Musée

MUSÉE D’ART MODERNE de Fontevraud

Le 1er septembre 2017 a vu l’annonce officielle du projet de musée à Fontevraud pour accueillir la collection des époux CLIGMAN.

En  septembre 2018 débute la première phase des travaux dans la Fannerie (curage, déplombage, préparation du chantier, etc.) et en mars 2019 débute les travaux d’aménagement intérieur de l’aile d’accueil/billetterie ; début des travaux d’accessibilité dans la cour d’honneur (porche d’entrée de l’abbaye, abords de l’aile d’accueil, sous la maîtrise d’ouvrage de l’État)

> été 2020 : installation de la scénographie et des oeuvres.
> automne 2020 : livraison et inauguration du musée.

Ce projet est co-piloté par la Région des Pays de la Loire, la DRAC, Martine & Léon CLIGMAN et l’Abbaye royale.

1200 m2 d’expositions dont un espace pour les expositions temporaires.
La muséographie bénéficiera des dernières avancées technologiques et permettra une médiation ludique et interactive adaptée à tous les publics.

Le ministère de la Culture est pleinement partenaire de ce projet pour deux raisons majeures.
La donation permet de conserver et de mettre en valeur des oeuvres qui témoignent de l’histoire de l’art des XIXe et XXe siècles ainsi que dans ses rapports avec les formes d’art extra-européennes.
Son dépôt à l’Abbaye royale de Fontevraud, propriété de l’Etat protégée au titre des monuments historiques, donnera une assise patrimoniale plus forte au projet culturel et artistique de ce Centre culturel de rencontre, labellisé par l’Etat depuis 1976 et soutenu par le ministère de la Culture.

La Région assure la responsabilité de conserver, restaurer, étudier et enrichir la collection CLIGMAN, et continue le recrutement de l’équipe scientifique.

En 2020, Henri de Toulouse-Lautrec, Maurice de Vlaminck, Edgar Degas, Keeees van Dongen, Robert Delaunay, Germaine Richier, Juan Gris, André Derain feront leur entrée à l’Abbaye royale de Fontevraud.

D’autres grands représentants de l’art moderne y figurent également : Robert DELAUNAY, Kees VAN DONGEN, Jean FAUTRIER, Roger de la FRESNAYE, Juan GRIS, Pierre TAL COAT.

Enfin, la collection possède un ensemble exceptionnel de pièces monumentales de Germaine RICHIER reconnue aujourd’hui comme l’une des figures majeures de la sculpture moderne.

Les oeuvres sur papier (256) regroupent des ensembles constitués autour des peintres précédemment cités, en particulier André DERAIN et les 38 dessins originaux du Satyricon, auxquels s’ajoutent quelques feuilles d’artistes majeurs : Edgars DEGAS, Émile BERNARD, Emil NOLDE, Georges SEURAT, Jacques VILLON, Suzanne VALADON, Marcel GROMAIRE, Edouard VUILLARD. 73 dessins datés des années 1930 constituent un fond de référence pour le peintre rare Georges KARS.

De Maurice MARINOT, la collection compte également un remarquable ensemble de 88 verreries spectaculaires.

LES OBJETS EXTRA-EUROPÉENS :

Au côté de ces oeuvres modernes, plusieurs objets antiques et ethnographiques se distinguent par leur remarquable qualité et proposent avec elles un dialogue fécond.
Attirés par les formes synthétiques, les collectionneurs ont acquis des statues sumériennes, des idoles cycladiques, une rare figure féminine de reliquaire fang, une statuette Olmèque, un masque Teotihuacan ou des bird stones amérindiennes. Parfois, leur oeil exercé a trouvé l’objet, comme par exemple, une plaque historiée du royaume nigérian de Bénin, un ornement Mochica en cuivre, un paravent en bois des îles Fidji ou une tête d’animal mythique de Sumatra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *