Le terme « Dutch Design » a été utilisé pour la première fois dans les années 1980, mais c’est la Milan Design Week de 1993 qui l’a réellement fait connaître. La plateforme néerlandaise Droog a connu un succès fulgurant au Salon international du meuble, les journalistes parlaient d’une nouvelle vague de Dutch Design. Un nouveau courant était né. Les caractéristiques du Dutch Design ? Minimaliste, expérimental, innovant, non conventionnel et avec une pointe d’humour. Les créations futuristes mettent la fonction du design sous une lumière nouvelle. Parmi les grands noms du Dutch Design, citons Marcel Wanders, Piet Hein Eek et Maarten Baas. Loin de faire référence à une simple nationalité, le Dutch Design est plutôt un état d’esprit.
 

Dutch Design Week

Chaque année, la ville d’Eindhoven accueille la Dutch Design Week (DDW). Pendant neuf jours, plus de 2 600 designers présentent leurs œuvres et leurs concepts à plus de 350 000 visiteurs venus des Pays-Bas et d’ailleurs. Après une édition 2020 entièrement numérique, la DDW revient cette année en chair et en os. Du 16 au 24 octobre prochain, vous pourrez admirer ces créations uniques dans quelque 120 endroits à travers Eindhoven.

La DDW offre une scène aux designers qui partagent cette même mentalité typique du Dutch Design, quelle que soit leur origine ou leur nationalité. L’événement est une belle opportunité pour les designers de se faire connaître des médias, des entreprises et d’autres secteurs.

Le thème de la DDW de 2021 est « The Greater Number » (ou Le plus grand nombre), à savoir la recherche du meilleur nombre. La voie que nous voulons emprunter après la crise sanitaire est-elle la même que celle que nous avons suivie au cours des dernières décennies, qui nous mène vers la croissance économique ? C’est une question que de nombreuses personnes se sont posée au cours des douze derniers mois. Avec son thème « The Greater Number », la DDW pense le contraire et invite à la réflexion et au changement.

 
 

 

Bien plus que du mobilier

Le Dutch Design s’est d’abord exprimé à travers des meubles. Aujourd’hui, on retrouve le Dutch Design dans toutes sortes de disciplines : services, mobilité, produit, art, industries, intérieur, artisanat, espaces sociaux, recherche, bio, numérique, mode, technologie, concept circulaire, aménagement de l’espace, éducation, graphisme, processus, alimentation et santé.
Le Covid-19 a finalement inspiré plusieurs designers. Par exemple, Laura A Dima a conçu un robot (Future Affair) qui offre une expérience haptique fascinante, mais sans aucun danger de contamination.

La société Phood Farm a trouvé une façon de cultiver durablement des aliments sains en pleine ville. Avec l’aide des nouvelles technologies telles que la culture aquaponique, les plantes poussent. Cette méthode durable consomme 90 % d’eau en moins.
Les fleurs sont un produit de masse de l’industrie floricole qui a un impact important sur l’environnement. Dans son Floral Lab., Sari Rikken montre que les plantes et les fleurs peuvent contribuer à un mode de vie sain grâce à un vase modulaire.

Parmi les figures les plus connues du mouvement, citons Viktor et Rolf, originaires de la ville de la mode Arnhem, l’architecte Rem Koolhaas, ainsi que Studio Drift et Daan Roosegaarde, deux designers réputés qui allient innovation et design comme personne.

Le Dutch Design dans les musées

Plusieurs musées néerlandais possèdent des objets de Dutch Design dans leur collection. Parfois, c’est le bâtiment même et son mobilier qui illustrent ce courant artistique. En voici quelques exemples :

Rotterdam
Kunsthal Rotterdam
Het Nieuwe Instituut
Depot Boijmans Van Beuningen
(ouverture le 6 novembre)

Eindhoven
Mu
Van Abbemuseum

Tilburg
Textielmuseum
De Pont

Amsterdam
Stedelijk Museum Amsterdam

Utrecht
Centraal Museum
Rietveld-Schröder House

 
Formations

Les Pays-Bas disposent d’institutions éducatives de grande qualité qui contribuent ainsi à la prospérité du Dutch Design.

Design Academy Eindhoven

Fondée en 1947 sous le nom d’Akademie voor Industriële Vormgeving Eindhoven (AIVE), cette école est devenue la Design Academy Eindhoven à la fin de 1997. Elle a formé une série de grands designers : Maarten Baas, Hella Jongerius, Piet Hein Eek, Jurgen Bey, Joris Laarman, Richard Hutten, et bien d’autres. L’école jouit d’une réputation internationale et a même été qualifiée de « meilleure école de design au monde ».

Gerrit Rietveld Academie Amsterdam

De 1939 à 1960, les cours ont été très influencés par les idées fonctionnalistes et critiques de la société de De Stijl et du Bauhaus. En 1967, l’école a déménagé dans le bâtiment qu’elle occupe aujourd’hui, qui a d’ailleurs été conçu par l’architecte et designer de mobilier Gerrit Rietveld.
 

D’autres programmes d’études sont proposés par la Hogeschool voor de kunsten (Utrecht) et ArtEZ (Arnhem). Les designers travaillent souvent en collaboration avec des scientifiques de la TU Delft ou de la TU Eindhoven, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *