lun. Mai 27th, 2024

Arles, monuments romains et romans comporte huit monuments antiques et médiévaux intimement intégrés à son tissu urbain historique : l’amphithéâtre, la cathédrale Saint- Trophime et soncloître, la nécropole des Alyscamps, les cryptoportiques, le rempart romain et médiéval, le théâtre antique et les thermes de Constantin.
Arles offre un exemple remarquable d’adaptation d’une cité antique à la civilisation de l’Europe médiévale. Elle conserve d’impressionnants monuments romains dont les plus anciens – théâtre antique, cryptoportiques, amphithéâtre – remontent aux 1er siècle av. J.-C et 1er siècle ap. J.-C. Elle connaît au 4e siècle un second âge d’or dont témoignent les thermes de Constantin et la nécropole des Alyscamps.

Aux 11e et 12e siècles, Arles redevient une des plus belles villes du monde méditerranéen. À l’intérieur des murs, Saint-Trophime avecson cloître est un monument primordial de l’art roman provençal.