lun. Mai 27th, 2024

OCEAN GLOBE RACE 2023
 

Cette course reprendra le parcours initial de la Whitbread, Europe ( port de départ pas encore annoncé) Cap Town / Australie ( Sydney ou Adelaïde) / Punta Del Este -Uruguay / Retour Europe.
2023 célébrera les 50 ans de la Whitbread, mais aussi les 50 ans de Pen-Duick VI.
Afin de garder un équipage hétéroclite, l’association « The Elemen’Terre Project » accompagnera ce tour du monde. La sélection de l’équipage se fera lors d’un programme sportif en 2022 et 2023, notamment grâce au Tour des Iles Britanniques et de 2 transatlantiques.
Chaque équipier devra, en plus, avoir un projet autour de la thématique de l’héritage.
Pour aborder cette thématique, il aura carte blanche pour en choisir l’angle : héritage culturel, financier, environnemental, historique, pourquoi pas celui des grands explorateurs etc. ainsi que son support : écriture de spectacle, livre ou BD, documentaire audio ou vidéo, peinture , études…
Cela nous permettra de diffuser du contenu original pendant les 8 mois de course, mais nous avons eu envie d’aller plus loin : rapprocher la thématique de notre territoire, et faire qu’elle devienne concrète, palpable, utile. 

 

Le mercredi 23 août 2023, Marie Tabarly et son équipage quitteront le ponton de Lorient à bord de Pen Duick VI pour rejoindre Cowes (Ile de Wight)

Le 10 septembre prochain, Pen Duick VI et son équipage mené par Marie Tabarly prendront le départ de l’Ocean Globe Race, tour du monde en équipage avec escales.

Depuis Trois ans, Marie a donné corps à un programme sportif, humain, sociétal chargé de sens : célébrer les 50 ans du mythique Pen Duick VI en embarquant autour du monde, dans le cadre de l’Ocean Globe Race, un équipage d’aventuriers ayant pour objectif d’interroger sur l’héritage et la transmission.

Après 4 mois de chantier, tout est prêt, « Nos nouvelles voiles viennent de nous être livrées par Incidence en début de semaine, premiers essais en mer, en un mot, ça va changer la vie ces voiles neuves ! Pour créer ce jeu de voiles, j’ai fait appel à cette légende qu’est Victor Tonnerre, un des derniers que l’on peut appeler « Maître Voilier ». Victor a dessiné toutes les voiles des bateaux de mon père. C’était vraiment agréable de le voir écouter mon ressenti, ma façon de naviguer avec ce bateau, de voir Rémi Aubrin d’Incidence exposer son point de vue, et Victor qui saupoudrait de son expérience, toujours aussi curieux. Le jeu de voiles en comporte 13, comme prévu par le règlement de l’Ocean Globe Race. Il nous a fallu faire des choix car 16 voiles composent Pen-Duick VI habituellement. Deux voiles sont nouvelles, totalement créées pour l’occasion. Deux voiles de portant dans de la brise, qui j’espère nous stabiliseront le bateau afin d’aller vite et en ligne droite. » confie Marie Tabarly.