A travers le premier livre de Vanessa Seward, Le Guide de la Gentlewoman (JC Lattès), arrivé en librairie cette semaine, la dessinatrice aimable et accessible fait référence à des hommes (doux) qui se sont imposés – du style (Serge Gainsbourg, Prince Charles) à relations (son père, son mari). Travail dans les studios de Chanel et Yves Saint Laurent ; prendre le titre de directeur créatif chez Azzaro; puis lançant une marque éponyme, Seward a des décennies d’expérience dans l’industrie et envisage de nouvelles opportunités sur la route.

En tant qu’auteur et artiste – le livre présente également ses illustrations et ses portraits – elle a élargi ses champs d’expression. Et bien qu’elle insiste sur le fait que la voix dans le livre est un ‘alter ego’, cela témoigne d’une confiance florissante en elle-même et de la façon dont elle pourrait maintenant inspirer les gens – hommes et femmes – au-delà du domaine de la mode.

Dans quelle mesure pensez-vous que la mode consiste à proposer/vendre du rêve ? Comment cela pourrait-il avoir un effet positif sur les gens ?
La mode est importante dans la vie de tous les jours car les vêtements ont le pouvoir de vous élever. Ils sont un merveilleux outil d’expression de soi et le moyen le plus rapide de faire une déclaration. Ils ont également le pouvoir de vous donner confiance et de vous aider à devenir la personne à laquelle vous aspirez, tout comme un acteur se prépare à jouer un rôle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.