mer. Avr 17th, 2024
Featured Video Play Icon

En 1701, Louis XIV fit transférer sa chambre dans un vaste salon de près de quatre-vingt-dix mètres carrés, situé au centre de la façade est du Château. Pour ce faire, les trois hautes portes du fond donnant sur la galerie des Glaces furent condamnées, au-dessus desquelles Nicolas Coustou réalisa une allégorie en stuc intitulée « La France veillant sur le sommeil du Roi », surplombant le lit. Cette pièce, la plus importante et symbolique de l’appartement royal, joua différents rôles tout au long de la journée : elle servait de cadre aux cérémonies du « lever » et du « coucher », accueillait les dîners du « petit couvert » du roi et permettait également les rencontres avec certains courtisans ou ambassadeurs. C’est dans cette chambre que Louis XIV rendit son dernier souffle le 1er septembre 1715, après un règne de soixante-douze ans.

Le décor somptueux de la chambre, avec son brocart d’or et d’argent sur fond cramoisi, est agrémenté de tableaux soigneusement sélectionnés par Louis XIV lui-même. Parmi eux, quatre représentent les évangélistes et « Le denier de César » par Le Valentin, « Agar et l’ange » par Giovanni Lanfranco, « Saint Jean-Baptiste » par Giovanni Battista Caracciolo, « Marie-Madeleine » par Le Dominiquin, ainsi que deux portraits d’après Van Dyck. Sur les cheminées, on trouve un buste de Louis XIV sculpté par Antoine Coysevox, une pendule-baromètre, ainsi que quatre candélabres ayant appartenu au comte de Provence, frère de Louis XVI.

Le Cabinet du Conseil

Adjacent à la Chambre du Roi et ouvert sur la Galerie des Glaces, le Cabinet du Conseil a pris sa forme actuelle en 1755 sous le règne de Louis XV. Cette configuration résulte de la fusion de deux espaces distincts : le Cabinet du Roi, où Louis XIV tenait ses conseils, et le Cabinet des Termes, un lieu plus intime où le roi se retrouvait en famille ou en cercle restreint le soir après le souper. Les boiseries somptueuses, sculptées par Antoine Rousseau selon les dessins d’Ange-Jacques Gabriel, ornent ce cabinet avec des motifs décoratifs illustrant les sujets traités par le roi en son conseil, tels que la guerre et la justice.

La décoration du Cabinet du Conseil comprend également une pendule de style rocaille datant de 1754, un buste d’Alexandre le Grand en porphyre, ainsi que deux vases représentant Mars et Minerve, en porcelaine de Sèvres et en bronze, ciselés par Pierre-Philippe Thomire en 1787. Cette pièce servait également de cadre aux présentations officielles, une étape nécessaire pour être admis à la Cour. Parmi les nombreux visiteurs, Madame Du Barry fit sa révérence dans ce cabinet le 22 avril 1769.

 

La Chambre du Roi by Château de Versailles on Sketchfab