jeu. Juil 25th, 2024

La destination Terra Volcana, les Pays de Volvic, au cœur du Puy-de-Dôme, entre Clermont-Ferrand et Vichy, est la promesse de moments de partage autour de ses nombreuses richesses. Ici le volcanisme a façonné un paysage tantôt vallonné et aux accents mystiques, la Chaîne des Puys, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2018, tantôt apaisant, la plaine de la Limagne. Ici on flâne dans des villages de caractère et on prend le temps de savourer nos pépites gourmandes en s’immergeant dans des savoir-faire d’aujourd’hui et d’autrefois. Sur ce terrain de jeu plein de contrastes un territoire s’épanouit, fait d’une belle diversité avec, dans sa musette, une foule d’histoires à raconter. Des histoires humaines, géologiques, naturelles et même un peu les trois à la fois.

Envie de faire un pas de côté ? Terra Volcana c’est une terre faite de lave et d’eau, qu’elle soit vive, minérale ou thermale, paradis du randonneur, source d’inspiration de l’amateur d’Histoire et d’architecture, terre de pleine santé… S’engager dans ce pas de côté c’est aussi prendre le risque de rencontrer de vrais passionnés, artistes, accompagnateurs montagne et autres artisans du goût. Car finalement Terra Volcana est surtout une terre vivante et généreuse… de nature !

En Auvergne l’Homme a dû composer avec les volcans et apprendre à vivre avec. Mieux il a su tirer de nombreux bienfaits de la Chaîne des Puys et ses 80 volcans alignés le long de la Faille de Limagne. Voilà un ensemble volcanique unique au monde par sa jeunesse, moins de 10 000 ans nous séparant de la dernière éruption, et donc par sa valeur géologique. C’est peut-être en Terra Volcana que les destinées de ces géants de feu et de l’Homme se croisent le mieux pour inventer des histoires bien réelles, pleines d’émotion. L’eau, la nature et cette pierre volcanique si caractéristique… Un triptyquequi continue de façonner le territoire d’aujourd’hui et lui a donné son identité à travers les âges. Des éléments qui invitent à se plonger dans l’histoire géologique, humaine et naturelle d’un territoire pas tout à fait comme les autres.  

Randonnées et sports nature de volcan en volcan

Ici on vient prendre le pouls de nos volcans, ressentir leurs forces, admirer leurs formes et leurs magnifiques forêts… Une épopée incontournable ? Le GR441, Tour de la Chaîne des Puys, est bien de cet acabit. Décrivant une boucle, ce GR prend son départ à Volvic et s’élance sur 114 km de cratère en cratère pour 6 jours de randonnée mémorables. En route pour quelques heures seulement ? La face nord de la Chaîne des Puys a bien des trésors à présenter à commencer par le Puy des Gouttes et son voisin, le Puy Chopine. Ces volcans et leur splendide hêtraie composent une histoire géologique passionnante et un bel aperçu de cette nature volcanique si particulière. Ils permettent en outre d’aborder le pastoralisme qui a toujours fait partie de l’histoire de la Chaîne des Puys. Le charme opère sur près de 7 km avec comme récompense l’un des plus beaux panoramas d’Auvergne et une vue imprenable sur le mythique Puy de Dôme. Pour quelques kilomètres de plus les magnifiques Puys de Jumes et de Coquille présentent leurs cratères préservés, vrais havres de biodiversité. Des sites de rêve pour déconnecter du quotidien !

Si l’Impluvium de Volvic vous était conté

Lieu de naissance de la fameuse pierre de Volvic, si identitaire du patrimoine bâti du Puy de Dôme, mais aussi de l’eau minérale naturelle, l’Impluvium de Volvic est un vaste espace protégé de 38km2. Ce dernier s’étend sur les coulées de lave du Puy de la Nugère. Ici les eaux de pluie et de fontes de neige pénètrent peu à peu 6 couches de roches volcaniques pendant 5 ans et viennent y acquérir leur pureté. Des espaces naturels protégés forment un vrai paradis pour les amateurs de pleine nature avec une attention particulière pour les familles. Des sentiers pédagogiques leur sont dédiés pour tout savoir de l’intérêt géologique exceptionnel de ce site tandis que de nombreux sentiers invitent les randonneurs et les vététistes à l’aventure. En prime la Réserve naturelle régionale des cheires et des grottes de Volvic est située dans le périmètre de l’Impluvium. Ici les anciennes galeries d’extraction de pierre de lave sont devenues les plus importants gîtes d’hibernation de chauve-souris d’Auvergne. Pas moins de 500 individus sont ainsi recensés chaque hiver pour une quinzaine d’espèces.

