jeu. Fév 22nd, 2024

S’offrir une pause bien-être et cocooning en Anjou

Rien de tel que la célèbre douceur angevine pour se ressourcer !

En cette fin d’année si particulière ou en prévision du prochain printemps, il semblerait qu’il serait parfait de profiter d’un hôtel de charme avec spa, sur la route des châteaux de la Loire et au cœur du vignoble de l’Anjou…

Voici quelques-unes des plus belles adresses situées dans un cadre unique, entre découverte et détente.

Profiter tout en douceur… en découvrant l’Anjou autrement.  

L’Anjou est idéalement situé à 1 h 30 en train de Paris et moins de deux heures en voiture de l’océan Atlantique.  

Cours d’eau, paysages viticoles et nombreux sentiers permettent de profiter pleinement de ce territoire hors norme. Partout en Anjou se cachent de charmants villages et certains sont d’ailleurs labellisés Petites Cités de Caractère® ou Plus beaux détours de France® ! 

« Il n’y a guère de ville où l’on éprouve une familiarité plus puissante avec le passé » écrit René Bazin à propos d’Angers, sa ville natale. Cette remarque peut s’élargir à toute la province où d’innombrables châteaux rythment le paysage. Discrète mais bonne élève, Angers fait mine de rien son petit bout de chemin !

La jolie ville des rives de Maine n’en finit pas de rafler les premiers prix dans les classements sur la qualité de vie. Naturellement distinguée, quotidiennement admirée, Saumur peut faire valoir nombre de ses atouts pour charmer les visiteurs, à commencer par son superbe château, dominant la Loire. Quant à Cholet, capitale du shopping, la ville est héritière d’une grande tradition textile sur ces terres où les tisserands régnaient en maîtres dès le XVIIe siècle.      

Château de Brézé

Les souterrains creusés il y a près de 1000 ans et les douves sèches de 18 mètres impressionnent toujours les visiteurs. Tel un iceberg, cette forteresse en deux parties surprend autant qu’elle fascine.

De l’art dans les caves Ackerman

Certaines galeries souterraines des caves Ackerman sont recouvertes de peintures ! L’artiste japonaise Makiko Furuichi est lauréate de la résidence artistique qui unit l’Abbaye Royale de Fontevraud aux caves Ackerman.

Clochers tors du Baugeois

Certaines églises en Anjou sont un peu particulières… Leurs clochers tournent sur eux-mêmes ! Mythes et légendes accompagnent cette originalité architecturale du territoire du Baugeois qui intrigue tous les passants.

Les troglodytes de l’Anjou

Ces galeries souterraines de tuffeau ou de falun abritent des restaurants, des sites historiques ou des hôtels.  À l’instar de l’Anjou bleu schisteux, le Saumurois a largement exploité ses pierres crayeuses et coquillières. Depuis des siècles, les hommes n’ont pas seulement taillé le tuffeau et le falun pour construire maisons, châteaux et églises. Très tôt, ils ont aussi ciselé un monde souterrain et adopté un étonnant art de vivre.

En plaine ou en coteau, plus de 1 000 km de galeries, de caves, de carrières, de fermes, d’ateliers et de villages jalonnent l’un des plus vastes et des plus riches ensembles troglodytiques d’Europe. Un univers habité, secret et surréaliste, une histoire de cultures ancrée dans le calcaire… Au-delà de ses attraits culturels et touristiques, le monde souterrain fait valoir ses deux spécialités gourmandes aux noms évocateurs : les fouaces (ou fouées) et les galipettes.  

Que ce soit en bateau, au fil de l’eau, à pied ou à vélo, au gré du vent, l’Anjou se laisse découvrir selon les envies de chacun. Cours d’eau,paysages viticoles et nombreux sentiers permettent de profiter pleinement de ce territoire hors norme.

En Anjou, l’eau coule à flots !

Si la Loire reste reine en Anjou, il n’est pas question de se laisser aveugler par ce fleuve impérial. Plus de 8 000 km de ruisseaux et rivières sillonnent le territoire enlaçant une quarantaine d’îles au bord desquelles le cours de la vie rejoint celui de l’eau.

En Anjou on garde les pieds sur terre

L’Homme a su, en Anjou, faire bon ménage avec la nature. Entre forêts ancestrales, villages de caractère, vignobles et parcs aménagés, la faune et la flore s’épanouissent dans ce milieu si surprenant. L’Anjou est une région étrangement harmonieuse. La terre et les eaux se séparent et se rejoignent, se disputant sans cesse un territoire où la nature, tantôt soumise, tantôt revêche, semble avoir accepté de vivre avec les angevins.

Quel curieux pays que le pays angevin !

En Anjou, les richesses sont multiples, elles sont le terreau d’un état d’esprit sain, naturel et créatif. L’Anjou est une région qui s’explore. Les curiosités historiques, géographiques, urbaines, naturelles et culturelles de ce beau territoire accueillent petits et grands aventuriers.

Sculpteur de son environnement

Du château-forteresse à la demeure de plaisance, le visiteur est invité à relire l’Histoire. Gardiennes des mémoires,ces demeures majestueuses prennent place au milieu de jardins et de parcs, où l’Homme a su révéler toutes les beautés d’une nature foisonnante. Entre tradition et innovation, la réputation horticole de l’Anjou est visible sur tout le territoire.

La culture angevine d’une rive à l’autre

Les angevins ont réussi à vivre en harmonie avec leur environnement. Les villes et les villages qui parsèment la région se distinguent grâce à leur caractère si différent. Préférerez-vous Angers – la végétale, Saumur – l’élégante ou Cholet – la surprenante ? Ou serez-vous touché(e) par les nombreux villages, hameaux, moulins qui, perdus dans la verdure, semblent veiller sur les terres angevines ? En suivant les 6 Routes des vins & villages de l’Anjou,le visiteur met le cap sur 27 appellations. De coteaux en plaines, ces itinéraires buissonniers traversent 20000 hectares aux couleurs et aux parfums du terroir : blanc,rouge, rosé, moelleux, sec ou demi-sec, vins de fines bulles. Une étonnante variété liée à la douceur climatique, à la diversité des sols et au savoir-faire des hommes ! Véritables marqueurs de territoire, toutes ces richesses se complètent et viennent s’équilibrer dans un territoire plein de surprises : l’Anjou.

Et si se cultiver, c’était avant tout entretenir sa curiosité ?

À la Renaissance, certains notables étaient à ce point animés par une soif de découvertequ’ils se sont évertués à collecter toutes sortes d’éléments naturels et artificiels – des artefacts – soigneusement conservés dans ce que l’on a appelé des cabinets de curiosités. Ces chambres des merveilles comportaient généralement des témoignages de la création naturelle tels que desanimaux naturalisés, des herbiers, des minéraux et même des « monstres » de la nature ; des objets extraordinaires créés par l’homme… Si ces collections extraordinaires augurent à partir du XVIIe siècle des premiers musées d’Histoire naturelle, le terme de cabinet de curiosités va rester dans le langage commun pour désigner un endroit dont l’environnement – le décor –est composé d’une grande profusion d’objets insolites, parfois méconnus, voire étranges. La plupart du temps, ces lieux suscitent la surprise, l’émerveillement et l’envie d’en savoir plus.  

En Anjou, la grande Loire est pleine de surprises… Elle cache notamment de nombreuses îles entre lesquelles naviguent des embarcations typiques de la région. Au nord d’Angers coulent aussi des rivières comme la Mayenne, ponctuée de curieuses maisons éclusières qui font le charme des villages au bord de l’eau. Nonchalante ou impétueuse, la Loire offre des paysages au caractère parfois spectaculaire, parfois intime, sans cesse renouvelés par la vie du fleuve et par les lumières. Deux fois l’an, le trajet des oiseaux migrateurs rencontre le fleuve. Ils sont à la recherche de leurs quartiers d’hivernage ou de leurs contrées de reproduction. Piloter une vedette ou une pénichette est à la portée de tous. Pas besoin de permis : l’initiation est assurée par le loueur, la conduite est facile et la vitesse limitée à 10 km/ heure. Il suffit dès lors de quitter la rive et d’explorer la campagne au gré des villages, des villes, des écluses fleuries et d’escales improvisées.

