jeu. Fév 29th, 2024

Pendant les mois d’hiver, l’île plonge dans ses traditions les plus ancrées, rendant hommage à ses saints patrons dans une atmosphère festive unique qui invite les résidents et les visiteurs à découvrir la culture majorquine

Au mois de janvier, l’île de Majorque célèbre deux des fêtes les plus importantes de son calendrier : Sant Antoni, déclarée d’intérêt touristique, et la Nit de Sant Sebastià. Une multitude d’activités culturelles et festives rendent hommage à ces deux saints dans une tradition qui se transmet de génération en génération depuis des décennies et qui incite les habitants et les visiteurs à découvrir les racines culturelles de l’île.

Sant Antoni

C’est l’une des fêtes les plus connues de l’île. La fête de Sant Antoni, déclarée d’intérêt touristique, a lieu les 16 et 17 janvier dans des communes comme Sa Pobla, Manacor et Artà, où se déroulent des activités et des festivités pour célébrer l’héritage majorquin.

Ses origines remontent aux racines agricoles de l’île, lorsque les habitants montraient leur dévotion à Saint Antoine, patron des animaux qui travaillent dans les champs. Chaque localité célèbre avec des traditions différentes qui donnent à cette fête un charme unique.

L’un des temps forts est le premier bal des dimonis, qui donne le coup d’envoi des festivités. Au son de la musique traditionnelle, les danses se succèdent dans tous les coins des villages. Ces dates sont également marquées par des événements cérémoniels, comme les Completes, une messe au cours de laquelle sont chantés des Goigs, des chants en l’honneur du saint.

En plus des événements publics, il y a les foguerons, feux de joie en castillan, au cours desquels la gastronomie majorquine brille avec les flammes du feu. Sobrasada, botifarrons, espinagades et coques amb pebres sont quelques-uns des produits que l’on peut déguster.

L’une des traditions les plus ancestrales de Majorque est celle des Beneïdes de Sant Antoni, une célébration au cours de laquelle l’esplanade de la cathédrale de Majorque est remplie d’animaux qui reçoivent l’eau bénite du curé. Cette activité est très populaire à Palma et à Muro, tandis que dans des villes comme Pollença se distingue le Pi de Sant Antoni (Pi de Saint Antoine), au cours duquel les jeunes rivalisent pour être les premiers à grimper jusqu’à la hutte.

La nuit de Sant Sebastià

Le 20 janvier, la ville de Palma honore son saint patron, Sant Sebastià, lors d’une célébration riche en musique et en activités. Tout au long de la semaine, la capitale majorquine est remplie de fumée, de musique, de lumières et de danses, qui commencent dès le 17 janvier.

Il y a des activités pour tous les âges, des expositions, des ateliers, des feux d’artifice et des concerts, entre autres événements culturels.

La Revetlla de Sant Sebastià est l’un des rendez-vous incontournables de ces festivités. Elle a lieu le 19 janvier, une nuit où des milliers de personnes profitent de l’ambiance dans les rues avec des concerts, des correfocs (courses de feu) et l’allumage de feux de joie, accompagnés de la dégustation de délices gastronomiques majorquins.

 

Le jour de la fête patronale, le 20 janvier, des activités cérémonielles ont lieu, comme la messe en l’honneur du saint dans la cathédrale de La Seu. En outre, le soir, la ville se met sur son trente-et-un pour le Premis Ciutat de Palma (Prix de la ville de Palma) au Teatro Principal.

D’autres activités concernent le sport, comme le Trophée de canoë-kayak de Saint-Sébastien, ou la pâtisserie majorquine, avec le concours du Tianet de Sant Sebastià.