Ce n’est qu’en 1851 que le naturaliste Jean-Étienne Guettard, en voyage en Auvergne et de retour du Vésuve, a compris que les monts d’Auvergne étaient bien des volcans. Et s’il avait remarqué cette fameuse pierre de Volvic grise-noire dans le centre de Riom, ce serait depuis les hauteurs de l’Impluvium de Volvic que, Eureka, la révélation a surgi. Ici, sur le plateau de Viallard, on en prend plein les yeux et on met ses pas dans ceux de cet homme illustre. La lave, un matériau fait de dualités, à la fois robuste et fragile, brut et délicat, qui me ressemble, je crois. L’émaillage, c’est avant tout une mise en lumière à l’aveugle, où les couleurs seront seulement visibles après cuisson, par un passage au feu qui révélera tous leurs éclats. Dans l’infini des possibles, c’est un véritable métier de passion qui permet d’exprimer et transmettre des émotions, mais aussi créer de beaux moments d’échange et de partage au moyen d’ateliers d’initiation à la lave émaillée. Alice Zourdani Atelier Cœur de Pierre – Volvic Pleins feux sur le Volcan de Lemptégy Au cœur de la Chaîne des Puys il est un géant de feu vraiment pas comme les autres, le Volcan de Lemptégy.

Ce volcan, l’un des 80 inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO, est l’héritier d’une histoire vieille de 30 000 ans quand deux éruptions sont venues le former. Bien des années plus tard l’Homme préhistorique, spectateur de ses éruptions, s’est mué en Homme moderne qui, après la Seconde Guerre mondiale, en a commencé l’exploitation pour reconstruire des villes françaises meurtries par le conflit. De nos jours ce volcan, dont l’exploitation adéfinitivement cessé en 2006, est devenu un vrai laboratoire de recherches pour les scientifiques du monde entier en même temps qu’un site touristique ouvert à tous, à l’ambiance résolument lunaire. Accessible en visite à pied ou en train électrique, il fait d’ailleurs partie du club très fermé des « Grands Sites de France ».

En 2022 le site fête les 30 ans de sa première ouverture au public et, pour l’occasion, inaugure un nouveau parcours nocturne immersif et plein de rebondissements ! Il se pourrait même que le Volcan de Lemptégy se réveille… Parmi les trésors mis à nu par l’exploitation du volcan les curieux de tous âges peuvent toucher du doigt ses cheminées volcaniques et reconstituer l’histoire de la Chaîne des Puys sur les parois du site. Unique au monde, car nulle part ailleurs on ne déambule dans la structure interne d’un volcan tout en bénéficiant des clés pour interpréter ce que l’on voit, le Volcan de Lemptégy se double d’une histoire familiale hors du commun. Car derrière l’histoire récente de ce volcan se cachent aussi la destinée et la volonté farouche d’une famille retracées dans un parcours de visite spécial inauguré en 2020. www.auvergne-volcan.com  

20 ANS D’EXPLORATION DE LA TERRE ET DE SES MYSTÈRES

Véritable parc à thème traitant du volcanisme mais aussi de la Terre dans l’Espace et des phénomènes naturels, Vulcania souffle ses 20 bougies en 2022 ! Ici, au cœur de la Chaîne des Puys, le visiteur a droit à une vingtaine d’animations et d’expériences variées dédiées tant aux familles qu’aux curieux de tous âges. Tandis que les explorateurs les plus courageux découvriront les différentes formes d’éruption dans le Réveil des géants, les plus jeunes feront connaissances avec des volcans mondialement célèbres avec le dessin animé sur écran géant Mission Vulcania – opération sauvetage.

L’univers des dragons, présent avec Dragon Ride 2 et la Forêt desdragons, nous ramène à d’autrestemps, lorsque l’Homme utilisait des figures légendaires pour expliquer les phénomènes naturels. Voilà bien quelques exemples symboliques de l’ambition de ce site touristique emblématique de l’Auvergne : apprendre en s’amusant, et ce dans un environnement privilégié. Mention spéciale au nouveau rollercoaster familial Namazu apparu pour l’été 2021 et parfaitement fondu dans son environnement. Une nouvelle animation qui se double d’un espace d’exposition inédit consacré aux séismes. NOUVEAUTÉ 2022 : Pour ses 20 ans le parc promet dès l’été 2022 monts et merveilles avec notamment un événement majuscule qui mettra des étoiles dans les yeux, l’ouverture du plus grand Planétarium de France et 12 nocturnes qui illumineront les nuits du parc en juillet et en août !! www.vulcania.com

LA GROTTE DE LA PIERRE

Châtel-Guyon, ville d’eaux Belle-Époque

Cité thermale de caractère, Châtel-Guyon est l’atout bien-être et élégance de Terra Volcana. Aux portes du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, il s’agit d’une station à deux visages, ici bâtie autour de maisons vigneronnes typiques du pays brayaud, et là autour d’une architecture thermale Belle-Époque. Car ChâtelGuyon ne s’est initialement pas construite autour de ses sources mais plutôt autour de la vigne et de la vie paysanne. Ses eaux uniques en Europe pour leur teneur en magnésium ne furent, quant à elles, découvertes qu’en fin de XVIIIe siècle et exploitées à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Une vraie « guerre des sources » eut d’ailleurs lieu en cette époque et tout un quartier thermal sortit de terre en quelques années ! Faite de contrastes, la cité thermale propose aux esthètes un théâtre splendide à la programmation prestigieuse, porté en 1909 par les visions d’Édouard Jean Niermans, architecte du Moulin Rouge ou de l’Olympia, de nombreux hôtels et villas délicieusement Art déco ainsi qu’un casino situé dans le parc thermal, poumon vert de la cité.

Les Grands Thermes, imaginés en 1906 par l’architecte Benjamin Chaussemiche au cœur du parc thermal, se veulent l’emblème du thermalisme mondain de la Belle-Époque. À Châtel-Guyon on replonge dans cette époque le temps d’une flânerie thermale et on met ses pas dans ceux des sultans, rois arabes ou maharajahs des indes, amoureux de la vie à la française, qui fréquentèrent Châtel-Guyon… à moins que l’on ne préfère les inscrire dans ceux de Guy De Maupassant, habitué des lieux, qui en fit le théâtre de son roman « Mont Oriol ». LE RENOUVEAU DU THERMAL EXPRESS Le Thermal Express a permis aux curistes hexagonaux de rejoindre en train les stations thermales auvergnates au siècle dernier. Abandonnée en 1971 le tronçon Riom – ChâtelGuyon revit avec la création en 2019 d’une voie verte reliant les deux villes, symbole de l’engagement du territoire à créer une passerelle entre activité physique et prévention santé. Et pour emprunter ce Thermal Express new look quoi de mieux que de louer l’un des vélos électriques connectés mis en place par la Start-up clermontoise KobOO ?

Pleins feux sur le Volcan de Lemptégy

Au cœur de la Chaîne des Puys il est un géant de feu vraiment pas comme les autres, le Volcan de Lemptégy. Ce volcan, l’un des 80 inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO, estl’héritier d’une histoire vieille de 30 000 ans quand deux éruptions sont venues le former. Bien des années plus tard l’Homme préhistorique,spectateur de ses éruptions, s’est mué en Homme moderne qui, après la Seconde Guerre mondiale, en a commencé l’exploitation pour reconstruire des villes françaises meurtries par le conflit. De nos jours ce volcan, dont l’exploitation a définitivement cessé en 2006, est devenu un vrai laboratoire de recherches pour les scientifiques du monde entier en même temps qu’un site touristique ouvert à tous, à l’ambiance résolument lunaire.

Accessible en visite à pied ou en train électrique, il fait d’ailleurs partie du club très fermé des « Grands Sites de France ». En 2022 le site fête les 30 ans de sa première ouverture au public et, pour l’occasion, inaugure un nouveau parcours nocturne immersif et plein de rebondissements ! Il se pourrait même que le Volcan de Lemptégy se réveille… Parmi les trésors mis à nu par l’exploitation du volcan les curieux de  tous âges peuvent toucher du doigt ses cheminées volcaniques et reconstituer l’histoire de la Chaîne des Puys sur les parois du site. Unique au monde, car nulle part ailleurs on ne déambule dans la structure interne d’un volcan tout en bénéficiant des clés pour interpréter ce que l’on voit, le Volcan de Lemptégy se double d’une histoire familiale hors du commun. Car derrière l’histoire récente de ce volcan se cachent aussi la destinée et la volonté farouche d’une famille retracées dans un parcours de visite spécial inauguré en 2020. www.auvergne-volcan.com

Des torrents d’émotions !

(…) ce bout de vallon étrange s’ouvre sur la grande plaine d’Auvergne, et finit dans une crevasse sauvage et superbe, pleine de rocs éboulés ou menaçants, où coule un ruisseau qui cascade sur les pierres géantes et forme un petit lac devant chacune… » C’est ainsi que Guy de Maupassant parlait des Gorges d’Enval dans son roman « Mont-Oriol » dont l’action se situe à Châtel-Guyon. Ici les eaux sont vives, sauvages et n’en font décidément qu’à leur tête ! Site de randonnée par excellence, ces gorges ombragées et presque magiques suivent ainsi le ruisseau de l’Ambène dont le torrent serpente à travers les bois de châtaigniers. En apothéose, pas moins de trois cascades attendent les marcheurs récompensés de leurs efforts par une ambiance féérique le long de 9 km de sentier. Le + : les vues magnifiques sur la ville de Riom, la plaine de Limagne et le Château de Tournoël.

Riom et Volvic, villes d’art et d’histoire

Épicentre du Pays d’art et d’histoire qui porte son nom, Riom surprend par la richesse de son patrimoine. C’est à la fin du Moyen-Âge qu’une série de séismes est venue donner à la ville de Riom, capitale historique de l’Auvergne, le visage qu’elle a maintenant. Nous sommes alors au début de la Renaissance et l’Homme est alors venu imprimer une nouvelle image à la ville, en utilisant pour cela l’incontournable pierre de Volvic. Dans le cœur historique de Riom elle est partout, provoquant l’étonnement devant l’imposante Tour de l’Horloge, restaurée en 2021, et le ravissement devant les ornements cachés dans les cours des hôtels particuliers. Avec de faux airs de Florence et de vraies allures de décor de théâtre Riom mérite bien son label de Ville et Pays d’art et d’histoire acquis en 1995.

Une visite de l’Hôtel Guymoneau ou de l’actuel Hôtel de ville permettent ainsi de voyager dans le temps jusqu’au XVIe siècle, au fil de près de 90 monuments inscrits au titre des monuments historiques et d’apprécier la finesse des décors de cette cité à l’histoire passionnante. De passion il en est aussi question à Volvic où la pierre et l’eau font bon ménage. Le cœur historique de la cité apaise par sa tranquillité autant qu’il étonne par son histoire, celle des carriers et des tailleurs de pierre qui ont laissé ci et là les traces d’une époque pas si lointaine. Si le label Pays d’art et d’histoire de Riom ne connut sa genèse qu’en 1975, l’homme qui a façonné son territoire en a vu bien d’autres, preuve en est la richesse de son patrimoine. Outre Riom qui rayonne en son cœur ce Pays d’art et d’histoire a bien d’autres arguments à faire valoir, à Mozac notamment. On pourrait ainsi disserter longtemps au sujet de l’Abbaye de Mozac, site clunisien phare en route pour une reconnaissance au patrimoine mondial de l’UNESCO et véritable joyau de l’art roman auvergnat. Ici pas moins 47 chapiteaux du XIIe siècle étonnent par la finesse de leur exécution et par leur état de conservation. La pierre de Volvic, en partie utilisée ici, n’est pas étrangère au charme des lieux et au parfum qui s’en dégage.

Trésor parmi les trésors, la Châsse de Saint Calmin, est l’une des pièces maîtresses de l’émaillerie limousine de la fin du XIIe siècle. De Cluny et d’art roman on en reparle aussi à Marsat, petit village de charme dont l’Église Notre-Dame de l’Assomption héberge une vierge noire, l’une des plus belles d’Auvergne, datant du XIIe siècle. Un autre édifice religieux à la valeur inestimable ? La Collégiale Saint-Victor et Sainte-Couronne d’Ennezat sans doute. Ici, en sus de ses chapiteaux sculptés remarquables, ce sont ses fresques polychromes du XVe siècle à l’ambiance fantastique qui surprennent et nous ramènent dans l’esprit de la fin du Moyen-Âge. www.rlv.eu/decouvrir/pays-d-art-etd-histoire.html

SAYAT, DES MOULINS ET DES HOMMES

Changement d’ambiance au Sud-Ouest de Riom dans la jolie bourgade de Sayat. Ici, pas moins de 17 moulins étaient encore en activité en 1960 et une balade le long de la rivière du Bédat replonge dans un passé que l’on pourrait toucher du doigt. De nos jours une association de passionnés et les collectivités locales ont redonné leurs lettres de noblesses au village en rénovant le moulin à huile mais aussi le moulin à farine. Un village attachant, un brin caché, se dévoile ici, cerné de jolis sentiers de randonnée et magnifié par la sculpture « Ondoyer » de Thierry Courtadon.

Châtel-Guyon, ville d’eaux Belle-Époque

Cité thermale de caractère, Châtel-Guyon est l’atout bien-être et élégance de Terra Volcana. Aux portes du Parc naturel régional des volcans d’Auvergne, il s’agit d’une station à deux visages, ici bâtie autour de maisons vigneronnes typiques du pays brayaud, et là autour d’une architecture thermale Belle-Époque. Car ChâtelGuyon ne s’est initialement pas construite autour de ses sources mais plutôt autour de la vigne et de la vie paysanne. Ses eaux uniques en Europe pour leur teneur en magnésium ne furent, quant à elles, découvertes qu’en fin de XVIIIe siècle et exploitées à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Une vraie « guerre des sources » eut d’ailleurs lieu en cette époque et tout un quartier thermal sortit de terre en quelques années !

Faite de contrastes, la cité thermale propose aux esthètes un théâtre splendide à la programmation prestigieuse, porté en 1909 par les visions d’Édouard Jean Niermans, architecte du Moulin Rouge ou de l’Olympia, de nombreux hôtels et villas délicieusement Art déco ainsi qu’un casino situé dans le parc thermal, poumon vert de la cité. Les Grands Thermes, imaginés en 1906 par l’architecte Benjamin Chaussemiche au cœur du parc thermal, se veulent l’emblème du thermalisme mondain de la Belle-Époque. À Châtel-Guyon on replonge dans cette époque le temps d’une flânerie thermale et on met ses pas dans ceux des sultans, rois arabes ou maharajahs des indes, amoureux de la vie à la française, qui fréquentèrent Châtel-Guyon… à moins que l’on ne préfère les inscrire dans ceux de Guy De Maupassant, habitué des lieux, qui en fit le théâtre de son roman « Mont Oriol ».

Des châteaux et demeures d’exception

Une confidence : c’est à Randan, en plaine de Limagne, que l’on trouve le Domaine royal le plus récent mais aussi le plus caché et sans doute le plus surprenant de France. Construit en 1825 à l’emplacement d’un château existant, le Domaine royal de Randan se voulait le témoignage du faste de la Famille d’Orléans. Cette dernière ne lésina devant rien pour créer un monument à sa démesure : aile des cuisines monumentale, chapelle luxueuse, intérieurs innovants et high tech pour l’époque, jardins et parc de 100 ha soit l’une des plus importantes créations paysagères du XIXe siècle…

Tout était ici réuni pour que le lieu de villégiature de la Princesse Adelaïde et, plus tard, du prince Ferdinand d’Orléans, chasseur émérite, soit un vrai paradis. Cela dura jusqu’en 1925 quand un incendie laissa le château en ruine, incendie qui donna au Domaine royal la silhouette si singulière qu’il présente encore maintenant. Tout juste sorti en 2022 d’une importante campagne de restauration, qui rehausse encore l’intérêt de le visiter, le site étonne par ses dimensions et passionne par son histoire autant qu’il surprend par son musée de la chasse. Ici 450 animaux tués par le Prince Ferdinand et naturalisés par le grand taxidermiste Rowland Ward y reposent dans leur présentation d’origine, dont de nombreuses pièces remarquables et plusieurs espèces en voie d’extinction. www.domaine-randan.fr    

REGION AUVERGNE RHÔNE ALPES