Balade sur la Loire

Chaland de Loire, gabare, toue sablière… Embarquez à Saumur et laissez-vous surprendre par ces bateaux particuliers. Au coucher du soleil, en famille ou pour les amateurs de vin, profitez de balades uniques sur le fleuve royal !

Guinguettes angevines

En terrasse au bord de l’eau, entre amis avec un verre desavennières… C’est le plaisir des guinguettes ! Une ambiance particulière et chaleureuse que l’on découvre au Héron Carré à Angers ou à Port-Thibault à Sainte-Gemmes-sur-Loire.

Location de bateaux habitables

Pas besoin de permis bateau pour être capitaine le temps d’un week-end. L’Anjou est riche d’offres variées pour répondre à vos attentes. À 2 ou à 12, soyez maître de votre embarcation et voguez à votre guise !  Au nord d’Angers coulent aussi des rivières comme la Mayenne, ponctuée de curieuses maisons éclusières qui font le charme des villages au bord de l’eau. Nonchalante ou impétueuse, la Loire offre des paysages au caractère parfois spectaculaire, parfois intime, sans cesse renouvelés par la vie du fleuve et par les lumières. Deux fois l’an, le trajet des oiseaux migrateurs rencontre le fleuve.

Ils sont à la recherche de leurs quartiers d’hivernage ou de leurs contrées de reproduction. Piloter une vedette ou une pénichette est à la portée de tous. Pas besoin de permis : l’initiation est assurée par le loueur, la conduite est facile et la vitesse limitée à 10 km/ heure. Il suffit dès lors de quitter la rive et d’explorer la campagne au gré des villages, des villes, des écluses fleuries et d’escales improvisées.

  Une pause détente et bien-être au bord de l’eau, des séjours dans les arbres en connexion avec la nature ou une excursion au cœur du Parc naturel régional LoireAnjou-Touraine… En Anjou, il y a tout pour se mettre au vert ! Parcs, jardins, forêts et vignes offrent une verdure apaisante à deux pas de la ville. La fameuse « douceur angevine » se traduit pleinement dans le monde végétal. En cultivant depuis le Moyen Âge sa passion pour les fleurs, la province est devenue au XIXe siècle le carrefour national des plantes et des arbres. Le 1er département horticole français s’affirme aujourd’hui en Europe par la variété de ses productions et l’importance de ses unités de recherche et de formation au sein de Végépolys Valley, pôle de compétitivité depuis 2005. La réputation horticole de l’Anjou se lit également dans ses paysages, les parcs de ses châteaux, ses jardins où s’exprime la recherche d’un équilibre entre tradition et innovation, tout comme dans ses collections végétales et ses nombreuses fêtes dédiées aux plantes. En jouant sur la quantité et la diversité, le département occupe les premières places dans de nombreuses productions : hortensias, rosiers, chrysanthèmes, bulbes de glaïeul et de dahlia, arbustes en conteneur, plantes vivaces, plants d’arbres fruitiers, plantes à massifs…

Terra Botanica

Jardins extraordinaires, serres tropicales aux papillons et cinéma 4D donnent à voir une nature splendide ! Visitez en famille le surprenant parc du végétal Terra Botanica et laissezvous séduire par l’univers féérique des lieux.

Yourte au Bout de l’île

Passez du Japon à la Mongolie en dormant dans l’une des yourtes du Bout de l’île, à Montjean-sur-Loire. À l’ombre des frênes têtards, le long du fleuve, offrez-vous un moment de déconnexion dans ce village typique des bords de Loire.

