lun. Avr 15th, 2024

De l’océan Atlantique aux Causses du Quercy – 500 km De Soulac-sur-Mer à Rocamadour.

Le parcours pédestre entre Bergerac et Rocamadour a été créé en 2011 grâce à l’initiative du Département de la Dordogne et avec la participation de l’Association des Association des Amis de Saint-Jacques en Limousin-Périgord, qui a élaboré un balisage spécifique sous la forme d’une sportelle (médaille ovale reproduisant le sceau du prieuré de Rocamadour).

Ce parcours, qui fait partie de la voie secondaire du chemin de Compostelle, relie la voie du Puy-en-Velay à la voie de Vézelay et permet aux marcheurs de recevoir le diplôme de la Rocastella en arrivant à Rocamadour, après avoir validé certaines étapes dans un passeport préalablement demandé.

Ce parcours de 180 km a rapidement connu un grand succès et a fait l’objet d’un guide spécialement consacré à cet itinéraire. Il est proposé par des agences spécialisées dans les randonnées et est promu par les Agences et Comités de tourisme départementaux ainsi que par les offices de tourisme du Périgord et du Lot.

Associée dès le début au projet, la Fédération Française de Randonnée Pédestre a apporté son conseil et son expertise. D’ailleurs, le Chemin d’Amadour devrait prochainement devenir un GR® (chemin de Grande Randonnée) pour être encore plus incontournable. De plus, l’Agence Française des chemins de Compostelle met également ses ressources au service du collectif pour mettre en valeur les 10 sites de bien culturel en série qui jalonnent le parcours, inscrits depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Chemin d’Amadour avec ses 500 kilomètres (600 avec les jonctions) et ses 21 étapes allie l’esprit d’un pèlerinage légendaire à l’authenticité des paysages ruraux. Il vous amène sur des lieux emblématiques des grands pèlerinages d’autrefois, inscrits à l’UNESCO au titre du bien de Compostelle (Abbayes, églises, lieux de dévotion, etc..) et traverse quelques-uns des plus beaux paysages du Sud-Ouest : l’estuaire de la Gironde, l’Entre-deux-Mers, la vallée du Dropt, les vignobles du Bordelais et de Bergerac-Duras, la vallée de la Dordogne, les Causses du Quercy.
Il croise également un patrimoine bâti spectaculaire : les centres historiques de Bordeaux, Duras, Bergerac, Sarlat, les nombreux châteaux viticoles, les bastides, les châteaux de la vallée Dordogne, les cités médiévales et les «Plus Beaux Villages de France».

Le chemin d’Amadour

Soulac-sur-Mer – Vignobles du Médoc et estuaire – Pauillac – Parc naturel régional Médoc – Fort Médoc – Bordeaux, patrimoine UNESCO – Bastides d’Aquitaine – Le village de Duras – Le vignoble de
Bergerac-Duras – Dordogne : 2 sites classés UNESCO sur le chemin de Compostelle – La vallée de la Dordogne, Réserve de Biosphère UNESCO – 2 villes d’art et d’histoire : Bergerac et Sarlat – Les moulins de Caoulet et de Cougnaguet – L’abbatiale de Souillac – La vallée de la Dordogne Rocamadour
au pont de l’Ouysse – Le col de Magès et la croix de Crouzol – La vallée de l’Ouysse et
les résurgences Cabouy et Saint Sauveur – Rocamadour.

Le Chemin d’Amadour traverse plusieurs voies de Saint-Jacques-de-Compostelle de l’ouest vers l’est,
parfois en empruntant les mêmes chemins sur quelques kilomètres : la voie du Littoral, la voie de Tours
GR®655 qui passe par Bordeaux et la voie de Vézelay GR®654 incontournable.
Il permet également de découvrir 10 sites culturels regroupés en un ensemble appelé «Chemins de Saint-
Jacques de Compostelle en France», qui a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998.
Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres à Soulac-sur-Mer [ÉTAPE ]
Cathédrale Saint-André, basilique Saint-Michel, basilique Saint-Seurin à Bordeaux [ÉTAPE ]
Abbaye de la Sauve-Majeure et l’église Saint-Pierre à La Sauve [ÉTAPE ]
Église de Saint-Avit-Sénieur [ÉTAPE ]
Abbaye de Cadouin à Le Buisson-de-Cadouin [ÉTAPE ]
Basilique Saint-Sauveur et crypte Saint-Amadour à Rocamadour [ÉTAPE]