jeu. Fév 22nd, 2024

Baptisé « l’horloger des horlogers », Jaeger-LeCoultre vous invite à explorer les coulisses de sa Manufacture de la vallée de Joux dans une nouvelle série de vidéos mettant à l’honneur les quelque 180 savoir-faire rassemblés sous son toit. La passion de ces artisans pour leur métier est plus manifeste que jamais dans cet hommage à l’immense créativité et à la recherche de la haute précision qui animent la Maison depuis 1833.

Ode intimiste aux maîtres horlogers, chaque épisode de la série « In The Making » est consacré à un savoir-faire en particulier, donnant même à voir des images rares de métiers méconnus dans le processus de fabrication horlogère. Le spectateur suit l’artisan, dont l’enthousiasme transparaît à l’écran, alors qu’il nous explique comment il imagine, produit, assemble et décore les montres intemporelles Jaeger-LeCoultre qui seront transmises de génération en génération. Le caractère intimiste des vidéos n’est que renforcé par la douceur de l’éclairage et l’angle plongeant de la caméra, avec des gros plans pour être au plus près des gestes délicats, dont la parfaite maîtrise est due à une longue expérience.

Afin d’explorer à parts égales chacun des savoir-faire rassemblés sous un même toit par Jaeger-LeCoultre, « In The Making » se divise en plusieurs chapitres, déclinant les différentes étapes impliquées dans la création d’une montre de haute horlogerie : Concevoir, Produire, Décorer et Sublimer.

 

DESIGN

Outre l’esthétique de la montre, de sa forme et son style à la composition de son cadran et de son boîtier, toutes ses caractéristiques techniques sont également étudiées à l’étape de conception. C’est à cette occasion que de nouveaux mouvements ou complications sont créés, que l’on optimise la forme de certains composants pour qu’ils remplissent au mieux leur fonction, que l’on élabore l’architecture générale d’un mouvement et que l’on définit les spécificités techniques de la boîte selon le mécanisme qu’elle accueillera. À cela s’ajoutent naturellement toutes les considérations ergonomiques de ces merveilles d’art et de technique

Simplement armés de papier et d’un crayon, les concepteurs relient passé, présent et avenir en esquissant leurs idées, puis en travaillant en étroite collaboration avec les ingénieurs et les constructeurs de mouvements. Que seraient, en effet, les montres qu’ils imaginent sans l’expertise des ingénieurs et des concepteurs techniques de haute précision pour leur donner vie ?

PRODUIRE

Véritable immersion dans les étapes considérées plus « industrielles » de la production horlogère, « In The Making » met la lumière sur les savoir-faire méconnus du public. Ces spécialistes de la mécanique, comme nous le révèlent les chapitres qui leur sont consacrés, partagent la même dévotion envers l’artisanat de précision et la même passion pour leur métier que leurs collaborateurs dans les autres ateliers de la Manufacture. Chez Jaeger-LeCoultre, le processus de production commence par du métal, que les artisans découpent, estampillent ou traitent d’une multitude de façons différentes, afin de lui faire prendre la forme des composants désirés. Après d’innombrables étapes d’assemblage, il se termine par l’emboîtage et le polissage du métal, qui lui donne vie comme par magie.

Au-delà de la production de nouveaux modèles, l’atelier de restauration de la Manufacture suit essentiellement les mêmes étapes de production afin d’insuffler une nouvelle vie à des montres de 40, 60, 90 ans ou plus. Les experts restaurateurs utilisent des composants originaux, dans la mesure du possible. Et lorsque ceux-ci ne sont pas disponibles, ils les reproduisent à l’identique à l’aide des schémas et étampes d’origine.

 

DÉCORER

La responsabilité du polisseur est d’apporter éclat et reflets aux éléments visibles de nos montres, notamment la boîte, la lunette, les cornes et la couronne. Chacun de ses gestes donne vie à la montre en un véritable tour de magie.

Convaincue que la beauté d’une pièce de haute horlogerie ne se limite pas à son apparence extérieure, la Manufacture s’attache aussi à décorer à la main les composants des mouvements, même s’ils ne sont pas visibles immédiatement. Dans cet esprit, les artisans de la Manufacture mettent leur savoir-faire au service des montres à complications, qui requièrent une expertise singulière du fait de leur caractère rare et précieux. Ils appliquent diverses techniques de finition, des plus traditionnelles, comme le perlage, les Côtes de Genève, le bleuissement des vis, le chanfreinage et le squelettage, aux plus modernes telles que le microbillage.

Technique décorative délicate, l’anglage sublime les composants en faisant reluire leurs arêtes et en créant un jeu de reflets lumineux. Pour cela, l’artisan doit maîtriser plusieurs savoir-faire d’une extrême minutie, notamment pour le découpage à la main des angles internes et divers types de polissages réalisés avec une variété d’outils en métal ou en bois. La décoration d’une montre implique de la virtuosité, chaque geste devant être réalisé à la perfection pour obtenir des angles et des reflets réguliers.

 

SUBLIMER

Rassemblant des savoir-faire séculaires comme le guillochage, la gravure, le sertissage et une variété de techniques d’émaillage, Jaeger-LeCoultre est l’une des seules Manufactures horlogères à posséder sous son toit un atelier des Métiers Rares® dédié.

Technique requérant une grande minutie, l’émail grand feu se situe à la croisée des mondes, entre art et science, entre illustration et chimie. Les graveurs façonnent avec subtilité différents jeux de lumière et d’ombres sur les surfaces métalliques, selon une grande variété de gestes et de techniques, créant une infinité de motifs. Le travail du sertisseur consiste à fixer les pierres précieuses sur le métal de sorte à les mettre en valeur. Toutefois, les montres ont la particularité d’avoir été préalablement sublimées par d’autres techniques, le sertisseur doit donc faire preuve d’une précision et d’une délicatesse extrêmes. Côte à côte dans un atelier dédié, ces maîtres artisans mus par la même créativité échangent plus facilement leurs idées, tout en perpétuant leurs savoir-faire ancestraux au sein même de la Manufacture.

L’histoire continue…

Après ces huit épisodes, présentant huit métiers de la fabrication horlogère, la série « In The Making » sera enrichie au fil du temps, jusqu’à constituer une bibliothèque de vidéos complète. Les premiers films s’intitulent CréerRecherche et DéveloppementRestaurationAnglagePolissageÉmaillageGravure et Sertissage.