lun. Mai 27th, 2024

LES EXPOSITIONS ET ÉVÈNEMENTS EN FORME OLYMPIQUE
• « Olympisme, une histoire du monde » I Palais de la Porte Dorée 
• « La Mode en Mouvement #2 » I Palais Galliera 
• « Les Chevaux de Géricault » I Musée de la Vie Romantique 
• « Planète(s) Decouflé » I Centre National du Costume et de la Scène p
• « Nuit Blanche » | De Paris à Nouméa 
• « Histoires paralympiques. De l’intégration sportive à l’inclusion sociale (1948-2004) » I Panthéon 

PARCOURS DÉDIÉS DANS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS
• « Champions de la liberté. Portraits de sportifs résistants et français libres »
Musée de la Libération – Musée Jean Moulin – Musée du général Leclerc 
• « Hugo s’escrime » I Maison de Victor Hugo 
• « Le musée Carnavalet entre en jeu(x). Parcours des collections » I Musée Carnavalet 
• « Le Corps en Mouvement » I Petit Palais 
• « Le sport quotidien à Paris, avant les jeux olympiques. »
Présentation de gravures de Daumier et Gavarni » I Maison de Balzac 
• « L’art équestre dans la Chine ancienne » I Musée Cernuschi 
• « Ossip Zadkine – La sculpture est un sport de combat » I Musée Zadkine 

SÉLECTION D’ACTIVITÉS À FAIRE DANS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS
• Weekend au Musée d’Art Moderne 
• Dissociations – Déambulation chantée et dansée par Les Ballets Confidentiels I Catacombes 
• Weekend en famille au Musée Bourdelle 
• Weekend en famille au Musée de la Vie Romantique 
• Weekend en famille au Musée Cognacq-Jay 

DES SPECTACLES À COUPER LE SOUFFLE
• Room with a view de la compagnie (La) Horde, au château d’If à Marseille 
• Signes de Crêtes, L’Atelier des franchissements et La cour des Lumières  par la compagnie Retouramont, au Château de Carcassonne
• La Tentative du ciel par la compagnie Hors Surface à l’abbaye du Mont Saint-Michel 
• Mœbius morphosis de Rachid Ouramdame 
et la compagnie XY au Panthéon
• Apaches de Saïdo Lehlouh à l’Opéra National de Paris 

 

OLYMPISME, UNE HISTOIRE DU MONDE PALAIS DE LA PORTE DORÉE 26 AVRIL AU 8 SEPTEMBRE 2024
LES EXPOSITIONS ET ÉVÈNEMENTS EN FORME OLYMPIQUE

L’année 2024 marque l’accueil en France des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, une première depuis 100 ans pour les Jeux d’été. Le Palais de la Porte Dorée s’empare de cet évènement emblématique pour raconter par une exposition inédite la saga olympique à travers les crises, les luttes, les exploits et les combats majeurs qui ont façonné notre monde contemporain.
L’exposition « Olympisme, une histoire du monde » retrace 130 ans d’évolutions géopolitiques, sociales et culturelles depuis la création des Jeux Olympiques modernes.

 

LA MODE EN MOUVEMENT

PALAIS GALLIERA26 AVRIL 2024 AU 5 MAI 2025 (GRATUIT)

Avec plus de 250 nouvelles œuvres présentées, ce deuxième volet de l’exposition « La Mode en Mouvement » retrace une histoire de la mode du XVIIIe siècle à nos jours et développe la thématique transversale du corps en mouvement, permettant d’appréhender la place du vêtement dans la pratique d’activités physiques et sportives. Le vêtement conçu pour le sport (équitation, tennis, golf, bicyclette…) est mis en regard du
vestiaire de ville.
→ Miss Alicia, swimwear by Patou, 1928 (c)
© George Hoyningen-Huene Estate Archives

 

LES EXPOSITIONS ET ÉVÈNEMENTS EN FORME OLYMPIQUE PLANÈTE(S) DECOUFLÉ CENTRE NATIONAL DU COSTUME ET DE LA SCÈNE 25 MAI 2024 AU 5 JANVIER 2025

Portant un regard unique sur quatre décennies de création du chorégraphe Philippe Decouflé, l’exposition « Planète(s) Decouflé » propose, à travers plus de 100 costumes, de plonger dans un univers à mi-chemin de la danse, du cinéma et du dessin animé vivant. Des vidéos et des dessins viennent compléter ce parcours unique. Chacune des productions de Philippe Decouflé, depuis Codex en 1986 et premier triomphe international, révèle des mondes burlesques, fantastiques et singuliers.

→ Costume de débouleuse, de Philippe Guillotel porté lors de la cérémonie d’ouverture
des Jeux Olympiques d’hiver, Albertville, 1992.Coll. CNC/dépôt de la Bibliothèque nationale
de France. © CNCS/Terminal 33

LES CHEVAUX DE GÉRICAULT MUSÉE DE LA VIE ROMANTIQUE 15 MAI AU 15 SEPTEMBRE 2024

À l’occasion du bicentenaire de la mort du peintre Théodore Géricault (1791-1824), le musée de la Vie romantique présente une exposition inédite qui explore le thème du cheval, un motif puissant et omniprésent dans l’œuvre de l’artiste. Réunissant une centaine d’œuvres exceptionnelles, du cheval antique aux courses de chevaux en passant par de nombreux portraits équestres, l’exposition propose un nouveau regard sur le peintre romantique et les sports hippiques.

→ Théodore Géricault (1791-1824). Cheval cabré au tapis de selle rouge dit « Tamerlan », 1814. Rouen, musée des Beaux-Arts. © RMN-Grand Palais/image RMN-GP

 

LES EXPOSITIONS ET ÉVÈNEMENTS EN FORME OLYMPIQUE HISTOIRES PARALYMPIQUES. DE L’INTÉGRATION SPORTIVE À L’INCLUSION SOCIALE (1948-2004)
PANTHÉON
11 JUIN AU 29 SEPTEMBRE 2024

Apparus à la moitié du XXe siècle, les jeux dits paralympiques ont connu un essor rapide et important. Comment expliquer ce succès ? Pour répondre à cette question, l’exposition propose de mettre en évidence deux axes de transformation qui marquent l’histoire du mouvement paralympique : la diversification progressive des handicaps des sportifs et sportives engagés et la mutation des discours et significations associés aux pratiques compétitives organisées et mises en scène.

→ Vainqueur d’une course aux Jeux Olympiques de Séoul 1988

NUIT BLANCHE
DE PARIS À NOUMÉA
1er JUIN (GRATUIT)
Temps fort de l’Olympiade Culturelle, la 23e Nuit Blanche sera l’occasion de nouvelles déambulations artistiques et nocturnes dédiées à une réflexion sur la notion d’Outre-mer. Cette édition, dont la direction artistique a été confiée à Claire Tancons, commissaire d’exposition, chercheuse et critique d’art contemporain, marquera le coup d’envoi des festivités et des célébrations culturelles autour des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Résolument ouverte sur le monde et tournée vers les trois océans des territoires ultramarins de la France, dont plusieurs organiseront leurs propres « Nuit Blanche », faisant ainsi durer la manifestation plus de 24 h. Les œuvres associeront des artistes, sportifs et praticiens, qui s’exprimeront dans tous les champs de la création artistique ou de la pratique sportive.

 

PARCOURS DÉDIÉS DANS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS « CHAMPIONS DE LA LIBERTÉ. PORTRAITS DE SPORTIFS RÉSISTANTS ET FRANÇAIS LIBRES » MUSÉE DE LA LIBÉRATION – MUSÉE JEAN MOULIN – MUSÉE DU GÉNÉRAL LECLERC
JUSQU’AU 18 AOÛT 2024 (GRATUIT)

Ce parcours met à l’honneur des portraits de grands sportifs, qui, au cœur de la Seconde Guerre mondiale, se sont engagés dans la Résistance ou dans la France Libre. Réalisé à partir des biographies de Jean-Christophe Notin « Paroles de combattants », il rend hommage à une vingtaine de sportifs de renom avant la guerre : Auguste Delaune, Rino della Negra, Camille Leclanché, Jeanne Matthey, Georges Tainturier etc. Aujourd’hui méconnus, ils et elles étaient champions et championnes de tennis, d’escrime, de saut en hauteur, de course à pied, footballeur… et ont choisi le combat pour la Résistance.
→ © Gilbert Brutus (1887-1944), à droite, le 23 avril 1911, lors du match Dole-Perpignan.

« HUGO S’ESCRIME » MAISON DE VICTOR HUGO
25 AVRIL AU 15 SEPTEMBRE (GRATUIT)

La Maison de Victor Hugo prend appui sur la pratique de l’escrime au sein de la famille Hugo pour en dévider un fil symbolique permettant d’évoquer les grands combats de Victor Hugo, les valeurs universelles qu’il a défendues et auxquelles font écho les valeurs de l’olympisme.
En partenariat avec le PUC (Paris Université Club) et les « Jeux poétiques » de Paris

→ Charles et Victor Hugo en habit d’escrime; Photographie d’Auguste Vacquerie,
1854-1855 ; © Paris Musées/Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

 

« LE MUSÉE CARNAVALET ENTRE EN JEU(X). PARCOURS DES COLLECTIONS »
MUSÉE CARNAVALET
30 AVRIL AU 08 SEPTEMBRE 2024 (GRATUIT)

Le musée Carnavalet-Histoire de Paris présente plus de 70 œuvres dans le parcours des collections autour des disciplines olympiques et des activités sportives. La sélection comprend une grande diversité d’œuvres de plusieurs départements du musée peintures, photographies, objets, médailles, dessins, timbres et affiches sont au rendez-vous.

carnalavet@pierre-laporte.com
→ Anonyme, Folies-Bergère/Tous les soirs/Luttes de femmes, entre 1882 et 1888
© Paris Musées/Musée Carnavalet-Histoire de Paris

 

« LE CORPS EN MOUVEMENT »
PETIT PALAIS
15 MAI AU 17 NOVEMBRE (GRATUIT)
Scénographié au sein des collections du Petit Palais,
« Le corps en mouvement » met en lumière à travers le prisme du corps, de l’anatomie et du sport, près de 50 œuvres du musée, de l’Antiquité jusqu’au début du XXe siècle dont certaines spécialement sorties des réserves. Différentes thématiques sont abordées : l’origine des Jeux Olympiques avec des représentations de sportifs sur les vases antiques, la danse, le corps héroïque, les femmes et le sport…
Un parcours inédit qui s’enrichit de vidéos d’athlètes qui partagent avec les visiteurs, leur regard de sportif sur ces peintures, sculptures, objets d’art mais aussi dessins et estampes des collections du Petit Palais.

 

« LE SPORT QUOTIDIEN À PARIS, AVANT LES JEUX OLYMPIQUES. PRÉSENTATION
DE GRAVURES DE DAUMIER ET GAVARNI » MAISON DE BALZAC
27 MAI AU 22 SEPTEMBRE 2024 (GRATUIT)

Les Parisiens et Parisiennes n’ont pas attendu la restauration des Jeux Olympiques par le baron Pierre de Coubertin pour découvrir les joies du sport. Dans la première moitié du XXe siècle, l’exercice physique devient un loisir. On joue encore sur les Champs-Elysées à la longue paume, l’ancêtre du tennis, mais cette époque est surtout marquée par l’apparition des piscines (des baraques en bois implantées dans la Seine), l’ouverture de salles d’escrime, de bâton ou de boxe. L’équitation se pratique aux Tuileries ou dans le bois de Boulogne, on régate sur la Seine…

 

« L’ART ÉQUESTRE DANS LA CHINE ANCIENNE » MUSÉE CERNUSCHI
4 JUIN AU 29 SEPTEMBRE 2024 (GRATUIT)

C’est par l’histoire de l’art équestre dans l’empire Céleste que le musée Cernuschi aborde les Jeux Olympiques et Paralympiques, en clin d’œil aux épreuves d’équitation. Le cheval occupe en effet une place centrale dans la civilisation de la Chine ancienne. Indissociable de la maîtrise du vaste espace constitué par l’empire céleste, il est devenu un sujet privilégié pour les artisans et les artistes.
Ce millénaire constitue une forme d’âge d’or de l’art équestre en Chine, mais le parcours dans les collections comprend aussi des ouvertures sur la Chine prémoderne et contemporaine.

 

« OSSIP ZADKINE – LA SCULPTURE EST UN SPORT DE COMBAT »
MUSÉE ZADKINE
DU 14 MAI – 22 SEPTEMBRE 2024 (GRATUIT)
Né en 1888, Ossip Zadkine, sculpteur d’origine russe arrive à Paris à l’âge de 22 ans. Délaissant rapidement l’enseignement académique pour se rapprocher des jeunes sculpteurs d’avant-garde, maître de la taille directe, il pratique tous les matériaux de la sculpture : le bois, la pierre, mais aussi la terre cuite et le bronze. L’accrochage donne à voir une sélection de ses œuvres sur le thème du sport et du corps en mouvement, dont de rares et magnifiques gouaches spécialement présentées en lien avec les Jeux Olympiques et Paralympiques.

 

« LA VIE MODERNE » MUSÉE D’ART MODERNE
JUSQU’À FIN DÉCEMBRE 2024 (GRATUIT)

Le Musée d’art Moderne présente dans ses collections un choix d’œuvres et de créations d’artistes emblématiques de la scène contemporaine dont les thématiques évoquent directement ou indirectement le sport. En effet, le rapport au corps ou au mouvement, d’un point de vue plastique ou symbolique, en relation avec les évolutions de la société, suscite depuis toujours l’intérêt des artistes, parmi lesquels, Katherine Bradford, Robert Delaunay, Raoul Dufy, Jean Dunand, Marcel Gromaire, Henri Matisse ou encore Enrico Prampolini.