L-joaillerie

Collection Haute Joaillerie Mellerio « Isola dei Pescatori

Mellerio rend hommage aux îles Borromées, lieu emblématique de l’élégance italienne et fleuron de l’architecture baroque, mais aussi berceau de la famille Mellerio dont le village d’origine se trouve à quelques kilomètres du Lac Majeur.

Après Isola Madre et Isola Bella, le nouvel opus de cette collection en trois actes célèbre « Isola dei Pescatori », la plus petite de ces îles et pourtant la seule à être réellement habitée. Le charme et l’authenticité de ce village lacustre ont inspiré à Laure-Isabelle Mellerio trois parures de Haute Joaillerie.

Trois éléments ont particulièrement retenu son attention et ont éveillé son inspiration : l’eau, la maille des filets de pêche et les galets qui pavent les ruelles de l’île. Chacun a donné naissance à une parure. Les neuf pièces ainsi réalisées, contrairement aux deux premières éditions, sont baignées d’une lumière blanche et pure qui fait référence à l’écume et aux reflets brillants du soleil sur l’eau.

L’eau est le dénominateur commun de toute la collection:

  • sa fluidité et sa couleur sont évoquées dans la parure « Ondine » par les volumes courbes des éléments en lapis lazuli et les traces d’écume par les diamants taille brillant ou poire qui les parsèment,
  • les filets des pêcheurs ont inspiré à Laure-Isabelle Mellerio l’esthétique « Maglia », tout de diamants sertie, qui retranscrit précieusement leurs fins emmaillements,
  • les galets qu’elle polit sont figurés par  la taille cabochon des pierres précieuses de la parure « Ciottoli »

 

De nombreux savoir-faire et corps de métier ont contribué à l’élaboration de la collection. Il a même fallu parfois une certaine audace, notamment pour imaginer la parure « Ondine », dont les créations serties de si fins éléments de lapis-lazuli ont nécessité des centaines de manipulations extrêmement délicates. Le lapidaire, de son propre aveu, parle de « prouesse technique », tellement il fut complexe de tailler des courbes si étroites, qui plus est dans un morceau de lapis-lazuli brut aussi exceptionnel. Celui-ci a la particularité de contenir peu de pyrite, gage de qualité supérieure garantissant un bleu profond et soutenu, tel que le souhaitait Laure-Isabelle Mellerio.

 

Pour les boucles d’oreille de la parure « Maglia », le joaillier a dû concevoir un système d’emmaillement semi-bridé afin qu’elles puissent se mouvoir gracieusement tout en préservant leur solidité et leur tenue. De même pour le collier, il permet plusieurs portés (noué autour du cou ou porté comme une écharpe), et résonne avec la tradition de Mellerio qui excelle dans l’art des bijoux transformables, ainsi que de nombreuses créations « résille » réalisées au tout début du XX ème siècle.

 

La signature de Laure-Isabelle Mellerio se retrouve dans chaque création de la collection « Isola dei Pescatori » :  ce jeu de contrastes des matières, des couleurs et des tailles de pierres précieuses qui lui est si cher.

 

Collier Ondine

Comme les charmantes ruelles de l’île, pavées de petits galets, la collection « Ciottoli » est essentiellement sertie de pierres de taille cabochon, boule ou pain de sucre, sélectionnées par Laure-Isabelle Mellerio. Associées aux pierres facettées et aux diamants, l’ensemble étincelle et crée une impression de relief, propre à chacune de ses créations.

Les couleurs se conjuguent avec de nombreuses nuances minutieusement choisies: le vert glacé de la chrysoprase, intense, cristallin de l’émeraude, et le bleu velouté, profond mais aussi clair voire céruléen, azur, ou violet des saphirs.

Boucles d’oreilles Ondine

 

La parure « Ondine », avec ses courbes délicates et ses volumes façonnés par le lapidaire et le joaillier, représente l’onde formée par les vaguelettes qui s’échouent sur les rives de l’île, et le bleu profond du lapis lazuli est rehaussé par le blanc des diamants taille poire et navette qui viennent s’y déposer tels des gouttes d’écume.

Bague Maglia

La parure « Maglia » fut imaginée à la vue des filets de pêche accrochés aux murs des maisons de pêcheurs. Sur la bague, les boucles d’oreilles et le collier, les diamants semblent sertis de manière imperceptible et flotter sur cette résille d’or comme par magie. Chacun est relié à l’autre par un fil d’or gris, dont le relief ouvragé (or perlé pour les boucles d’oreilles et chaîne boule pour le collier) rappelle les cordes des filets. Tout en légèreté et finesse, chaque pièce a relevé le défi de trouver le juste équilibre entre la tenue et la souplesse.

 

Laure-Isabelle Mellerio souhaitait, pour ce dernier opus consacré à Isola dei Pescatori, traduire l’ambiance particulière de l’île des Pêcheurs, au charme pittoresque, et surtout « partager ce que j’ai pu y ressentir avec nos équipes de création et de fabrication, afin que mes idées soient matérialisées le plus fidèlement possible. Cette transformation de la matière, qui évolue au fur et à mesure des étapes de fabrication, provoque toujours une émotion spéciale pour moi. Quand mon dessin prend vie entre les mains de nos artisans. »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *