Idéalement situé entre Rhône, Ventoux et Luberon, porte de la Provence et du Soleil, à la confluence de 3 grandes régions françaises, le Pays d’Orange vous promet un moment de détente entre richesses historiques et art de vivre provençal. Le Pays d’Orange est également à la conjonction des axes autoroutiers vers l’Italie et l’Espagne. Témoins de son importance à l’époque Antique, Orange est fière de ses deux monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : l’Arc de Triomphe d’une exceptionnelle conservation et le Théâtre Antique, seul théâtre du monde occidental à avoir encore son mur de scène. D’ailleurs Louis XIV, en personne, l’aurait qualifié de plus belle muraille de son royaume. Orange est aujourd’hui la seconde ville en population du Vaucluse.

On ne pourrait parler de ce territoire sans évoquer l’art de vivre du Pays d’Orange avec, bien évidemment, la 1ère AOC de France, les vins de Châteauneuf-du-Pape dont la renommée et la qualité sont dues aux 320 vignerons de l’appellation. 

ORANGE

Orange est une ville provençale de 30 000 habitants située entre le Rhône et le Ventoux, au coeur des vins de la vallée du Rhône. Orange recèle deux monuments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, témoins de son importance à l’époque Antique : l’Arc de Triomphe et le Théâtre Antique; seul Théâtre, du monde occidental à avoir conservé son mur de scène.

Mais Orange est également surnommée la cité des Princes grâce à son histoire incroyable depuis le Moyen-Age jusqu’au 18° siècle. Louis XIV, lui même, aurait qualifié le mur du Théâtre de « Plus belle muraille de mon royaume ».

De nos jours, idéalement positionnée aux croisements de grands axes routiers, Orange permet d’emprunter grâce à son échangeur l’autoroute A7 (Lyon-Marseille) et l’autoroute A9 (Orange-Espagne), dans les deux sens. Le prestige international de ses célèbres Chorégies en fait un des hauts lieux de l’art lyrique et pendant la saison d’été le rendez-vous incontournable des artistes et mélomanes du monde entier.  

 

 

LES 5 LIEUX ET MONUMENTS INCONTOURNABLES

THEATRE ANTIQUE  Payant. Audioguide en 9 langues. Ouvert 

ARC DE TRIOMPHE Entrée libre et gratuite.

MUSÉE D’ ART E T D’HISTOIRE Payant. Billet combiné avec le Théâtre Antique.

CATHÉDRALE NOTRE DAME DE NAZARETH Entrée libre et gratuite.

COLLINE SAINT EUTROPE Parc arboré et aires de jeux pour enfants.

Chorégies d’Orange:
Jeudis d’Orange
Nuit des DJs
Grands concerts de variété
Fête Romaine
Festival International Cubain
Salon des Santonniers


CHÂTEAUNEUFDU- PAPE

Si la vigne recouvrait déjà certainement le territoire à l’époque gallo-romaine, c’est véritablement l’installation des Papes en Avignon au XIVème s, et surtout le pape Jean XXII, qui va contribuer au développement et à la notoriété des vins de Châteauneuf-du-Pape. C’est en 1316 que le Château des Papes sera édifié sur les hauteurs du village. Résidence d’été des souverains pontifes mais surtout poste de défense avancé d’Avignon, il sera classé Monument Historique en 1892.

Découvrir Châteauneuf du Pape c’est aussi déguster ce fameux nectar issu de 13 cépages, et rencontrer des vignerons qui oeuvrent depuis toujours à produire des vins de qualité en respectant les usages locaux. Ainsi en 1936, Châteauneuf-du-Pape devient la première AOC viticole de France, 2006, c’est la reconnaissance comme Site Remarquable du Goût et en 2019, l’inscription du processus d’élaboration du vin de Châteauneuf du Pape à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel (PCI) de la France.

L’AOC Châteauneuf-du-Pape :
– 3 160 ha délimités sur 5 communes du Vaucluse
– 330 déclarants de récolte pour 290 exploitations produisant du Châteauneuf-duPape (40 métayages)
– 95.000 hectolitres de récolte annuelle moyenne
(93% de vin rouge et 7 % de vin blanc)
– 9,5 millions de bouteilles

 

LES 5 LIEUX ET MONUMENTS INCONTOURNABLES

C H Â T E A U  D E S  P A P E S  E T  S E S V I G N O B L E S

C H A P E L L E  S T  T H E O D O R I T

C H O C O L A T E R I E  C A S T E L A I N

V I A  R H O N A

M U S É E  B R O T T E


COURTHÉZON

Village de 5 500 habitants, établi sur une colline au-dessus de la vallée du Rhône, traversé par la Seille et bordé en partie par l’Ouvèze.
C’est sur la commune de Courthézon qu’a été découvert le site néolithique le plus ancien de France daté du VIe millénaire avant notre ère. Autour de l’ancien Castrum romain, le village se développe au fil du temps protégé par de puissants remparts au 12ème siècle.
Célèbre pour ses troubadours et ses cours d’amour, Courthézon appartient à la Principauté d’Orange jusqu’à son incorporation au royaume de France le 29 mai 1731. Son destin battra au rythme de l’histoire agitée de ses Princes.

L’Etang salé de Courthézon, zone humide remarquable, est le 1er site labellisé Espace Naturel Sensible de Vaucluse.
Il abrite aujourd’hui un patrimoine naturel riche et préservé, notamment des espèces protégées d’oiseaux, de reptiles et d’amphibiens et sa mise en valeur permet un accueil du public de qualité.

 

 

LES 5 LIEUX ET MONUMENTS INCONTOURNABLES

L E S  R E M P A R T S
C E L L I E R  D E S   P R I N C E S
C H A T E A U  V A L  S E I L L E
É T A N G  S A L É
B E L V E D E R E

L E  CELLIER DES PRINCES

Seule cave coopérative de l’appellation Châteauneuf du Pape, créée en 1925, le caveau de vente propose les vins du Cellier des Princes mais aussi une large sélection de vins de la Vallée du Rhône et de Provence, des vins issus des prestigieuses AOC de France, du Champagne, des spiritueux et des produits du terroir. Dégustation de vins gratuite.


CADEROUSSE

Aujourd’hui, village de 2700 habitants, Caderousse « Cadarossa » tire son nom de deux racines antiques, Cad (la chute) et Arous (ancien nom de l’’Aygues) qui signifie le confluent de l’Aygues dans le Rhône. Relevant de l’autorité de l’empereur du Saint Empire romain germanique puis du Comtat Venaissin, coseigneurie, duché par bulle pontificale en 1665, Caderousse restera fidèle à la papauté et sera un lieu d’asile pour l’église catholique orangeoise durant les guerres de religion.
À la Révolution, elle sera rattachée à la France en 1793. Le village est lové dans sa puissante digue du 19e siècle, qui le protège des débordements du Rhône. Le fleuve, parfois redouté mais aussi ami et nourricier, a rythmé la vie et l’économie de Caderousse. Les « caderoussiens » ont su exploiter les terres fertiles des alluvions, les eaux poissonneuses, et prospérer dans l’artisanat de la confection de balais grâce à la paille de millet.

 

 

LES 5 LIEUX ET MONUMENTS INCONTOURNABLES

L A D I G U E
P L A N  D ‘ E A U  D U  R E V E S T I D O U
E G L I S E  S A I N T  M I C H E L  E T  S O N  M U R  D E  C L O C H E S
V I A  R H O N A
P L A C E  D ‘ A N C E Z U N E

VIA RHONA, DU LEMAN A LA MEDITERRANEE

Caderousse est un havre de fraîcheur pour les cyclotouristes qui emprunte la vélo route baptisée EV17 de 815 km et qui relie le Léman à la Méditerranée. La majorité de ce parcours suit les courbes du Rhône en voie verte sécurisée à plus de 60%. A Caderousse, la Via Rhôna est désormais une voie incontournable pour les cyclistes amateurs locaux. Les cyclotouristes itinérants eux trouvent accueil et repos dans ce village typiquement provençal, bordé par le Rhône.


JONQUIÈRES

Aujourd’hui ville de plus de 5000 habitants, la commune tiendrait son nom, selon la tradition, des joncs qui couvraient le territoire lequel était en
grande partie constitué de marécages ou paluds aujourd’hui asséchés.
Des habitats se seraient développés au sud-est de son territoire, des fouilles archéologiques ayant mis à jour des tombes gallo-romaines et autres matériels gaulois. Au 12ème siècle, Jonquières faisait partie avec Courthézon et Orange d’une principauté qui inclura également les hameaux de Causans et de Malijay. Les princes des Baux, Chalon d’Arvay et Nassau se succéderont à la tête de la Principauté jusqu’à son rattachement à la France en 1731. Jonquières suivra la destinée de ses prestigieux princes. La ville avait son propre conseil municipal et bénéficiait de certains privilèges. Elle sera prise malgré elle dans le conflit des guerres de religion. Les maisons lovées autour de l’église et de son clocher, gardent le souvenir de ses anciens remparts du 17ème siècle derrière lesquels la population se protégeait des guerres et des épidémies. Arrosées à l’est par la rivière Ouvèze et le canal de Carpentras, ses terres fertiles sont propices aux cultures maraîchères, fruitières et de vignes.
Durant le 19ème siècle et 20ème siècle. la ville prospère grâce à son industrie de la soie, son artisanat, et ses fabriques. La fleur coupée est désormais bien présente et les champs de tulipes multicolores offrent au regard des tableaux « grandeur nature » magnifiques.

 

 

 

LES 3 LIEUX ET MONUMENTS INCONTOURNABLES

V I A  V E N A I S S I A

L ‘ A R B O R E T U M  D E  B E A U R E G A R D

L ‘ E G L I S E  E T  S O N  C L O C H E R

LA VIA VENAISSIA

En 2000, à l’initiative du Syndicat mixte, naît le projet d’utiliser l’ancienne voie de chemin de fer et de la transformer en voie verte cyclable jusqu’à Velleron d’une part et Orange de l’autre. Les travaux qui reliaient Orange à Carpentras débutent en 2010 par l’enlèvement des traverses et rails, la reconstruction du pont qui enjambe la départementale et la réalisation de la chaussée de la voie en enrobé fin de 3m de large, deux bas-côtés pour les piétons. Sous peu, les travaux de cet itinéraire sécurisé de plus de 30 km se terminent.
La voie verte accueille un public croissant (plus de 100 000 cyclistes) qui l’utilise en pratique d’itinérance, de mobilité et cyclotourisme. A terme, la voie sera connectée à la Via Rhôna (Euro Vélo route n° 17 du lac Léman à la Méditerranée) et à la voie verte du Calavon, dans le Luberon (Euro Vélo route n° 8).


LE PAYS D’ORANGE

le Pays d’Orange c’est également la tranquillité des villages provençaux, un territoire cyclo-touristique traversé par la Via Rhôna et la Via Venaissia, des randonnées le long du Rhône et en campagne, des terrasses ombragées où l’on prend le temps de passer moments.

 

le Pays d’Orange en quelques chiffres

45 000 habitants sur le territoire

22 HOTELS

3 CAMPINGS

46 STRUCTURES CHAMBRES D’HOTES

134 MEUBLÉS DE TOURISME

102 RESTAURANTS

330 PROPRIÉTAIRES DE DOMAINES VITICOLES

25 000 CROISIÉRISTES

167 000 ENTRÉES AU THEATRE ANTIQUE

50 000 ENTRÉES AU MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE

 

S’y rendre:

EN VOITURE
◗ Autoroute A7
sortie Orange Centre n°21
sortie Orange Sud n°22
sortie Avignon Nord n°23
◗ Autoroute A9
sortie Orange Centre n°21

EN TRAIN
◗ Gare d’Orange (TGV & grandes lignes)
◗ Gare de Sorgues
– Châteauneuf-du-Pape
◗ Gare de Courthézon
◗ Gare d’Avignon TGV
◗ Gare d’Avignon Centre-Ville

EN BUS
◗ www.maregionsud.fr/transports/zou

EN AVION
◗ Aéroport de Lyon St Exupéry
◗ Aéroport de Marseille – Provence
◗ Aéroport d’Avignon – Caumont

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.