Events/salons

Biennale internationale métiers d’Arts et Création – le programme HORS LES MURS

Pour cette nouvelle édition, Révélations étoffe sa programmation Hors les murs et propose un parcours exceptionnel dans une quinzaine de lieux parisiens. C’est ainsi tout l’esprit de Révélations – l’exigence de la sélection, la maîtrise des techniques et la liberté artistique – qui s’invite dans ces lieux insolites, emblématiques ou chargés d’histoire, ouverts pour certains pour la première fois aux ateliers d’art.

Un programme inédit qui consacre Paris comme l’épicentre mondial des métiers d’art et de la création.

 

Créée en 1831, la Maison Deyrolle s’associe à Révélations pour présenter l’exposition Matières Sauvages : dans l’atmosphère singulière de ce conservatoire vivant des formes animales et végétales, les céramiques et bronzes animaliers d’Olivia Tregaut répondent aux sculptures organiques en lin et chanvre d’Aude Franjou, fidèle des vitrines de cette célèbre maison de taxidermie et d’entomologie.

Drouot, la maison de ventes aux enchères, organise en partenariat avec Côme Remy, expert en arts décoratifs du XXe siècle, Charlotte du Vivier-Lebrun, consultante en céramique contemporaine et Drouot Estimations, une vente consacrée aux métiers d’art de création et au design. A travers la sélection d’une centaine de pièces, la vente dressera un panorama de la vitalité de la création hexagonale dans toutes ses formes d’expression, formant un savant équilibre entre grands noms des arts décoratifs contemporains et talents émergents.

Sous le commissariat de Maison Parisienne, la maison de ventes aux enchères Artcurial invite Hubert Barrère, directeur artistique de la Maison Lesage (Chanel) à investir ses salons à l’occasion de la biennale : il y expose une dizaine de ses créations brodées, la plupart réalisées spécialement pour l’occasion. Créateur de matières illusoires, Hubert Barrère donne une âme à ces matériaux transcrits et interprétés par les gestes délicats et précis des brodeuses.

L’antenne parisienne de la Fondation Villa Datris invite quant à elle le textile en ses murs pour l’exposition Tissage – Tressage… quand la sculpture s’invite à Paris, préalablement montrée à l’Isle-sur-la-Sorgue. Une riche programmation de temps artistiques et musicaux vient ainsi rythmer la semaine de Révélations, avec pour point d’orgue la réalisation par les visiteurs d’une œuvre textile collective.

La Galerie Maria Wettergren constitue encore une autre étape du parcours : à l’occasion de Révélations, elle présente « Phases », la première exposition personnelle en France d’Hanne Friis, artiste textile norvégienne de renom dont l’œuvre monumentale Nuances in Blue and Black a d’ailleurs été choisie pour incarner l’identité de la biennale 2019.

Espace d’exposition, de patrimoine et d’histoire, le DS World Paris accueille dans le cadre de la biennale les mirages photographiques de Patrick Braoudé, dont les mondes aux lignes floutées laissent entrevoir des formes évanescentes et picturales, des histoires capturées avec une belle sensibilité.

Bien d’autres rendez-vous incontournables sont encore à prévoir :

le nouvel espace du chocolatier Patrick Roger, dans le Marais, accueille l’exposition L’Art est dans le Geste ;

Le bijou, la céramique, le design et la création contemporaine d’Amsterdam sont à l’honneur au 19 Paul Fort, la maison-galerie d’Hélène Aziza ;

l’Institut Finlandais rejoint la programmation – en coproduction avec Spazio Nobile, galerie bruxelloise invitée par la Galerie Collection d’Ateliers d’Art de France – pour Keep your Garden Alive, une exposition regroupant plus de quinze artistes et designers qui remodèlent la scène artistique finlandaise ;

la superbe librairie franco-anglaise Galignani, prête ses vitrines pour l’exposition de pièces luxembourgeoises.

Enfin, le réseau de vente d’Ateliers d’Art de France participe aussi au programme avec une sélection de pièces d’exception :

la Galerie Collection fera notamment la part belle aux doux céladons de Jean-François Fouilhoux, céramiste à la renommée internationale ;

à L’Atelier, une trentaine d’ateliers d’art de Chine rivalisent d’inventivité et donnent à voir une Chine contemporaine, respectueuse de ses traditions séculaires mais résolument tournée vers l’avenir ;

Empreintes, le concept store des métiers d’art situé dans le Haut Marais, met à l’honneur la céramique contemporaine ;

la boutique Talents rend hommage à la sculpture d’aujourd’hui ;

hors des murs parisiens, la Maison des Métiers d’Art de Pézenas et la Nef à Montpellier, s’associent également au parcours.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *