• JAZZ IN MARCIAC, début août (250 000 visiteurs)
  • TEMPO LATINO à Vic-Fezensac, fin juillet (58 000 visiteurs)
  • FESTIVAL DE BANDAS ET PEÑAS à Condom, mai (30 313 visiteurs)
  • WELCOME IN TZIGANIE à Seissan, avril (7000 visiteurs) / 15ème
  • NUITS MUSICALES EN ARMAGNAC, mi-juillet / mi-août
  • MUSIQUE EN CHEMIN, juillet, à La RomieuCette petite bastide de 1200 habitants accueille chaque année l’une des manifestations les plus « courues » : Jazz in Marciac. Évènement unique, reconnu internationalement,
    une folie douce à partager sous le ciel étoilé du mois d’août, devenu l’un des premiers festivals de jazz européens. Premier festival européen de musiques latines et afrocubaines.
  • FESTIVALS AUTOUR DE L’ART ET DES SCIENCES
  • FESTIVAL CIRCa à Auch, octobre (41 370 visiteurs) / 35ème
  • FESTIVAL D’ASTRONOMIE de Fleurance, mi-août (22 997 visiteurs)
  • FESTIVAL INDÉPENDANCE(S) ET CRÉATION (cinéma) à Auch, octobre (16 392 visiteurs)
  • L’ÉTÉ PHOTOGRAPHIQUE de Lectoure, septembre (4324 visiteurs)
    Festival de cirque actuel de renommée internationale. Manifestation de culture scientifique unique en Europe !L’un des 2 principaux événements nationaux de photographie d’art en été.
  • FESTIVALS ET MANIFESTATIONS HISTORIQUES
  • FESTIVAL D’ARTAGNAN CHEZ D’ARTAGNAN à Lupiac, début août(3500 visiteurs) / 10ème
  • FESTIVAL DE TERMES D’ARMAGNAC, mi-juillet (1396 visiteurs) LES MÉDIÉVALES DE TERMES D’ARMAGNAC, début août (1746 visiteurs)
  • AUTOUR DE LA GASTRONOMIE:
    – LA FLAMME DE L’ARMAGNAC, dans le vignoble, les domaines et les villages, de novembre à janvier
    – GASCONH’À TABLE à Samatan, fin novembre AUTOUR DE LA NATURE ET DES PLANTES
    – MARCHÉ AUX FLEURS de Fourcès, avril (8000 visiteurs)
    – MANIFESTATIONS SPORTIVES
    – GRAND PRIX DE NOGARO, septembre
    – CHAMPIONNAT DE FRANCE DES ÉCARTEURS ET SAUTEURS à Nogaro, octobre

MARS : Saint Mont, vignoble en fête mars (20 000 visiteurs)
• FIN JUIN À AOÛT : VINEart enScène
• AOÛT : Les Instants Floc deGascogne

Toulouse:Au galop, à la poursuite de Long-Ma à la Halle de la Machine
C’est l’un des événements artistiques de l’année dans la ville rose : l’arrivée d’une nouvelle création de la compagnie la Machine et de l’incontournable François Delarozière. C’est le cheval dragon Long-Ma qui fera ses premiers pasà la Halle de la Machine. 12 mètres de haut, 5 mètres de large, 45 tonnes, cette fascinante machine fascine. L’esprit du cheval dragon souffle donc sur Toulouse qui déroule le tapis rouge à cette étonnante créature. Elle a rendezvous avec le Minotaure, autre machine de la compagnie, pour une rencontre grandiose et poétique sur la Piste des Géants. © Cie La Machine
• NOVEMBRE : Portes ouvertes du Madiran et du Pacherenc du Vic-BilhL’événement référence des musiques tziganes et balkaniquesen France.
Le plus ancien festival gersois. Le plus grand rassemblement de cuivres et de percussions

  • LA COURSE LANDAISE La course landaise, sport traditionnel des Gascons, reste aujourd’hui encore l’événement principal des fêtes de village. Les courses modernes datent des années 1830. Jusqu’alors, elles n’étaient pas codifiées et laissaient beaucoup à l’improvisation.
    Une course formelle (ou 1ère catégorie) dure environ 2 heures. Elle a lieu dans une arène de type landais (rectangle fermé par une demi-lune) ou de type espagnol (cercle). Elle débute toujours par le défilé des écarteurs (paseo), au son de la marche cazérienne jouée par l’harmonie qui, pendant tout le spectacle, accompagne les exploits.
    Pour la saison (temporada), 6 troupeaux (ganaderías) et 6 équipes d’hommes (cuadrillas) sont engagés dans une compétition par équipe individuelle.
    Dans une course, la cuadrilla est composée de 7 écarteurs (en boléro) et de 4 hommes en blanc (le sauteur, les deux entraîneurs et le cordier).
    Calendrier annuel édité par la Fédération.
  • LA CORRIDA Trop souvent associée dans l’esprit à l’Espagne, on oublie que la corrida, comme la course landaise, fait partie intégrante de la culture gasconne. Chaque année, elle draine un grand nombre «d’aficionados» vers 4 arènes gersoises : VICFEZENSAC, EAUZE, AIGNAN et GIMONT… JEUX DE QUILLES & PALETS GASCONS Depuis des temps immémoriaux, l’homme a exercé son adresse en essayant de faire tomber à distance un objet dressé, en l’occurrence un petit piquet de bois appelé « quille ». Son imagination a fait le reste : que ce soit au niveau de la quille en variant la taille, la forme, le nombre ou au niveau de l’objet à lancer, la pierre originelle devenant une boule, un maillet ou un palet. Ainsi ont pris forme les très nombreuses variantes de jeux de quilles, éléments déterminant de la culture de nombreux pays.

A l’origine simple défi d’adresse, le jeu de quilles est vite devenu l’objet de paris en monnaies sonnantes et trébuchantes, afin «d’intéresser» les joueurs et les spectateurs. Ainsi, après des siècles de pratique courante, les mises excessives du XXème siècle ont contraint les pouvoirs publics à interdire ce jeu considéré
comme d’argent. Cependant, grâce à l’action de la fédération départementale des FOYERS RURAUX, notre département peut se prévaloir de posséder 2 jeux de quilles foncièrement différents maillet et le jeu de palet gascon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.