dim. Mar 3rd, 2024

Le Stade panathénaïque a été initialement construit en 330 avant J.-C. par Lykourgos, un homme d’État athénien, pour accueillir les compétitions sportives des Panathénées, une fête majeure en l’honneur de la déesse Athéna. À l’origine, le stade était en bois, mais il a été reconstruit en marbre par Hérode Atticus en 144 après J.-C.

Il est construit en marbre blanc pentélique et possède une forme classique en U. Il est célèbre pour ses gradins en marbre, qui peuvent accueillir environ 50 000 spectateurs. La piste de course mesure 204,07 mètres de longueur, correspondant à la longueur d’un stade utilisé lors des Jeux olympiques antiques.

Le Stade panathénaïque a acquis une renommée mondiale en tant que lieu des premiers Jeux olympiques modernes en 1896. Les compétitions d’athlétisme se sont déroulées dans ce stade, marquant le renouveau des Jeux olympiques après des siècles d’absence. Le stade a été restauré à plusieurs reprises au fil des siècles pour préserver son histoire et son architecture. La restauration la plus significative a été effectuée avant les Jeux olympiques d’Athènes en 2004, lorsque le stade a été modernisé pour accueillir certaines compétitions.

Aujourd’hui, le Stade panathénaïque est ouvert aux visiteurs. Les gens peuvent explorer le site, découvrir son histoire à travers des expositions et des panneaux d’information, et même marcher sur la piste historique.

Le Stade panathénaïque reste un symbole important de l’histoire olympique et de la civilisation grecque antique. Il incarne la tradition sportive et les célébrations religieuses qui ont eu lieu dans la Grèce antique.