Parc Oriental de Maulévrier

Un parc japonais en plein cœur de l’Anjou ? Temple, bonsaïs et cerisiers en fleurs vous transportent en Asie pour un moment de plénitude et d’apaisement… Le parc se visite aussi de nuit, à la lueur des lanternes et lampions.   Partout en Anjou se cachent de charmants villages et certains sont d’ailleurs labellisés

Petites Cités de Caractère® ou Plus beaux détours de France® ! Au cœur des bourgades, on s’affronte parfois au jeu curieux de la boule de fort ou l’on visite de nombreux châteaux pour connaître leur histoire. « Il n’y a guère de ville où l’on éprouve une familiarité plus puissante avec le passé » écritRené Bazin à propos d’Angers, sa ville natale. Cette remarque peut s’élargir à toute laprovince où d’innombrables châteaux rythment le paysage. Discrète mais bonne élève, Angers fait mine de rien son petit bout de chemin ! La jolie ville des rives de Maine n’en finit pas de rafler les premiers prix dans les classements sur la qualité de vie. Naturellement distinguée, quotidiennement admirée, Saumur peut faire valoir nombre de ses atouts pour charmer les visiteurs, à commencer par son superbe château, dominant la Loire. Quant à Cholet, capitale du shopping, la ville est héritière d’une grande tradition textile sur ces terres où les tisserands régnaient en maîtres dès le XVIIe siècle.

Château de Brézé

Les souterrains creusés il y a près de 1000 ans et les douves sèches de 18 mètres impressionnent toujours les visiteurs. Tel un iceberg, cette forteresse en deux parties surprend autant qu’elle fascine.

De l’art dans les caves Ackerman

Certaines galeries souterraines des caves Ackerman sont recouvertes de peintures ! L’artiste japonaise Makiko Furuichiest lauréate de la résidence artistique qui unit l’Abbaye Royale de Fontevraud aux caves Ackerman.

Clochers tors du Baugeois

Certaines églises en Anjou sont un peu particulières… Leurs clochers tournent sur eux-mêmes ! Mythes et légendesaccompagnent cette originalité architecturale du territoire du Baugeois qui intrigue tous les passants.

La curiosité est-elle un vilain défaut ? Sûrement pas en Anjou ! Le temps d’un week-end ou d’un séjour, découvrez tous les secrets de notre territoire en explorant chaque recoin du département. Sous la terre ou dans les airs, l’histoire et les paysages sont là pour en mettre plein les yeux, aux petits comme aux grands ! Le terme aventure a longtemps signifié partir « loin, très loin ». Désormais il est possible de se lancer pour une échappée dépaysante, sportive… sans pour autant sacrifier son bilan carbone ! L’Anjou regorge de lieux encore trop méconnus, ou d’activités à découvrir «  autrement ».

Alors, pourquoi ne pas tenter un séjour en mode micro-aventure ? Parce que (attention !) la fameuse Douceur angevine n’est ni synonyme de lenteur, ni de routine… Pourquoi aller jusqu’au bout du monde quand les magnifiques paysages angevins vous tendent les bras ? Pourquoi remonter des fleuves lointains quand la Loire et les multiples cours d’eau de l’Anjou accueillent touristes et aventuriers ? Que ce soit à vélo ou en montgolfière, arpentez la région de la manière dont il vous plaira… attention, vous risquez de découvrir bien des trésors enfouis !

Plongée Maïtaï à Bécon-les-Granits

Combinaison enfilée, casque sur la tête et yeux grands ouverts, plongez au cœur d’une ancienne carrière de granit. Accompagnés d’un guide, découvrez une partie de l’histoire de l’Anjou, celle des carriers… captivant !

Excursion à la Mine bleue

Après le granit, descendez à 126 mètres sous terre, dans l’ancienne mine d’ardoise de Noyant-la-Gravoyère. Équipés d’un casque, explorez ce site unique en Europe et retracez l’histoire des miniers qui travaillaient là.

On a beau y être habitués, les troglodytes de l’Anjou ne cessent de nous surprendre ! Ces galeries souterraines de tuffeau ou de falun abritent des restaurants, des sites historiques ou des hôtels. Ouvrez grand les yeux et préparez-vous à descendre sous terre, car les richesses sont souvent cachées sous vos pieds ! À l’instar de l’Anjou bleu schisteux, le Saumurois a largement exploité ses pierres crayeuses et coquillières. Depuis des siècles, les hommes n’ont pas seulement taillé le tuffeau et le falun pour construire maisons, châteaux et églises. Très tôt, ils ont aussi ciselé un monde souterrain et adopté un étonnant art de vivre. En plaine ou en coteau, plus de 1 000 km de galeries, de caves, de carrières, de fermes, d’ateliers et de villages jalonnent l’un des plus vastes et des plus riches ensembles troglodytiques d’Europe. Un univers habité, secret et surréaliste, une histoire de cultures ancrée dans le calcaire…

Au-delà de ses attraits culturels et touristiques, le monde souterrain fait valoir ses deux spécialités gourmandes aux noms évocateurs : les fouaces (ou fouées) et les galipettes. Comme quoi les caves saumuroises creusent aussi l’appétit ! Le Mystère des Faluns Le site troglodytique des Perrières est un trésor… On peut y explorer un monde souterrain vieux de 10 millions d’années ! Aujourd’hui, une mise en scène majestueuse a pris la place de la mer : levez les yeux vers un ballet de méduses… La Cave aux Sculptures Le mystère demeure à Dénezé-sous-Doué… Sculptés dans la pierre, des centaines de personnages et visages suscitent la curiosité des visiteurs. Une véritable énigme puisqu’on ne connaît ni leur époque ni leur origine !

 

1 200 châteaux et demeures seigneuriales. Du château-forteresse à la demeure de plaisance, d’architecture médiévale à la Renaissance et au néogothique, le visiteur est invité à relire l’Histoire et à partager l’art de vivre ligérien. Gardiennes des mémoires, par les personnages illustres et les châtelains d’aujourd’hui qui y résident ou y ont séjourné, ces demeures majestueuses prennent place au milieu de jardins et de parcs, où l’homme a su révéler toutes les beautés d’une nature foisonnante.

LA VIE DE CHÂTEAU

Aujourd’hui, l’Anjou détient le privilège de posséder sans doute le plus grand nombre de châteaux habités, parfois par la même famille depuis plusieurs siècles. Ici, les grandes lignées ont encore pignon sur rue: les Cossé-Brissac, Dreux-Brézé, Contades à Montgeoffroy, la Trémouille à Serrant… Les châtelains mettent en scène de nombreuses animations, se font hôtels du patrimoine ou chambres d’hôtes de charme, mais accueillent également des mariages ou bien des séminaires, leur permettant de financer la conservation de leur patrimoine. Les plus beaux châteaux prêtent aussi leur fastueux  décor au théâtre, à la musique ou au cinéma. ©Sébastien Gaudard  

CHÂTEAU DE BRÉZÉ – LE + INSOLITE

Ce château ne cesse d’intriguer ses visiteurs. Tel un iceberg, cette forteresse en deux parties surprend autant qu’elle fascine. Ses souterrains ont été creusés il y a près de 1000 ans, et ses douves sèches de 18 mètres sont les plus profondes d’Europe.

CHÂTEAU DE BRISSAC – LE + HAUT

Plus haut château de France, avec ses 7 étages et 204 pièces, le château de Brissac est souvent sur- nommé Géant du Val de Loire. Reconnaissable grâce à sa façade unique, il appartient toujours, et ce de- puis le xvie siècle, à la famille de Brissac.  

CHÂTEAU DE MONTGEOFFROY – LA + BELLE CUISINE

260, c’est le nombre de pièces de cuivre et d’étain que comporte la cuisine de ce château xviiie. Épargné par la Révolution et resté intact à travers les siècles, conservant son mobilier d’époque. Encore habité, il offre une véritable plongée dans l’art de vivre à la Française au xviiie siècle.    

CHÂTEAU DE SERRANT -LA + BELLE BIBLIOTHÈQUE

Ici, c’est plus de 12000 ouvrages anciens qui sur- prennent lors de la visite. Véritable joyau de la Renaissance, la bibliothèque du château de Serrant n’est pas à manquer lors de la visite.   PASSER LA NUIT DANS UNE DEMEURE REMARQUABLE Installée dans une maison historique ayant vu passer plusieurs personnalités saumuroises, la Maison d’hôtes Aux Marquises a été réhabilitée tout en préservant son charme, avec vue sur la Loire et le château de Saumur.      

 

Les personnalités qui incarnent les curiosités d’Anjou

 

 

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.