jeu. Juil 25th, 2024

La Barre des Ecrins, la Meije, le Mercantour : ces noms font rêver et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur met tout en œuvre pour que la découverte soit à la hauteur de ces sommets. Le respect des ressources naturelles et culturelles guide le développement des Alpes du Sud.

Le deuxième massif de France pour la fréquentation représentant 65 % du territoire de Provence-Alpes Côte d’Azur et 15 % à peine de ses habitants. Les vacanciers sont de plus en plus nombreux à la recherche à la fois du soleil et de la fraîcheur, de l’air pur, des rivières et des lacs non pollués et des grands espaces sauvages.

Tous ces trésors lui ont valu l’appellation ”Puralpes”. Tout est fait pour préserver l’émerveillement des visiteurs et le cadre de vie des habitants, y compris marmottes et chamois. Nommée région-pilote de la transition écologique en France, Provence-Alpes-Côte d’Azur ambitionne de devenir dès 2037 la première région neutre en carbone d’Europe. Depuis 2023, un critère climat s’applique à chaque budget : quel que soit le dossier présenté et le champ de compétences, chaque euro dépensé par la Région doit contribuer à la lutte ou à l’adaptation au réchauffement climatique. On parle même de ”budget 100% vert”. Le Plan Montagne 2021-2027 met au service du développement durable 200 millions d’euros. Les pratiques vertueuses commencent avec des mobilités douces et décarbonées.

Grâce au réseau ZOU de bus et aux TER, les Alpes du Sud sont accessibles facilement et à coût minime depuis les gares et les aéroports des grandes villes du Sud, Nice-Côte d’Azur et Marseille-Provence, mais aussi depuis Lyon et Paris. Le bonheur est à portée de train avec même un train de nuit Paris-Briançon. L’accent est mis aussi sur la production d’énergie renouvelable. Serre Chevalier produit d’ores et déjà un tiers de son énergie. Deux Plans régionaux ”5 millions d’arbres” et ”Guerre du feu” renforcent la protection des forêts. Sur le plan de la préservation, les Alpes du Sud sont un cas d’école. Elles comptent quatre parcs naturels régionaux – Préalpes d’Azur, Baronnies Provençales, Verdon et Queyras – la plus grande réserve géologique protégée d’Europe – celle de Haute-Provence. Et deux Parcs nationaux, le Mercantour et le Parc national des Ecrins, dont on célèbre en 2023 le cinquantenaire. Si la préservation, voire dans certains cas la sanctuarisation sont nécessaires, elles ne suffisent pas. Valoriser les circuits ”insoupçonnés”, développer une gastronomie axée sur les circuits courts et solidaires, encourager la transition agroécologique, est l’affaire de chaque habitant et de chaque visiteur. Un combat au sommet.  

 

LES ALPES DU SUD, UN ECRIN POUR LE SPORT

Avec plus de 150 sommets dépassant les 3000 m, le Parc National des Écrins est un berceau de l’alpinisme. Il est désormais possible de s’initier à  l’approche de la très haute montagne grâce à 15 sites, spécialement équipés pour les néophytes. Les Alpes du Sud sont le terrain de jeu des amateurs d’escalade sur blocs, grâce à une grande variété de sites : les falaises de Ceüze, d’Orpierre, du Verdon ou les grès d’Annot attirent les  grimpeurs du monde entier. Ils se retrouvent en juillet au Mondial de l’Escalade à Briançon. Et l’été, ils enfilent casques et harnais pour sauter dans les vasques des gorges du Cians ou de la  Haute-Ubaye.

Elle porte dans son ADN les sports d’eaux vives : canoë, kayak, rafting, nage en eau vive… Tous ces sports de nature prennent en compte la préservation des sites Natura 2000 et respectent les espaces naturels sensibles. Le stade d’eaux vives de l’Argentière-La-Bessée fait d’ailleurs partie des Terres de Jeux du territoire : ce label qualifie les spots où les athlètes participant aux Jeux Olympiques 2024 pourront s’entraîner. Apprécié des skippers pour ses vents thermiques, le lac de Serre-Ponçon sera, quant à lui, base arrière nautique aux JO 2024.

La flamme olympique traversera la région et fera halte, entre autres, à Barcelonnette dans l’Ubaye. Nage, course et vélo sont au menu des triathloniens. Les participants à l’Embrun Man, triathlon très longue distance de classe mondiale (classe XXL IronMan) organisé chaque année le 15 août depuis 1984, sont dopés par la tenue à Nice Côte d’Azur en 2023 du championnat IronMan. Les coureurs de pleine nature, amateurs de dénivelés et de paysages grandioses, disputent des rendezvous comme la Sky Race, l’Ultra Trail Salomon, l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour ou l’Ultrachampsaur.

Le stade d’eaux vives de l’Argentière-La-Bessée fait d’ailleurs partie des Terres de Jeux du territoire : ce label qualifie les spots où les athlètes participant aux Jeux Olympiques 2024 pourront s’entraîner. Apprécié des skippers pour ses vents thermiques, le lac de Serre-Ponçon sera, quant à lui, base arrière nautique aux JO 2024. La flamme olympique traversera la région et fera halte, entre autres, à Barcelonnette dans l’Ubaye.

Nage, course et vélo sont au menu des triathloniens. Les participants à l’Embrun Man, triathlon très longue distance de classe mondiale (classe XXL IronMan) organisé chaque année le 15 août depuis 1984, sont dopés par la tenue à Nice Côte d’Azur en 2023 du championnat IronMan. Les coureurs de pleine nature, amateurs de dénivelés et de paysages grandioses, disputent des rendezvous comme la Sky Race, l’Ultra Trail Salomon, l’Ultra Trail Côte d’Azur Mercantour ou l’Ultrachampsaur. Côté vélo, les cyclotouristes peuvent chaque été, grâce à l’opération “cols réservés aux cyclistes”, gravir des cols mythiques du Tour de France, en Ubaye, dans le Briançonnais ou dans le Mercantour.

