Jura

Hauts Doubs

Au cœur des Montagnes du Jura

 

Malbuisson
Fourgs
Val de Mouthe Chapelle des Bois
Loue Saugeais
Hôpitaux-Neufs
Frasne

Le Haut Doubs se situe dans les Montagnes du Jura, un massif qui s’étend comme un croissant,  à cheval entre la France et la Suisse.

Du village des Fourgs, au secteur du Mont d’Or, en passant par la forêt de la Joux, il suffit d’un pas pour changer de pays. De l’autre côté de la frontière : les communes de Sainte Croix et de Vallorbe.

Depuis 1863 la frontière est stable. Les pierres, bornes ou murs-frontière, témoignent toujours de l’histoire de la frontière franco-suisse. Aujourd’hui, la Suisse a intégrée l’espace Schengen ce qui allège les démarches de circulation mais les postes de frontières persistent toujours.

Même partagés par une frontière, ces deux territoires se ressemblent sur de nombreux points :

  • L’horlogerie y est encrée historiquement, même si désormais l’industrie horlogère est concentrée côté suisse et notamment dans la vallée de Joux.
  • Que ce soit du côté de Pontarlier (France) ou du côté du Val de Travers (Suisse), on parle du pays de l’absinthe. En savoir plus >> 
  • De part un patrimoine naturel similaire, la gastronomie locale y est proche: Le Haut-Doubs a son Comté, la Suisse son Gruyère ; le Haut Doubs a son Mont D’Or, la Suisse son vacherin Mont d’Or…

Néanmoins, même si elles partagent certaines traditions, la France et la Suisse conservent chacune leur propre identité.

 

Châteaux & Forts

Le Château de Joux

Edifié à l’entrée de la « cluse de Pontarlier » sur un promontoire dominant la route de plus de 100 mètres, le Château de Joux a été bâti pour des raisons stratégiques. En effet, il contrôlait la grande voie commerciale de ce passage naturel reliant la France à la Suisse.

Le Château de Joux, datant du Moyen Age, s’étend sur 2 hectares et comportent 5 enceintes sans compter sur les forts du Larmont constuits face au Château.

De grands noms sont rattachés à l’Histoire du Château de Joux :

  • Ses célèbres prisonniers : Mirabeau, Toussaint Louverture qui y mourut de froid et de malnutrition. En effet, le Château servit de Prison d’Etat notamment lors de la Révolution.
  • Vauban puis le capitaine Joffre : le premier a contribué à son agrandissement et au renforcement de ses défenses, le second l’a modernisé et en a fait un véritable fort.
  • La légendaire Berthe de Joux

Route du Château – 25300 LA CLUSE-ET-MIJOUX –  en savoir plus

 

 

Le Fort Saint Antoine

Le Fort Lucotte de Saint Antoine est situé à 1100 mètres d’altitude entre le lac  Saint Point et le Massif du Mont d’Or, au dessus des communes de Saint Antoine et de Malbuisson.

Il est l’un de ces nombreux forts des Montagnes de Jura construit suite à la guerre franco-prussienne de 1870 afin de surveiller les frontières.

Véritable forteresse souterraine enfouie sous 7 à 8 m de terre, le fort fut édifié entre 1879 et 1882 sous l’autorité du Général Serré de Rivière et d’un jeune capitaine de génie Joffre.

Les progrès de l’armement remettant rapidement en cause l’utilité de cette construction, le fort sera abandonné dès la fin des années 1880.

Au cours de la seconde guerre mondiale, le fort Saint Antoine sera occupé par l’armée allemande.

En 1966, Marcel Petite, fromager affineur à Pontarlier, découvre le fort et le transforme en une « Cathédrale du Comté » : près de 100 000 meules de comté y sont affinées.

 

Fort Saint Antoine – 25370 SAINT-ANTOINE – en savoir plus

Artisanat

Cloches – Bois / Travail du bois – Horloges comtoises

Gastronomie

4 Appellations d’Origine Contrôlée constituent la richesse fromagère du Haut-Doubs;
3 fromages AOC célèbres sont fabriqués dans nos Montagnes : le Comté, le Morbier et le Mont d’Or, Bleu de Gex.

 

Comté

Le Comté, symbole du lien privilégié entre les hommes et la terre. Le Comté est un fromage de garde, né d’un besoin de transformer le lait en fromage de grande taille pour subvenir aux besoins de la famille pendant les longs hivers. Le Comté est une AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) depuis 1958. Il est fabriqué sur l’ensemble du Massif jurassien dans le plus grand respect de la tradition ! Il faut 450 litres de lait pour fabriquer une meule de comté !

 

Morbier

Le Morbier, fabriqué depuis 250 ans, classé AOC depuis l’an 2000. Cette fabrication est née de l’idée des fermiers qui, faute d’une quantité suffisante de lait pour fabriquer un comté, on voulu fabriquer un fromage de plus petite taille. Une meule de Morbier pèse 6 à 8 kg et nécessite en moyenne 70 litres de lait. Sa raie noire si caractéristique est faite avec du charbon végétal.

 

Mont d’Or

Le Mont d’Or, un fromage d’une forte personnalité !
Le Mont d’Or tire son nom du sommet qui culmine à 1460 mètres d’altitude. Le Mont d’or est un fromage saisonnier fabriqué du 15 août au 31 mars. C’est un fromage à pâte molle non cuite dont le lait cru provient de vaches d’origine Montbéliarde uniquement. Il faut environs 7 litres de lait pour fabriquer un Mont d’or d’1kg. Sa spécificité ? La sangle d’écorce d’épicéa qui l’entoure et qui lui donne son goût boisé si particulier.

 

Bleu de Gex

Le bleu de Gex est également une Appelation d’origine Contrôlée de la Région. Ce fromage à pâte persillée, au lait de vache est fabriquée dans le Haut-Jura, aujourd’hui dans encore 4 ateliers. Issu des techniques de fabrication des moines de Saint Claude, son origine semble remonter au XIIIème siècle.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *