lun. Mai 27th, 2024

Le relais de la flamme olympique de Paris 2024 mettra à l’honneur une trentaine de sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. La flamme achèvera son parcours le 26 juillet à Paris, pour une cérémonie d’ouverture qui se déroulera elle aussi, pour la toute première fois dans l’histoire des Jeux olympiques modernes, au cœur d’un site UNESCO.

 

Ravivée le mardi 16 avril sur le site archéologique d’Olympie (Grèce), inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1989, la flamme olympique atteindra Marseille (France) le 8 mai avant de sillonner les régions françaises. Ce relais de la flamme organisé par Paris 2024 mettra particulièrement à l’honneur le patrimoine culturel et naturel, en traversant une trentaine de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO :

 

12 mai – Arles, monuments romains et romans

Un patrimoine architectural exceptionnel allant de l’antiquité romaine (arènes, théâtre antique) à l’art roman provençal des XI et XIIe siècles (Saint-Trophime) en passant par le second âge d’or romain du IVe siècle (nécropole des Alyscamps).

 

16 mai – Ville fortifiée historique de Carcassonne

Un exemple remarquable de cité médiévale fortifiée dotée d’un système défensif entourant le château et les corps de logis qui lui sont associés, développé essentiellement au XIIIe siècle.

 

18 mai – Cathédrale Sainte-Marie d’Auch, composante des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Quatre voies partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menant à Saint-Jacques-de-Compostelle furent, au Moyen Âge, les chemins empruntés par d’innombrables pèlerins. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent ces voies.

 

19 mai – Cirque de Gavarnie, composante des Pyrénées Mont Perdu

Paysage de montagne entre France et Espagne, centré sur le pic du Mont-Perdu, au massif calcaire culminant à 3 352 m. Le site comprend deux des canyons les plus grands et les plus profonds d’Europe. 

 

22 mai – Cathédrale Saint-Front de Périgueux, composante des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Quatre voies partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menant à Saint-Jacques-de-Compostelle furent, au Moyen Âge, les chemins empruntés par d’innombrables pèlerins. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent ces voies.

 

23 mai – Bordeaux et alentours

  • Juridiction de Saint-Emilion : un paysage exceptionnel, entièrement consacré à la viticulture, dont les villes et villages comptent de nombreux monuments historiques.
  • Bordeaux, Port de la Lune :  Les plans urbains et les ensembles architecturaux à partir du début du XVIIIe siècle font de la ville un exemple exceptionnel des tendances classiques et néoclassiques et lui confèrent une unité et une cohérence urbaine et architecturale remarquables.

 

31 mai – Mont Saint-Michel et sa baie

Appelé la « merveille de l’Occident », l’abbaye bénédictine de style gothique dédiée à l’archange Saint-Michel s’élève sur un îlot rocheux au milieu de grèves immenses, entre Normandie et Bretagne.

 

12 juin – Piton de la Fournaise, composante des Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion

Dominé par deux pics volcaniques, le site présente une grande diversité d’escarpements, de gorges et de bassins boisés créant un paysage spectaculaire. Il sert d’habitat naturel à une grande diversité de plantes présentant un degré d’endémisme élevé.

 

17 juin – Volcans et forêts de la Montagne Pelée et des pitons du nord de la Martinique

Tous les types forestiers et la diversité des plantes endémiques des petites Antilles sont représentés sur ce site, au sein de continuums forestiers allant du littoral aux sommets volcaniques. 

 

18 juin – Nice, la ville de la villégiature d’hiver de riviera

Nice témoigne de l’évolution d’une ville consacrée à la villégiature climatique hivernale, tirant parti de la douceur du climat et de sa situation de riviera, entre mer et montagnes. L’urbanisme et les styles architecturaux éclectiques de ses quartiers contribuent à sa renommée.

 

19 juin – Théâtre antique et ses abords et « Arc de Triomphe » d’Orange

Avec son mur de façade de 103 m de long, il est l’un des mieux conservés des grands théâtres romains. Edifié au début du règne d’Auguste, l’arc de triomphe romain d’Orange est l’un des plus beaux et des plus intéressants de l’époque augustéenne.

 

21 juin – Vichy, composante des grandes villes d’eaux d’Europe

Vichy témoigne de la culture thermale européenne internationale qui s’est développée du début du XVIIIe siècle aux années 1930, conduisant à l’émergence de grandes stations internationales qui ont influencé la typologie urbaine autour d’ensembles de bâtiments thermaux tels que des bains, des salles de pompage, des halls des sources, des colonnades et des galeries.

 

25 juin – Citadelle de Besançoncomposante des Fortifications de Vauban

L’œuvre de Vauban comprend 12 groupes de bâtiments fortifiés et de constructions le long des frontières nord, est et ouest de la France. Ils constituent les meilleurs exemples du travail de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), l’architecte militaire de Louis XIV.

 

26 juin – Strasbourg, Grande-Île et Neustadt

La Grande-Île et la Neustadt forment un ensemble urbain caractéristique de l’Europe rhénane, structuré autour de la cathédrale, chef-d’œuvre majeur de l’art gothique. Des perspectives construites à partir de la cathédrale créent un espace urbain unifié et modèlent un paysage singulier organisé autour des cours d’eau et canaux.

 

30 juin – Cathédrale Notre-Dame, ancienne abbaye Saint-Rémi et palais du Tau, Reims

Ces trois édifices forment un ensemble architectural exceptionnel. La cathédrale Notre-Dame est un chef-d’œuvre de l’art gothique. Le palais du Tau garde la mémoire de la cérémonie du sacre et l’ancienne abbaye royale bénédictine Saint-Rémi présente une majestueuse architecture du XVIIIe siècle.

 

30 juin – Coteaux, Maisons et caves de Champagne

Dans le nord-est de la France, sur une terre crayeuse, les coteaux de Champagne forment un paysage agro-industriel remarquable avec leurs vignobles et caves. C’est là que fut développée la méthode d’élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu’à son industrialisation précoce au XIXe siècle.

 

2 juillet – Beffrois de Belgique et de France

Vingt-trois beffrois, situés dans le nord de la France, et le beffroi de Gembloux, en Belgique, ont été inscrits en 2005, comme une extension des 32 beffrois belges inscrits en 1999 sous le nom de Beffrois de Flandre et de Wallonie. Construits entre le XIe et le XVIIe siècle, ils illustrent les styles architecturaux roman, gothique, Renaissance et baroque. 

 

3 juillet – Bassin minier du Nord-Pas de Calais

Le Nord-Pas de Calais offre un paysage remarquable façonné par trois siècles (XVIIIe au XXe siècle) d’extraction du charbon, avec des fosses, des terrils, des gares ferroviaires, des corons et des villages de mineurs.

 

4 juillet – Cathédrale d’Amiens

La cathédrale Notre-Dame d’Amiens est l’une des plus grandes églises de France, et l’une des œuvres les plus achevées du style gothique du XIIIe siècle.

 

5 juillet – Le Havre, la ville reconstruite par Auguste Perret

Reconstruite après la Seconde Guerre mondiale d’après les plans d’Auguste Perret, la ville du Havre offre un exemple remarquable de l’architecture et l’urbanisme de l’après-guerre, fondé sur l’unité de méthodologie et le recours au béton.

 

7 juillet – Cathédrale de Chartres

La cathédrale Notre-Dame de Chartres est l’une des œuvres les plus authentiques et les plus achevées de l’architecture religieuse du début du XIIIe siècle. Les vitraux, la statuaire monumentale et le décor peint en font l’un des exemples les plus admirables et les mieux conservés de l’art gothique.

 

8 et 10 juillet – Le Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes

Le Val de Loire est un paysage culturel exceptionnel, comprenant des villes et villages historiques, de grands monuments architecturaux – de nombreux châteaux illustres – et des terres cultivées.

 

11 juillet – Basilique et colline de Vézelay

La basilique Sainte-Madeleine, église monastique du XIIe siècle, est un chef-d’œuvre de l’art roman bourguignon tant par son architecture que par ses chapiteaux et son portail sculptés.

 

12 juillet – Les Climats du vignoble de Bourgogne

Les climats sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon. Elles se distinguent les unes des autres par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage).

 

20 juillet – Palais et parc de Fontainebleau

Utilisée par les rois de France dès le XIIe siècle, la résidence de chasse de Fontainebleau, située au cœur d’une grande forêt de l’Île-de-France, fut transformée, agrandie et embellie au XVIe siècle par le roi François Ier, qui voulait en faire une « nouvelle Rome ». Le château est demeuré résidence royale ou impériale jusqu’à la fin du Second Empire.

 

20 juillet – Provins, ville de foire médiévale

La ville médiévale fortifiée se situe au cœur de l’ancienne région des comtes de Champagne. Elle témoigne des premiers développements des foires commerciales internationales et de l’industrie de la laine. La ville fortifiée historique est un exemple exceptionnel et authentique de ville de foire médiévale de Champagne.

 

23 juillet – Palais et parc de Versailles

Lieu de résidence privilégié et lieu d’exercice du pouvoir de la monarchie française de Louis XIV à Louis XVI, le palais et le parc de Versailles, édifiés et embellis par plusieurs générations d’architectes, de sculpteurs, de peintres, d’ornemanistes et de paysagistes, ont été pour l’Europe pendant plus d’un siècle le modèle de ce que devait être une résidence royale.

 

26 juillet – Paris, rives de la Seine

Pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques modernes, la cérémonie d’ouverture se déroulera au cœur d’un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette célébration sera l’occasion de valoriser un patrimoine culturel à la valeur universelle exceptionnelle reconnu par l’ensemble de la communauté internationale. Le site comprend l’ensemble des chefs-d’œuvre architecturaux bordant la Seine, comme les célèbres Pont-Neuf et Alexandre III, les édifices et lieux emblématiques comme l’Île Saint Louis, l’Île de la Cité et la Cathédrale Notre-Dame, l’Hôtel de Ville, les Musées du Louvre, l’Hôtel et l’esplanade des Invalides, la Place de la Concorde et la Tour Eiffel.