Les Alpes du Sud sont au premier rang des régions françaises pour l’itinérance à VTT, avec plusieurs Grandes Traversées labellisées par la FFC, comme l’Alpes-Provence, la Transverdon et les Chemins du soleil. Des conditions aérologiques exceptionnelles attirent les amateurs de sports aériens et le territoire compte plus d’une centaine d’aires de décollage et d’atterrissage. Gap-Tallard est par ailleurs le plus grand centre européen de parachutisme. Tous ces sports de nature prennent en compte la préservation des sites Natura 2000 et respectent les espaces naturels sensibles.

Les Alpes du Sud ajoutent à leurs murailles de roche un grand nombre de fortifications. Sur l’ordre de Louis XIV, Vauban bâtit ou restaure 12 places-fortes d’Antibes à Briançon. Inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des Fortifications de Vauban, elles font toujours l’actualité. Le village fortifié de Mont-Dauphin présente la bataille indienne de “Little Big Horn” du sculpteur Ousmane Sow. Un escape-game anime le Fort de Seyne-les-Alpes, tandis que la salle de garde du Fort Vauban de Colmars-les-Alpes vibre au souffle du Récit de Vauban. A la frontière du royaume de France et de la Maison de Savoie, jusqu’en 1860, la cité a connu de chaudes heures. Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban, a également laissé un patrimoine militaire parfaitement conservé à Entrevaux classé “Villages et cités de caractère”.

La Communauté de Communes Alpes Provence Verdon est en attente du label “Pays d’Art et d’Histoire”. Des ouvrages d’art de la ligne des Chemins de Fer de Provence aux plus modestes fours, fontaines et cadrans solaires des villages, les trésors sont nombreux. Les Alpes du Sud sont riches en art roman et lombard, de la cathédrale d’Embrun aux modestes chapelles, souvent peintes à fresque par des artistes d’origine piémontaise. L’été, elles se prêtent souvent à des concerts. Les festivals sud-alpins mettent au premier plan la durabilité : Potes de Marmot’s à Guillestre sensibilise les marmots au futur des marmottes, et le Festival Terre Sauvage rassemble début juillet en vallée de la Clarée les amoureux de la Planète Terre. Le Festival de Chaillol, qui se déroule dans les villages du Champsaur-Valgaudemar, fait le pari de l’itinérance. Logique. Ici depuis des siècles, l’agropastoralisme façonne les paysages, trace les drailles à travers les alpages. Depuis 2020, il est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Randonner à la rencontre des bergers, comme on le propose au Val d’Allos, ou monter en estive avec les troupeaux, à Castellane, par exemple, est un plaisir, mais aussi une expérience culturelle.  

Reconnexion avec la nature, invitation au lâcher-prise, provision d’air pur et cure de vitamine D, grâce à 300 jours de soleil par an, les Alpes du Sud invitent à un bien-être, mais actif. Des milliers de kilomètres de sentiers, parfois sans dénivelé, invitent à la randonnée. Marcher reste la meilleure façon de travailler les articulations, les muscles, les tendons, le système cardiorespiratoire. Certains chemins, comme à Valberg, prévoient des haltes contemplatives pour pratiquer des postures de yoga. Les forêts du territoire comptent des joyaux comme Boscodon. Prendre un “bain de forêt” dans une des plus anciennes hêtraies d’Europe, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, ça vous dit ? Dans une sapinière ou un mélézin, une séance de sylvothérapie énergise.

Les massifs des Alpes du Sud abritent en leur sein des eaux pleines de bienfaits. Elles jaillissent dans des thermes, aux Grands Bains de Monêtier à Serre-Chevalier, à Berthemont aux portes du Mercantour ou à Digne-les-Bains. D’élégants centres balnéo, comme Durancia à Montgenèvre, proposent de flotter comme en apesanteur, entre cols de cygne, geysers et jets tonifiants, face à des sommets grandioses. A O’dycea, dans le Dévoluy, on s’immerge dans une eau à 38° sous un plafond où scintillent les constellations. Depuis le bain nordique extérieur s’offre un panorama sur le plateau de Bure. Au Vesubia Moutain Park, on se délasse dans les espaces Aquatique et Balnéo, avant de rejoindre, pourquoi pas, sa cabane dans les pins sylvestres en guettant les chants des oiseaux ou… ceux de la meute de loups du Parc Alpha voisin. Les nouveaux hébergements offrent souvent des spas : on y est dorloté avec des produits cosmétiques bios, à base de plantes locales, telles la lavande fine ou l’edelweiss.

Sur les tables et dans les assiettes les végétaux accompagnent de plus en plus légumes et fruits de saison. Les Alpes du Sud offrent le pourcentage de terrains cultivés en bio le plus élevé de France : une bonnenouvelle pour les gourmands mais aussi pour les randonneurs, les oiseaux et tous les habitants de laplanète Terre. En effet, les études scientifiques les plus récentes –comme celle de l’Institut de recherche Senckenberg sur le climat – prouvent que plus la biodiversité est élevée, et plus on se sent bien. Or, le Parc du Mercantour détient la plus forte diversité de flore au niveau national. Le territoire du Queyras possède une partie de la réserve franco-italienne de biosphère du Mont Viso, un label UNESCO certifiant qu’ici l’homme et la nature vivent en harmonie.

 

PAYS DU BUËCH, DE SISTERON À DIGNE-LES-BAINS

 

Adossées aux Alpes, les collines de Haute-Provence, de 700 à 1  200 m d’altitude, s’étirent au soleil sous un manteau de forêts. Les arbres couvrent à 70% les 220 000 hectares du Parc naturel régional des Baronnies provençales. Orpierre et ses falaises offrent un terrain de jeux aux amateurs de grimpe du monde entier. Porte du territoire, la citadelle de Sisteron se dresse sur la Route Napoléon et sur la Route du Temps qui conduit à Digne-lesBains. Parsemée de trésors géologiques, elle offre des points de vue sur la montagne de Lure, paradis des herboristes.

 

SISTERON

Sisteron et sa fameuse citadelle méritent une longue halte ! A distance, si l’on veut, grâce à l’application “Sisteron, découverte virtuelle” accessible sur mobile ou tablette. Elle s’utilise aussi sur place, et permet de voyager dans le temps tout en cheminant. Ne manquez pas d’admirer le pont-levis à zigzag, qui vient d’être restauré, après plusieurs années de recherche, par l’association ATM (Arts Théâtre Monuments). Le mécanisme est unique en France. www.citadelledesisteron.fr www.sisteron-buech.fr

LE COTTAGE DE SOPHIE A SISTERON

Cette ancienne ferme, aujourd’hui hotel 3*** de 5 chambres et suites, est située sur la route entre Sisteron et le village perché de Valernes. Sophie Vincembeau, qui opère déjà le charmant Patio de Sophie dans Sisteron, a mis tout son talent de décoratrice dans le grand salon en pierres apparentes : coquillages, meubles en rotin, terre cuite, fer forgé, beaux meubles grèges… Deux hectares de naturel entourent, avec des paysages à couper le souffle et une vue à 360° : Sisteron au Sud, la montagne de Lure à l’ouest, les Hautes-Alpes au Nord et l’hypnotique Pointe de Gâche de Saint-Geniez à l’est. Une promenade de 7 km part du cottage et on se trouve à 5 km de la ville fortifiée de Sisteron Dîner sur réservation, vélos à disposition. Ouvert de mars à octobre, chambre à partir de 180 €. www.lecottagedesophie-sisteron.com

LES TERRASSES, LARAGNE-MONTEGLIN

Laura Lombard et Valentin Samtmann se sont rencontrés à Marseille, elle venant de Londres, lui, originaire de Salon-de-Provence, passé par la mécanique moto avant de se passionner pour la restauration. Au cœur du Parc naturel régional des Baronnies provençales, sur la Route Napoléon, les dix chambres accueillantes des Terrasses, décorées par des artistes, ouvrent sur la rivière ou la montagne de Chabre. Dans ce lieu convivial et agréable, Valentin réalise une cuisine traditionnelle “celle de ma maman”. Chambres de 64 à 96 €. www.lesterrasseslaragne.fr

RETROUVANCE BUËCH DEVOLUY : SUR LES CHEMINS DES VILLAGES DISPARUS LARAGNE-MONTÉGLIN

Randonner pendant six jours dans le Buëch, en découvrant et faisant halte dans quatre villages abandonnés… Ce séjour Retrouvance a obtenu le grand prix du Challenge 2023 des Territoires Insoupçonnés français. Chacune des cinq nuits se déroule dans la maison forestière, bien restaurée, d’un des villages. Rappelons que Retrouvance est une marque de l’Office National des Forêts. Les groupes, de 5 personnes minimum, peuvent regrouper des individuels, encadrés par un accompagnateur en moyenne montagne et un logisticien. Entre Alpes du Sud et Provence, à la frontière de la Drôme, le Buëch ne manque pas de reliefs : lacs alpins, forêts, pâturages, torrents… Ce séjour Retrouvance qui immerge en pleine nature, et permet une reconnexion avec soi-même, est commercialisé par AhimsaVoyages. ahimsa-voyages.com/alpes-du-sud www.sources-du-buech.com

 

GAPENÇAIS, CHAMPSAUR, VALGAUDEMAR, DÉVOLUY

Une atmosphère méridionale nimbe Gap, la douce préfecture des Hautes-Alpes. En empruntant la route Napoléon, les horizons bleutés de la Provence s’effacent au profit de paysages grandioses. Le plus haut bocage d’Europe verdoie dans le Champsaur. De l’autre côté de son sommet emblématique Chaillol, Valgaudemar est la plus himalayenne des vallées françaises. Le pic de Bure, le plus grand observatoire astronomique du Sud, surplombe la masse minérale du massif du Devoluy.

CHALET LE KITZ ORCIÈRES À 1950 m d’altitude, au milieu des pistes traversant le minuscule hameau de Forest des Estaris, le Kitz abritait au siècle dernier les bergers venus fabriquer le fromage de brebis. Ce chalet historique de 120 m2 a été entièrement rénové avec du bois de mélèze local. Il accueille jusqu’à 10 personnes dans ses 4 chambres et 3 salles de bains, offrant une vue panoramique sur la station et la vallée du Champsaur. www.orcieres.com

INSOLITE : LUMINSENS GAP

Frédérique et Daniel Walser ont conçu un lieu d’énergie où recharger ses batteries, une villa déstructurée constituée de quatre LumiPod disséminés dans 2 500 m2 de prairie, au-dessus de Gap. Ouverte à 180° sur la vallée et les pics des Hautes-Alpes, le Brec de Chambeyron, le Viso, chaque bulle de verre et de bois mesure de 15 à 43 m2 : une comprend séjour et cuisine, deux autres une chambre et une salle de bains, la dernière un spa. On loue l’ensemble, et la jouissance du couloir de nage chauffé. Un apéritif est compris dans chaque location, deux nuits minimum. Frédérique et Daniel Warter sont des professionnels de la santé à l’approche globaliste. 750 € la nuit, deux nuits minimum. www.lumi-n-sens.com

GÎTES ET CHAMBRE D’HÔTE LE PETIT BÉGOU SAINT-AUBAN-D’OZE

À la sortie d’un petit village de la vallée d’Oze, Audrey a installé dans la ferme familiale trois chambres d’hôte façon “campagne chic”. Elle les a habillées de lin, de bois, de fleurs séchées et de belles matières naturelles mettant en valeur les pierres apparentes des murs. Une a vue sur les montagnes, les deux autres sur le verger de pommes et de poires de son mari arboriculteur. On goûte à la table d’hôte ou au petit-déjeuner des jus et des fruits d’exception ! Label Accueil Paysan. Chambre de 85 à 110 €. www.lepetitbegou.com

GÉNÉPI DRY DE GUILLAUMETTE SAINT-JEAN-SAINT-NICOLAS

Auteur d’une liqueur de génépi Prix d’Excellence au Concours Agricole 2021, la maison Guillaumette en vallée du Champsaur élabore désormais un génépi dry deux fois moins sucré que d’habitude. Restaurateurs et mixologues applaudissent. Et la fabrique, située à Pont-aux-Fossés sur la commune de Saint-Jean-Saint Nicolas, aux portes du Parc des Écrins, est ouverte au public le matin et l’après-midi. www.guillaumette.com

RENDEZ-VOUS À LA FERME SAINT-LAURENT-DU-CROS

Les Hautes-Alpes sont un des deux départements les plus bio de France. Et ils comptent près de 500 fermes engagées en mode de production biologique, dont plusieurs ouverts à la visite. Envie de goûter l’agneau, les pommes, les fromages haut-alpins ? Quelques adresses : à Chabottes, la fromagerie Ébrard, avec son fameux crémeux des Écrins et son fromage blanc battu aux myrtilles, fête 120 ans d’activité. Aux Salaisons du Champsaur, on est charcutier de père en filles depuis 1987. Dans un autre style, dans le hameau des Matherons, sur la station d’Ancelle, deux couples d’agriculteurs ont rénové une ancienne bergerie où ils proposent des produits fermiers (œufs bio, pomme de terre bio,…) cultivés sur butte à 1 300 m d’altitude. On trouve, aux Soldanelles, confitures, pestos, apéritifs… Mais on peut aussi loger dans deux gîtes à la ferme, s’initier à la permaculture et randonner avec les ânes du lieu. www.bienvenue-a-la-ferme.com

 

CHALET NAÏSKA LA JOUE DU LOUP À 1 950 m d’altitude, sous l’arrivée du télémix Les Fontettes (ouvert en été) ce chalet de bois occupe une position exceptionnelle, au-dessus de la Joue du Loup et face à la draperie de la chaîne du Dévoluy. Audrey Bouteiller et Benoît, et leur chien Chukka devenu la mascotte des lieux ont repris cette affaire haut perchée en septembre 2022. Ils servent une cuisine familiale et simple, des crêpes minute, à déguster sur des tables de bois. On peut même en réservant à l’avance, y passer la nuit, dans une jolie chambre boisée, dont les rideaux de feutre s’ouvrent sur la nature. L’hiver, il est possible à certaines dates d’y monter en dameuse et de se régaler d’une fondue savoyarde avant de s’endormir un peu plus près des étoiles. Montée en dameuse, fondue savoyarde et nuit : 480 € pour deux personnes. Nuitée seule : 199 € en hiver, à partir de 159 € en été. chaletnaiska.fr

DES CIMES ET DES RACINES LE DÉVOLUY

Voilà près de 40 ans que Luc Bernard, paysan herboriste, explore les éboulis et les crêtes du massif du Dévoluy, ramasse argouses et fleurs de mélèze, et cultive en haute altitude edelweiss et génépi. Il vend dans sa ferme “Le herbier du Dévoluy” sirops, tisanes, et crèmes résultant de sa cueillette. La rencontre avec Maryline Schied, professeure de yoga, l’a incité à poser parmi les épicéas et les mélèzes de la forêt de Bois Rond une cabane avec une plate-forme de méditation. On y grimpe pour une relaxation sonore aux bols tibétains, avec contemplation des crêtes du Pic de Bure et de la montagne d’Arrouze. La séance s’achève par une tisane ou une soupe au feu de bois. Magique. 40 € le jeudi après-midi et le mardi soir plus 15€ le repas. herbierdudevoluy.fr

BIATHLON ÉVOLUTION GAP BAYARD

Yann Debayle, athlète de haut niveau, biathlète en équipe de France jusqu’en 2007 a créé “Biathlon Evolution” pour entraîner et faire découvrir le biathlon en différentes saisons et pour tous les niveaux. Frédéric Jean, également biathlète et ancien entraîneur de l’équipe de France féminine de biathlon, l’a rejoint : “L’idée est de développer le biathlon et de le faire découvrir dans les Hautes-Alpes et ses alentours. Cela va passer par du biathlon avec les enfants, les ados ou les adultes. On a du matériel avec quatre carabines laser, cinq à air comprimé et trois à la 22 pour le 50 mètres”. Les deux athlètes proposent de s’entraîner à quelques kilomètres de Gap, à Pelleautier ou sur le plateau de Gap-Bayard à l’altitude de 1246. biathlon-evolution.fr

MONTGOLFIÈRE D’ALTITUDE TALLARD

La société Alpsud Montgolfière, basée à Gap-Tallard, rassemble plusieurs pilotes certifiés. Ils proposent des vols spectaculaires au-dessus des montagnes des Alpes du Sud : admirer le fer à cheval de la falaise de Ceüse, la pyramide du Pic de Bure, le massif des Ecrins ou encore l’étendue bleue du lac de Serre-Ponçon… Les décollages ont lieu de Tallard ou de Savines-le-Lac. Vols à partir de 250 €.

alpsudmontgolfiere.com

 

SERRE-PONÇON, EMBRUNAIS, UBAYE, VAL D’ALLOS

Voile, windsurf, raft ou pause thermale ? Au sud des Hautes-Alpes, le lac de Serre-Ponçon s’étend comme une petite mer intérieure dédiée à la plaisance et aux plaisirs du bain. La petite Nice des Alpes, Embrun, le contemple du haut de son roc. Le rude passé de l’Ubaye lui a légué une nature intacte, paradis de la randonnée, du ski et des sports d’eaux vives. Au XIXe s., cette vallée enthousiasmante connut une folle épopée migratoire, qui reste inscrite dans les villas “mexicaines” de Barcelonnette.

LE RÉCIT DE VAUBAN COLMARS-LES-ALPES

Ce spectacle multimédia de 20 minutes, projeté dans la salle de garde du Fort Vauban transporte à ladécouverte des moments forts de la cité médiévale de Colmars. La ville surplombant le Verdon fut frontière entre la Provence et la Savoie. On prolonge la visite sur le chemin de ronde accédant aux remparts et aux tours bastionnées. Du 1er juillet au 30 septembre 2023. www.verdontourisme.com

APPART’HÔTEL YOONLY & FRIENDSHHH RISOUL

Cet appart’hôtel ouvert au printemps 2022 s’adresse aux 18-35 ans qui veulent s’évader, s’amuser et partager de grands moments d’émotions. Il s’agit souvent de riders fans de cette station à la réputation festive inégalée ! La résidence occupe un spot parfait, à 400 m du Téléski de Pelinche. Les 63 appartements pour 4, 5, 6 et 9 personnes sont répartis sur 7 étages, avec un accès à une cuisine collective, une terrasse et un espace cocooning. Certains disposent d’une kitchenette équipée. Vacanciers, saisonniers et habitants de la vallée se retrouvent au restaurant-bar, le YoYo, pour chiller dans un décor industriel et chic. Activité yoga chaque dimanche avec réveil musculaire et thé détox. Les serrures connectées permettent un check-in rapide. À noter qu’un nouveau Yoonly & Friends devrait ouvrir en 2024 à Briançon dans les anciens casernements. À partir de 250 € la semaine pour 4 personnes. www.yoonly.eu

HÔTEL LE BALCON DES ECRINSHHH VACANCES LÉO LAGRANGE REALLON

Cet hôtel rénové devient l’Hôtel Club 3 étoiles Le Balcon des Écrins Vacances Léo Lagrange. Les 37 chambres de 2 à 5 lits proposent une vue sur la montagne. L’esprit des lieux s’imprègne des idéaux de Léo Lagrange, à savoir le droit aux vacances et aux loisirs pour le plus grand nombre. Accessibilité, mixité sociale et inter- générationnelle, respect de l’environnement et partenariat actif avec les habitants du pays d’accueil inspirent un projet éducatif et citoyen destiné à favoriser le “vivre ensemble” pour les vacanciers comme pour les équipes. Les Clubs Léo Lagrange sont sensibilisés à la problématique environnementale, avec des labellisations Clé Verte, Marque Valeur Parc, Plastic Origin et des partenariats avec Surfrider Foundation, France Nature Environnement et la Ligue de Protection des oiseaux. À partir de 80 € la nuit. www.lebalcondesecrins.com

LE GÎTE 05 LES ORRES

Une équipe de musiciens et amateurs de music-hall, soudée par 25 ans d’amour pour la chanson française, anime désormais une ancienne colonie de vacances reconvertie en gîte de 13 chambres à 1 450 mètres d’altitude. Soins bien-être, air pur, et grands airs au rendez-vous lors de dîners-spectacles uniques. Les chambres disposent chacune de 4 couchages (un lit double et deux lits superposés) et offrent une vue sur la forêt. On trouve également sur place un bar avec des jeux de société, un restaurant équipé, donc, pour des représentations musicales, un atelier d’artistes, un billard, un baby-foot, un sauna, un mini-golf et même des cours de yoga. Une navette gratuite assure la liaison du hameau du Mélézet avec la station des Orres. www.legite05.com

LE SPA BY ALPIN D’HÔMEHHHH LES ORRES

Alpin D’Hôme ouvre un spa dans un dôme de 200 m2 sur 8 mètres de haut. Bulle vitrée, ce cocon de douceur comprend un hammam, un sauna, un bain nordique et une tisanerie. Les soins dispensés dans 2 salles de massage, dont une en duo, sont signés de la marque Gemology, réputée pour ses cosmétiques aux oligo-éléments extraits de minéraux. À tester : les massages signatures aux pierres précieuses chaudes. Des soins parents-enfants sont également proposés avec les produits de la marque Colin Maillard. Une véritable expérience sensorielle ! A l’extérieur, les 80 m2 de solarium et les filets suspendus permettent de jouir de la vue exceptionnelle sur la vallée et le lac de Serre-Ponçon. L’Hôtel Alpin d’Hôme compte donc désormais 11 bulles transparentes de haut standing, nichées au cœur d’une forêt de mélèzes, pour un séjour invitant à la déconnexion. Tarifs : de 399 € à 649 €/nuit en dôme ; dîner au restaurant : 25 à 35 €/pers. 149 à 249 €/nuit en kota. www.alpin-dhome.fr/alpin-spa

MAISON D’HÔTE VILLA PUEBLA BARCELONNETTE

C’est une des plus belles “villas mexicaines” de Barcelonnette qui propose désormais le gîte et le couvert. Une de ces demeures qui racontent l’épopée des Ubayens à la fin du XIXe s. en Amérique du Sud. Son fondateur a fait fortune dans le commerce à Puebla, près de Mexico, d’où son nom. Et depuis 1880, la même famille y vivait…Laurent Marais et son épouse suédoise, Tessie, ont voulu préserver cette ambiance hors du temps, les céramiques et les meubles Art Nouveau, et même les papiers peints à fleurs – bien restaurés. Les trois chambres d’hôtes au premier étage donnent sur le Chapeau de Gendarme, célèbre sommet des Alpes, ou sur le grand parc aux arbres centenaires. Le deuxième étage accueille de temps à autre des artistes en résidence : les nouveaux propriétaires aiment que la maison vive, au gré d’expositions et de conférences. Chambre 120 € et 150 € avec petit-déjeuner. villapuebla.com

GÎTES L’INATTENDU LE VERNET

Cécile Cloître et Bruno Cavagieni ont repris en 2020 ce gîte proche de Seyne-les-Alpes en Vallée de la Blanche. Isolé sur un plateau, on s’y sent seul au monde ! Ils ont restauré les onze chambres, spacieuses, et l’appartement, leur donnant le confort d’un trois étoiles. Bruno est aux fourneaux pour un service de restauration en salle (et en terrasse). L’Inattendu, comme son nom l’indique, s’ouvre à des concerts, des évènements, des rencontres au cœur de l’UNESCO Géoparc de Haute-Provence… Cyclistes, motards et cavaliers, sont bien accueillis par Cécile dont les deux chevaux paissent au pré. A savoir : Le Vernet est desservi par la ligne 28 Marseille-Barcelonnette. Chambre de 77 € pour deux à 124 € pour 4, petitdéjeuner compris. linattendu04.fr

LE DOMAINE DU MONT GUILLAUME, EMBRUN

Le Domaine du Mont Guillaume s’étend sur 4,5 hectares de vignoble à 880 m d’altitude. Bourguignons, Emmanuel et Delphine Berteloot s’attachent à redonner leur lustre à deux villages historiquement viticoles, Saint-André-d’Embrun et Puy-Sanières. Depuis 2017, ils produisent à l’adret du Lac de Serre-Ponçon en agriculture biologique, des vins à partir de chardonnay, Pinot Gris, Syrah, Cabernet franc, mais aussi de l’endémique mollard. Leurs cuvées se nomment Clos de la Pinée, le Roc ou encore Altitude 880. On les trouve uniquement dans les Hautes-Alpes ! www.domaine-du-mont-guillaume.com WHISKY, LACHANENCHE, UBAYE Lachanenche, distillerie artisanale de la Vallée de l’Ubaye, vient de sortir le 1er Whisky brassé, distillé et vieilli de la Région. Ce single malt Bio sans additif,  réalisé à base d’orge française brassée en France et vieillit durant 3 ans dans un ancien tunnel ferroviaire de 1880. Le goût ? Élégant et subtil avec des saveurs gourmandes et épicées. www.lachanenche.com

DES BELVÉDÈRES AU-DESSUS DU LAC RÉALLON La petite station de l’Embrunais veut séduire ses visiteurs estivaux, et elle a des atouts ! Sa vue époustouflante sur le lac de Serre-Ponçon et les aiguilles de Chabrières. Elle a donc réalisé plusieurs belvédères et un sentier permettant de jouir du panorama. Aujourd’hui, la saison estivale représente seulement 10% du chiffre d’affaires total. La station consacre la moitié de son chiffre d’affaires à la transition énergétique et économique, en créant même en hiver des produits hors neige, comme des aires ludiques pour les enfants. www.reallon-ski.com

FORÊT DE BOSCODON : DÉCOUVERTE D’UN CHAMPIGNON ! CROTS

Il se nomme Calonarius flavomirus ! Ou cortinaire jaune merveilleux. Le mycologue haut-alpin Jacques Guinberteau et son épouse ont découvert en 2016 ce champignon dans la forêt de Boscodon, à la remarquable biodiversité. Ce nouveau venu afait l’objet d’une publication scientifique et d’une étude ADN qui confirment son homologation. La Forêt Domaniale de Boscodon, sapinière-hêtraie de 880 hectares, est la onzième “Forêt d’Exception” labellisée en France par l’Office National des Forêts (ONF). Avant de devenir domaniale, elle a longtemps appartenu à l’abbaye de Boscodon, un monument roman du XIIIe s. de toute beauté à 1 150 m d’altitude. Située dans les Hautes-Alpes non loin du lac de Serre-Ponçon. www.serreponcon.com

RANDO-PASTORALISME EN VAL D’ALLOS ALLOS

En compagnie d’un guide de moyenne montagne et de Bertrand Selosse, médiateur pastoral, les randonneurs peuvent désormais rendre visite aux troupeaux, participer aux soins des brebis et apprendre à approcher les fameux “patous”, chiens de protection. Une douzaine de bergers sont associés dans cette démarche de valorisation de leur savoir-faire patrimonial. La date de la première rando pastorale dépend de la montée des bêtes en alpage, et donc de la fonte des glaces. Le 4 juillet à priori, mais c’est à vérifier : cet hiver 2022-2023, Val d’Allos venait au 4e rang des stations les plus enneigées de France. www.valdallos.com

GRAND BRIANÇONNAIS, ÉCRINS, QUEYRAS

Ici, on respire plus haut ! Porte d’accès aux stations de Montgenèvre et Serre-Che, Briançon s’entoure, disait Vauban, “de vallées qui descendent aux abîmes et de montagnes qui touchent aux nues”. Les derniers sommets conquis par les alpinistes, la Meije ou la Barre des Ecrins taquinent les étoiles et les grands cols - le Galibier, le Lautaret - incitent aux exploits sportifs. Aux portes du Parc National des Ecrins, le Parc naturel régional du Queyras, domaine du pin cembro, du mélèze et des artisans, brille comme une île dans l’océan des Alpes.

RESTAUBERGE LA REINE MEIJE LA GRAVE

Coup de cœur pour cette auberge dans le hameau des Terrasses, à 1800 m d’altitude, aux chambres confortables avec vue à couper le souffle sur la Meije. Le patron, Frédéric Jongen, met son grain de sel belge aussi bien dans l’accueil que dans le choix des boissons à houblon. La cuisine terroir laisse de la place pour les croquettes de crevettes grises. Demi-pension à partir de 28 €, chambres à partir de 65 €. reinemeije.com

CHALET LA CABANE LA GRAVE

Ce chalet offre, sur 4 étages, 3 chambres dotées de salles de bains avec vue sur la Meije, une cuisine superbement équipée et un balcon avec vue sur la rivière. La cabane propose aussi garage, espace skis et sèche-chaussures… www.gites.fr

LES APPARTEMENTS DE L’HÔTEL LE MONÊTIERHHHH LE MONÊTIER-LES-BAINS SERRE CHEVALIER

L’hôtel Le Monêtier s’agrandit… à 200 m de la bâtisse initiale. La résidence Les Chalets abrite six superbes appartements en bois pour 4, 6 et 8 personnes. Terrasse, vue sur les sommets, hauts volumes, mobilier design, grande qualité de prestations, et possibilité de profiter des services de l’hôtel : conciergerie, restaurant Stabatio avec terrasse panoramique, petit-déjeuner livré sur place… L’hôtel fait partie du groupe Les Hôtels Très Particuliers. À partir de 450 € les trois nuits pour l’appartement Quartz de 2 à 6 personnes. www.lemonetier.com/fr/appartements

MAISON ALLIEY & SPA APPART-HOTELHHH LE MONÊTIER-LES-BAINS

Même marque, mais nouveau concept, le chaleureux Alliey, au cœur du Monêtier-les-Bains, se renouvelle. Désormais, ce sont 15 apparts-hôtel, de deux à 6 personnes, en studio ou duplex, que la Maison Alliey ouvre toute l’année. À disposition, le bel espace-spa: bassin intérieur avec jets de massages, hammam en pierre de lauze, piscine extérieure chauffée, jardin fleuri et transat face au Pic de Rochebrune. La Maison Alliey loue également un chalet de 185 m2, de 3 chambres et 2 salles de bain pour 6 à 8 personnes, Les Clochettes, dans une maison de pays avec cheminée centrale. Services hôteliers à la carte et conciergerie, réception au 320 route de Grenoble, où se situent aussi la salle de petit-déjeuner et bar à vin avec cheminée centrale. À partir de 129 € la nuit pour deux. www.alliey.com/fr

RÉSIDENCE LE CRISTAL LODGE CHANTEMERLE

Sur l’emplacement de l’Hôtel de la Balme, hôtel familial du champion de ski Luc Alphand, cette résidence de Terrésens Hôtels & Résidences se répartit en deux chalets distincts. Elle abrite 20 chambres dans la partie hôtelière et 26 appartements, du studio au 4 pièces cabine. Les deux profitent du nouveau label Daddy Pool, qui ajoute des lieux de vie, de l’animation et une décoration originale à base de meubles de brocante, de néons colorés, de tapisseries pied de poule. Pour l’ambiance, playlists sur mesure et au nez, lavande et notes boisées. Elle dispose également d’un espace bien-être (cabine de massage, hammam, sauna, jacuzzi), d’une salle de jeux pour enfants, d’un grand parking souterrain et d’un bar avec le croquedaddy. Les résidents peuvent également recevoir un “Welcome Pack” contenant le nécessaire et repartir avec un “Goodbye Pack”. Enfin, l’équipe propose aussi un accueil en court séjour ou à la nuitée avec une gamme de services hôteliers (linge de lit, ménage quotidien, conciergerie). A partir de 672 € par semaine l’appartement 2 pièces pour 4 personnes. www.terresens-hr.com

LE REFUGE DU GRAND HÔTEL SERRE-CHEVALIER À 1 900 m d’altitude,

ce chalet de onze chambres de standing de 2 à 5 personnes et d’un bar-restaurant in et outdoor, dépend du Grand Hôtel à son pied. L’ambiance y est toute autre, même s’il a été repensé également par Le Studio Frémont. Il est accessible à pied ou par la télécabine de Serre Chevalier et offre un panorama à couper le souffle sur les villages de la vallée. Les hôtes du Refuge du Grand Hôtel bénéficient de la pension complète, de l’accès au bar de courtoisie, et des services et activités proposés, en bas, par le Grand Hôtel**** : Spa Nuxe, piscine extérieure. Le Grand Hôtel propose également à la vente des appartements de prestige signés Jean-Michel Wilmotte. Ouvert l’hiver jusqu’en avril et en été de juillet à septembre. Chambre 240 €. lerefuge-grandhotel.fr

LE CHALET BLANC HÔTEL & SPAHHHH MONTGENÈVRE

Totalement rénové, à 1 860 mètres d’altitude, ce beau chalet à cinq minutes de la télécabine Chalvet mêle architecture alpine en pierres et bois et touches contemporaines. Les 34 chambres – dont une anti-allergie – sont dotées de lits faits à la main et de balcons. L’hôtel dispose aussi d’un patio, d’un solarium, d’une piscine, d’un centre de bien-être avec bain à remous, hammam et sauna. www.hotellechaletblanc.com  

CHALET AU FIL DE L’ONDE VALLOUISE

Quiétude, chaleur et cocooning sont les maîtres-mots de ce chalet proche de Vallouise. Catherine, hôte et accompagnatrice en montagne, accueille dans son éco-construction en bois, respectueuse de l’environnement, aux 3 chambres privatives. La table d’hôtes, riche en couleurs et saveurs est réalisée à base de produits frais et du terroir. L’ensemble du chalet, pour 8 à 12 personnes, se loue aussi en gestion libre. À partir de 83 € la chambre pour deux. 10 €/personne pour le petit-déjeuner

GÎTES MAISON EMME MOLINES-SAINT-VÉRAN

Justine et Mathieu ont rénové cette maison de pays, perchée à 1730 m d’altitude au cœur du Parc naturel régional du Queyras, dans une démarche respectueuse de l’environnement et du bâti. Ils y ont créé quatre gîtes singuliers, dotés du pouvoir de reconnecter leurs hôtes au bonheur des choses simples. Les 4 gîtes pour 2 à 6 personnes sont équipés d’un poêle à granulés, d’espaces extérieurs et de petits détails fleurant la maison de vacances. La Grande Ourse est un spacieux duplex à l’ambiance pierres et mansarde, le gîte Bon-Henri est un petit chalet indépendant avec jardin et rivière en contrebas, Céleste se trouve au dernier étage et Philème et sa grande terrasse s’organisent autour d’une spacieuse pièce à vivre. À partir de 125 €. www.maison-emme.com  

PIQUE-NIQUE OUTDOOR SAINT-CHAFFREY SERRE CHEVALIER

Accessibles à tous, équipées d’une plancha – il suffit d’apporter un peu de charbon dans son sac à dos – et de transats en bois, ces aires font le bonheur des skieurs en hiver et des randonneurs en été. Saint-Chaffrey, une des cinq communes formant la banlieue de Briançon et partie de Serre Chevalier Vallée vient d’ouvrir la sienne. Apportez aussi vos mets, ils ne sont pas fournis ! www.serre-chevalier.com LE CHAMP DU VAGABOND BRIANÇON Récemment ouvert “dans la gargouille”, la rue principale du vieux Briançon, ce tout petit resto de 15 couverts est l’aboutissement du rêve de Stéphanie Soulasseet Gaëtan Bartevelle, passionnés de cueillettes sauvages et de cuisine. Ce sont les plantes et baies qu’ils ramassent dans la nature qui inspirent leurs plats : céleri rôti, crème de reine des prés, tarte chocolat-mélèze, pana cotta aux graines de carottesauvage… Les autres ingrédients sont fournis par des producteurs bio. Le sans gluten ni lactose est à l’honneur. Une vraie cuisine de santé ! 

DES SITES-ÉCOLES POUR APPRENDRE L’ALPINISME PARC NATIONAL DES ÉCRINS

L’alpinisme, ça s’apprend ! 15 sites-école d’initiation à l’alpinisme ont été équipés près des “Villages d’Alpinisme” des Écrins. Ce concept de site-école d’alpinisme est “unique en France” relève Jean-René Minelli, membre de la Compagnie des Guides Oisans Écrins. Ce sont les guides de la Compagnie qui ont équipé des blocs, voies d’escalades, ou cascades, à la fois réputés et accessibles, à destination des débutants. Les sites choisis sont proches de sept villages référencés. Il s’agit par exemple de l’arête du Pic des Aupillous (Vallouise-Pelvoux), du site du Pantalon (Le Monêtier-les-Bains), de l’arête des Fréaux ou des blocs des Balmes (La Grave) ou encore de la voie normale du Sirac à La Chapelle-en-Valgaudemar. S’initier aux techniques de l’alpinisme doit permettre aux nouvelles générations de découvrir les valeurs et la beauté de la discipline. Le projet est piloté par l’Agence Départementale de Développement Economique et Touristique des Hautes-Alpes en partenariat avec le Parc national des Écrins et soutenu par des fonds européens. guides-ecrins.com

LES 50 ANS DU PARC NATIONAL DES ÉCRINS PNR LES ECRINS

Le Parc national des Écrins fête en 2023 les 50 ans de sa création officielle le 27 mars 1973. Mais en fait, sa naissance remonte à bien plus tôt. Car son “noyau” est en 1913 le “Parc national de la Bérarde”. Il y a 110 ans, il s’agit de protéger la montagne de l’impact du sur-pâturage. En 1923, le parc devient le Parc national duPelvoux et s’étend sur 13 000 hectares. C’est en 1960 seulement que la France crée des parcs nationaux pensés comme de vrais outils de “conservation de la faune, de la flore, du sol, du sous-sol, de l’atmosphère, des eaux et, en général, d’un milieu naturel”.

Quand le Parc des Écrins, cinquième parc national de France, est institué en 1973, il fait fonction depuis 80 ans déjà de labora toire en matière de conservation… Les Écrins, qui se déploient aujourd’hui sur 91 800 hectares entre les villes de Gap, Briançon et Grenoble, sont donc depuis toujours une terre de sciences. Des rencontres scientifiques, sur tout le territoire, célèbrent ce cinquantenaire dans un esprit de convivialité. Chercheurs et habitants vont se rencontrer grâce à des cafés-apéros, des conférences et des sorties terrain. Pic des manifestations en juin. Par ailleurs, un appel à projet a été lancé pour labelliser et soutenir des événements ouverts au public, qui pourront durer plusieurs jours et se dérouler sur plusieurs sites. www.ecrins-parcnational.fr

PRÉALPES D’AZUR, MERCANTOUR

Montagne à la mer ! La Côte d’Azur voit les Alpes plonger en Méditerranée. À la frontière de l’Italie, le Parc national du Mercantour se prête à l’itinérance au long cours et à la varappe. Depuis ses hauts sommets, on voit scintiller la mer… Entre le littoral et les Alpes, le Parc naturel régional des Préalpes d’Azur est creusé de petits fleuves en désir de mer, le Paillon, la Siagne, le Var, le Loup : à leur bord se perchent des villages paisibles abritant des trésors de fresques et de retables.

APPARTHÔTEL MMV LES TERRASSES D’ISOLA ISOLA 2000

Soigné, avec une décoration aux teintes chaudes, cet appart’hôtel MMV propose des 2 pièces au 4 pièces cabine pouvant accueillir 10 personnes pour des vacances en famille ou entre amis. Il dispose d’une piscine intérieure chauffée, avec séances AquaZen ou AquaTonic, et d’un espace détente de 200 m2 où sont dispensés les nouveaux cours de la coach fitness Lucile Woodward. Les enfants de 4 à 10 ans sont pris en charge avec un programme d’animations. Et les animaux sont admis ! www.mmv.fr CABANES PERCHÉES DU BORÉON SAINT-MARTIN-VÉSUBIE À 1 600 m d’altitude, deux nouvelles cabanes se sont perchées à l’orée du Parc Alpha. Pour 4 personnes, les petits déjeuners sont livrés sur la terrasse et une cuisine permet de réchauffer les plats. Les entrées au Parc ALPHA (2 adultes + 2 enfants) sont offertes, la location de binoculaire en supplément pour observer les aigles et bien sûr les loups. www.saintmartinvesubie.fr        

 

12 000 km2, soit 40% de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et 8% de la population 450 000 habitants soit 8% de la population de la Région 7 Parcs naturels

– Parcs Nationaux des Écrins et du Mercantour – Parcs Naturels Régionaux du Queyras, des Baronnies Provençales, du Verdon, du Luberon et des Préalpes du sud 2 géoparcs et réserves nationales géologiques

– Géoparc UNESCO de Haute-Provence

– Géoparc des Alpes Cottiennes 26 lacs dont le plus grand lac naturel d’altitude d’Europe (le lac d’Allos) et un des plus grands lacs de France (Serre-Ponçon) Plus haute commune d’Europe : Saint-Véran (2 042 m) Plus haute ville d’Europe : Briançon (1 326 m) 65 stations de ski et domaines nordiques Sites sportifs de renom

– Eau-vive et nautisme Serre-Ponçon, Gorges du Verdon, Durance, Ubaye et la Roya

– Loisirs aériens Tallard, Saint-Vincent-les-Forts

– Alpinisme et escalade La Meije, Vallouise, Valgaudemar, Orpierre, Céüse Sites culturels

– Mont-Dauphin (UNESCO),Briançon (UNESCO), – Entrevaux, Barcelonnette, Casterino, Notre-Dame du Laus, Vésubia Mountain Park, Vallée des Merveilles