de Nîmes  est la plus vaste des hautes terrasses pierreuses  rhodaniennes. 

Entre mer et Cévennes, aux confins de la Pro vence et du Languedoc, en terre camarguaise, le  vignoble d’une superficie de 2500 ha s’étend sur  des plateaux et des coteaux jalonnés de mas et de  châteaux ouverts à la dégustation. 

La vigne bénéficie d’un ensoleillement dominant et  du Mistral dont les rafales contribuent à la maturité  et à l’équilibre des vins. 

Déjà appréciés par les Grecs, puis par les Ro mains, les vins des Costières, l’un des vignobles les plus anciens d’Europe, sont intimement liés aux  nombreux vestiges historiques de Nîmes et de la région. Présents au Palais des Papes d’Avignon, ces vins étaient très réputés et exportés au 16ème  siècle. 

En 1986, les Costières du Gard deviennent une  AOC et, en 1989, prennent le nom de Costières  de Nîmes.  

Perrier 

Il n’est plus besoin de présenter cette source  connue dans le monde entier. En moins d’un  siècle, son histoire, sa personnalité, sa créativité  ont fait de Perrier une véritable légende. Elle doit son nom au docteur Perrier et sa célébrité  à un Anglais, Sir John Harmsworth, son mécène,  qui va créer en 1906 à Vergèze la Compagnie de  la Source Perrier. 

 

Tables gourmandes 

Aux Plaisirs des Halles 

Une cuisine du marché, généreuse et goûteuse, accompagnée de vins régionaux, à  deux pas des Halles de Nîmes. Et le charme  de son patio à la belle saison ! 

Le Lisita 

Au cœur de Nîmes, face aux Arènes, Le restaurant gastronomique Le Lisita offre une cuisine inventive, respectueuse des savoir-faire  de la gastronomie française et des traditions  des terroirs du sud de la France. 

La Pie qui CouetteNîmes

Au sein des Halles, la Pie qui Couette accueille  ses clients avec convivialité sur des mange-de bout, disposés le long du comptoir. Une cuisine  franche et sincère, des produits piochés sur  les étals alentour. Le hamburger, fait avec la  viande du boucher voisin, est juste délicieux ! 

La MarmiteNîmes

Ce restaurant à la fois secret et populaire,  proche des Halles, propose une formule unique  à midi et un menu plus étoffé le soir. Une cuisine de marché, de terroir, des produits frais.  Un air de bistrot sans chichis !

 

Les restaurants en Occitanie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *