Mode

ELLI

ALAGONIA
COLLECTION CHAUSSURES-BIJOUX AUTOMNE HIVER 2019 2020
HAUTE COUTURE PARIS FASHION WEEK

Elli Lyraraki, baladez-vous …avec elle!

Elle a grandi en jouant avec des morceaux d’étoffes empruntés à sa mère, depuis leur magasin de famille, et en courant à travers les vignobles de ses oncles en Crète, de fameux vinificateurs dont les vins ont reçu plusieurs prix partout dans le monde.

Elli Lyraraki est née à Athènes où elle a grandi ; elle est originaire de l’île de Crète et plus particulièrement d’un petit village à Heraklion qui s’appelle Alagni, ou Alagonie pendant l’antiquité. Par ailleurs, une grande partie de la mythologie grecque est née sur l’île ensoleillée de Crète. Jupiter, sous la forme de taureau, enleva Europe et l’amena en Crète. Le fruit de leur union donna naissance à Alagonie, terre natale de la créatrice. Pour vous, l’enlèvement d’Europe ne représente qu’une peinture de la Renaissance. Mais pour la créatrice, dont la langue maternelle est le grec, le mot Europe signifie la dame aux grands yeux, aux yeux écarquillés.
C’est sous cette ample perspective de la créatrice originaire de l’Alagonie qu’a été nommée la collection des chaussures faites à la main et numérotées présentée par la créatrice pour cette saison, lors de la semaine de la mode.

Ellie a fait des études de musique ainsi que d’architecture d’intérieur afin de répondre aux besoins de l’entreprise de famille dont elle s’occupe ; depuis 8 ans elle vit à Chania, en Crète, avec sa famille. Unissant ses forces avec son mari qui connaît l’art ancien de fabrication des sandales, ils ont établi un atelier de fabrication de sandales en cuir, faites à la main. Ils s’occupent du dessin et de la fabrication de sandales, de chaussures à talon compensé, de ballerines, de sacs, de boucles d’oreilles, de bracelets et de colliers. Très vite, ils sont tombés amoureux de ce travail, et pas à pas, ils ont su faire nourrir leurs rêves ainsi que leurs aspects créatifs. Leurs collections prêt-à-porter sont disponibles dans plusieurs boutiques en Grèce et à l’étranger.

Cette année, Elli Lyraraki présentera sa collection couture Alagonia qui inclut 15 paires de chaussures numérotées, faites à la main, inspirées par la civilisation minoenne, la civilisation européenne la plus ancienne, et surtout des fresques célèbres de Knossos. Toute la recherche pour la collection a été effectuée en collaboration avec l’archéologue Ioanna Kalypso Glypti ainsi qu’avec des artisans qui ont étudié les techniques utilisées pendant le XVIe siècle en broderie traditionnelle faite à la main pour décorer les costumes traditionnels, utilisant le fameux fil continu, qui n’est jamais coupé.
Des peintres ont également collaboré pour appliquer le batik sur des chaussures entièrement fabriquées à la main, en utilisant une technique pionnière d’application de cire sur la soie. Des orfèvres ont fabriqué les bijoux en pierres précieuses et semi-précieuses, qui sont par la suite fixées sur les chaussures ainsi que les collections de bijoux qui les accompagnent.
Un de ces bijoux est l’abeille dorée conservée au Musée Britannique : ses yeux sont créés avec des rubis pour les chaussures, avec des brillants noirs pour les boucles d’oreilles et avec des émeraudes pour le collier.
Le taureau, quant à lui, a été fait en lapis-lazuli, la pierre que les Minoens utilisaient déjà !

La collection est complétée par des foulards tout en soie, peints à la main, à l’aide de la technique batik.
Les chaussures sont accompagnées d’une pochette en soie, faite à la main, qui est inspirée par le vourgali, un type de sac typiquement crétois, sur lequel a été cousu, à l’aide d’un fil continu, le symbole d’Alagonie, la petite fleur que l’on trouve sur les fresques de Knossos.

SHOES-JEWELS COLLECTION FALL WINTER 2019 2020
HAUTE COUTURE PARIS FASHION WEEK

Elli Lyraraki. Walk… with her!

She grew up playing with her mother’s fabric scraps from the famous fabric shop of the family or running around the vineyards belonging to her uncles in Crete, who are famous winemakers having received several awards from all over the world for their wines.

Elli Lyraraki was born and raised in Athens but she traces her origin in Crete, at a small village of Heraklion, Crete, called Alagni, or Alagonia as was its name back in the olden days. It is well known that a large part of the ancient Greek mythology was formed at the sunny island of Crete.
Zeus, taking the form of a bull, abducted Europa and brought her to Crete. Their union gave birth to Alagonia, the designer’s birthplace, her homeland. To you, the abduction of Europa may simply be a Renaissance painting but for the designer whose mother tongue is Greek, the word Europa indicates the woman with the wide eyes, who can look wide! Thus, it is under such wider perspective that the designer from Alagonia named her collection of numbered, handmade footwear introduced to us for this year’s season, during fashion week.

Elli studied music and interior design in order to respond to the needs of the family business, which she took over; then, 8 years ago, she and her family moved to Chania, Crete. Together with her husband who was well aware of the old art of making sandals, they set up a small workshop where they began creating handmade leather sandals. The couple design and make handmade leather sandals, wedge-heel shoes, ballerinas, bags, earrings, bracelets and necklaces. Early on, they fell in love with this work, and step by step, they managed to nurture their dreams and creative aspects. Nowadays, their ready-to-wear collections are available in several stores all over Greece and abroad.

This year, Elli Lyraraki will introduce us to her new couture collection Alagonia which includes 15 pairs of numbered handmade shoes, inspired by the Minoan civilization, the most ancient European civilization, and more particularly from the world renowned frescoes of Knossos.
Respective research for the collection was completed in collaboration with the archaeologist Ioanna Kalypso Glypti, as well as with craftsmen who had thoroughly studied techniques used during the 16th century, based on traditional embroidery techniques for handmade traditional Cretan garments, and the famous uninterrupted thread, which cannot be cut.
Moreover, for those entirely handmade shoes, she worked together with specialized painters who applied the batik technique of wax-resist dyeing on silk, used for the first time on shoes. In addition, silversmiths and goldsmiths created gold jewelry using precious and semi-precious gemstones which were attached on the shoes, as well as the jewelry collections accompanying the shoes.
Among the jewelry suggested, we may see the Gold Bee, which is currently hosted at the British Museum: its eyes are made from rubies for the sandals, from black brillants for the earrings and from emeralds for the necklace.
The bull is made of gold and lapis lazuli, the gemstone used by the Minoans themselves!

The collection is completed with pure silk foulards painted through batik on silk.
Each pair of shoes is coupled with a handmade silk pouch, inspired by the vourgali, a typically Cretan type of textile bag, where it is embroidered, with an uninterrupted thread, the symbol of Alagonia, a small flower appearing on the Knossos frescoes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *