jeu. Juin 13th, 2024
Interview vidéo de Sarah St pol au salon MIF 2023
 
Pouvez-vous nous présenter brièvement votre entreprise et son histoire pour que nos lecteurs comprennent votre contexte ?
 
ÊKÔ est un lieu de création spécialisé dans un savoir-faire d’exception : le plissage artisanal. Sarah Saint-Pol y développe deux projets : 
– Le Laboratoire de Plis, un bureau d’études à destination des professionnels des secteurs de la mode, du design, de l’architecture d’intérieur, de la scénographie et du packaging, qui propose un accompagnement de A à Z – conception, prototypage, sourcing & confection – pour le développement d’objets et vêtements pliés ou plissés.
– La Maison d’Art Porté, une collection de vêtements et accessoires inspirés de l’origami qui se décline en prêt-à-porter et en sur-mesure.
Ancienne instrumentiste d’orchestre, Sarah Saint-Pol mêle créativité et rigueur dans sa nouvelle activité, pour créer un écho entre le passé et le futur, la tradition et l’innovation.
 
Pourriez-vous nous expliquer en quoi consiste le Business Model (BM) de votre entreprise et comment il s’inscrit dans votre stratégie globale ?
 
ÊKÔ mise sur une approche pluridisciplinaire pour développer ses axes de création et ainsi son réseau de clients. Ne se limitant pas au seul marché de la haute couture, Sarah Saint-Pol créé à la fois pour les professionnels et pour les particuliers, dans des secteurs aussi divers que le design, la mode, le packaging, la scénographie…ayant une forte appétence pour l’art du pli.
 
En parlant de votre savoir-faire, quelles sont les compétences ou les atouts clés qui distinguent votre entreprise sur le marché ?
 
Le plissage est un savoir-faire d’excellence extrêmement rare sur notre territoire, mais Sarah Saint-Pol ne se limite pas à cette seule particularité. Elle ne met pas à disposition des créateurs ses seules compétences manuelles et purement techniques mais également son esprit créatif et sa capacité à innover pour aider à faire naître des objets plissés à chaque étape de leur conception. Si elle travaille régulièrement avec des marques vestimentaires, elle aime particulièrement faire naître des projets de luminaires, packagings et scénographie, et oeuvre également dans le domaine acoustique grâce à son expérience de musicienne.
 
Pourriez-vous nous donner un aperçu des évolutions récentes au sein de votre société et des objectifs à court et long terme que vous poursuivez ?
 
Jusqu’en 2022, Sarah Saint-Pol a conçu et plissé pour sa marque de manière exclusive, avant de bénéficier d’un accompagnement de la Région Nouvelle-Aquitaine, du GrandAngoulême et plus récemment de la Fondation Cré’Atlantique pour diversifier son activité et mettre ses compétences au service du design, de l’acoustique, du packaging et de la scénographie. 
 
Quels projets avez-vous en cours ou prévoyez-vous de mettre en œuvre prochainement, et comment cela contribuera-t-il au développement de votre entreprise ?
 
Sarah Saint-Pol s’investit actuellement dans le développement de luminaires avec plusieurs marques artisanales et designers, finalise la confection de panneaux acoustiques de concert plissés pour un festival de musique ancienne, et le développement de d’emballages de bouteilles de spiritueux. L’investissement dans des projets sur des axes aussi divers permettra le développement d’une clientèle large et riche pour ÊKÔ, et son rayonnement dans les domaines du luxe, du design et de la musique.
 
 
Pourriez-vous nous parler des produits ou innovations les plus récents que votre entreprise a lancés ou prévoit de lancer dans un proche avenir ?
 
Le plissé acoustique est un axe d’innovation qui tient particulièrement à coeur à Sarah Saint-Pol, ancienne musicienne, et qui sera présenté officiellement lors de la prochaine édition du salon Maison & Objet. La créatrice fait également des recherches sur du cuir plissé pour pouvoir travailler avec des marques de maroquinerie, et du tyvek & pvc plissés à utiliser pour du packaging.
 
Enfin, pour aborder la transition écologique, comment votre entreprise s’engage-t-elle dans des pratiques durables et quelles initiatives avez-vous prises pour minimiser votre impact sur l’environnement ?
 
Sarah Saint-Pol s’intéresse tout particulièrement au Tyvek, matière ressemblant à du papier et 100% recyclable, qu’elle souhaite utiliser pour du packaging, des luminaires et objets design. Dans l’ensemble, elle fait attention à sourcer des matières de haute qualité, produites en petite quantité, parfois recyclées, et également des chutes de textiles de grandes maisons.